Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mai 2018 3 16 /05 /mai /2018 17:39

Avec l’été qui approche (enfin, on espère !), tout le monde le sait, les moustiques et autres insectes piquants ne vont pas tarder à sévir. Ils sont même parfois déjà agissant dans certains endroits. Je vais donc vous raconter ma petite expérience en matière d’huiles essentielles et de piqure d’insecte. Elle pourra peut-être vous servir !

Durant notre périple hispanique, j’ai été piquée. Par quoi ? Je l’ignore. Les piqûres ne ressemblaient pas à celles des moustiques, mais elles n’en étaient pas moins très urticantes et rapidement, vraiment gênantes, voire même douloureuses.

J’ai commencé par utiliser l’huile essentielle de lavande aspic, sans trop de succès, sans vraiment parvenir à atténuer l’inflammation en tout cas, et soudain, j’ai eu une idée : puisque l’huile essentielle d’Epinette Noire est « cortisone-like », pourquoi ne pas tenter le coup ?

Bingo !

Dès la première application, les bienfaits se sont fait sentir : apaisement des démangeaisons, atténuation de la chaleur de la zone concernée et donc réduction notable de l’inflammation. Et en trois jours, même si les piqûres restaient visibles, toute gêne avait disparu. Formidable, non ?

De plus, cette huile essentielle a une fragrance absolument délicieuse ; c’est comme si vous vous promeniez dans une belle forêt de pins. Un bon bol d’air pur, quoi !

Dernier avantage, c’est une huile bon marché ; il n’y a donc aucune raison de vous en priver.

 

L’huile essentielle d’Epinette Noire (Picéa Mariana) a de nombreuses vertus. C’est une huile antibactérienne, fongicide, anti-inflammatoire, antalgique, antitussive et expectorante. Comme je le disais plus haut, elle a un effet cortisone. On l’utilise traditionnellement en cas de bronchite (elle ouvre la respiration) et de sinusite. Excellente en cas de douleurs articulaires, en particulier pour les genoux. Ses effets boostants (elle recharge les batteries !) en fond un précieux allié en cas d’asthénie profonde et de fatigue chronique. On l’utilise pour l’acné des peaux grasses et dans le shampoing, si les cheveux sont gras.

 

Quelques recommandations toutefois ! Cette huile tonique est à éviter le soir ; elle peut perturber le sommeil de certaines personnes. Et il sera préférable de la diluer car elle peut être irritante (dans une huile végétale). Elle est parfaite en utilisation externe : deux goutes de HE pour deux gouttes d’huile végétale… Trois fois par jours sur le thorax en cas de bronchite ; même chose sur les articulations douloureuses ; en regard des glandes surrénales ou sous la plante des pieds en cas de grosse fatigue.

Et pour se donner un petit coup de fouet, respirer directement le flacon, ou diffuser… Que du bonheur !

 

Cette huile essentielle est vraiment géniale. Moi, pour mes piqûres, je l’ai mise pure, et même le soir, sans aucun effet secondaire. Mais nous sommes tous différents, alors quand même, prudence !

 

Fredo.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
un grand merci pour cette info toujours (sent) bon à savoir
Répondre
D
De rien! Tout le plaisir est pour moi!

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche