Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 janvier 2020 2 28 /01 /janvier /2020 20:44

Voilà un qualificatif qui s'applique tant au film qu'à Nemanja, aux artistes de Double Sens. Unique aussi cette projection, privée pour ainsi dire, nous étions 4 en tout et pour tout dans la salle du CGR de Rivesaltes !

Un moment d'expansion total de notre âme !

 

Par contre, il y a un doute qui plane quant à la possibilité de convaincre que la musique classique n'est pas "has been" ! Le peu de salles projetant ce film est quand même navrant, allez voir à Paris où cela est projeté, vous serez surpris.

Merci à la chaîne CGR en tout cas !

J'aurais rêvé voir des établissements scolaires y emmener leurs classes !

A l'étranger les salles de concert regorgent d'enfants ! Et pourtant je sais d'expérience que les enfants même très jeunes sont enthousiastes. Je me régalais de les voir déguster un concert quand, instit, je les y conviais ! Do

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2019 2 26 /11 /novembre /2019 17:46

Voilà une visite que nous ne sommes pas prêtes d’oublier. Tous les qualificatifs peuvent y passer, merveilleux, magique, grandiose, sublime … un régal pour les yeux mais aussi pour les oreilles, un baume pour le coeur qui n’en finissait pas de chavirer d’émotion.

Après n’avoir pu honorer nos réservations en octobre, l’opportunité nous étant offerte de retrouver ma « plus vieille copine d’enfance » en Avignon nous avons eu la chance de pouvoir, enfin, découvrir ces fameuses Carrières de Lumière.

Au XIXe siècle le développement industriel imposa la construction de nombreux bâtiments signant le coût d’envoi de l’exploitation de la pierre des Baux, une roche calcaire riche en fossiles marins et vieille de quelques 20 millions d’années.

La carrière des Grands Fonds venait de prendre du service pour ne fermer qu’en 1935, l’apparition de matériaux d’un moindre coût entraînant un déclin de la demande.

Petites nous nous y étions baladées, c’était en 1961 et grâce à Cocteau la carrière doucement se réveillait.

C’est en partie dans ces lieux que fut tourné le « Testament d’Orphée », son testament ! Pour la première fois les carrières servaient de décor au monde artistique. Le cinéma, la peinture, la musique, la littérature, la danse leur donnaient leurs lettres de noblesse ... Aznavour, Picasso, Françoise Sagan, Jean Marais, Serge Lifar et tant d’autres !

Le ton était donné et dès 1977 des spectacles audiovisuels ont animé ce que l’on a commencé à connaître sous le vocable de Cathédrale de Lumière.

Depuis 2012 la carrière des Grands Fonds est devenue un centre d’art numérique selon le concept AMIEX (Art et music Immersive Expérience) et offre une immersion en musique dans l’oeuvre d’artistes plasticiens tels Renoir, Chagall, Klimt, Michel Ange …

Cette année Van Gogh est à l’honneur, l’an prochain ce sera Dali et mon petit doigt le dit que nous y ferons sans doute un tour, de toute façon nous avons repéré plein de randos dans les Alpilles, ces Alpilles qui ont tant charmé notre enfance.

En attendant si une petite mise en bouche vous tente, un clic !

Evidemment c’est un peu long mis comment réduire un tel enchantement à peau de chagrin ? 

https://www.youtube.com/watch?v=8m92JRminy4

Par contre, attention, il y fait froid ! Do

 

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2018 6 28 /07 /juillet /2018 17:26

Déjà vu ? Oui évidemment mais il y a quelques différences. Le lien est actif car tout à l'heure il ne l'était pas et le titre ne contient pas de faute ! Elle n'est pas belle la vie ?!

Donc, en effet j'ai fignolé le film de présentation, un peu de musique pour découvrir ou redécouvrir cette rando sympa ! "Luna lunedda" tiré du CD intitulé Tarantella de Christina Pluhar, collection Chants de la Terre et "Les Cigales" de Charles Trenet.

Clic !

 

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2017 6 22 /07 /juillet /2017 16:46

Hé bien voilà, dimanche dernier, 16 juillet, pour la troisième fois, nous avons eu la chance d’assister à une prestation de Nemanja Radulovic. Eblouissante !

Nous ne sommes pas de ceux et celles qui suivent ce génie du violon de salle en salle, mais nous faisons tout de même de plus en plus de kilomètres pour aller l’applaudir : la première fois, c’était pour le concerto pour violon de Tchaïkovski à Girone, il y a un peu plus d’un an, à une heure de route de chez nous ; la seconde, pour un récital violon et piano avec Laure Favre Kahn, en Avignon fin 2016, à deux heures trente environ. Cette fois, une soirée consacrée à la famille Bach, Jean Sébastien et son fils Jean Chrétien, avec l’ensemble Double Sens, dans un petit village d’Ardèche, Sainte Agrève… Pas loin de cinq heures de route quand même ! Avec au bout du chemin, toujours le même éblouissement, le même enthousiasme, la même magie.

Et la prochaine fois ? Hors frontière, peut-être ! Nous rêvons de le voir interpréter le concerto pour violon de Beethoven. Alors oui, pourquoi pas Münich (comme il nous l’a dit à la fin du spectacle, sans certitude toutefois) Prague ou Vienne ?...

Nemanja et Double Sens, c’est le bonheur de jouer ensemble, communicatif et exaltant. Il y a tant de connivence entre eux, une telle complicité, une si parfaite harmonie que l’on se sent aussitôt transporté et débarrassé de tout tracas. Aucune déprime ne peut résister à ça, à moins d’avoir la musique classique en horreur, bien sûr. Mais c’est possible, ça ? Admettons…

Le violon de Nemanja est une expansion de son âme au service de l’Amour Universel. Il est vivant. Tout en nuances, en subtilité, de l’infinie douceur à la plus vigoureuse des attaques, il vous emporte dans son univers musical pour un voyage des plus ressourçants. On en revient heureux, en paix avec soi-même et avec les autres, le cœur gonflé d’amour.

Un voyage musical au pays de Nemanja Radulovic et de Double Sens nettoie l’aura et la nourrit. Alors, quoi de plus essentiel au fond ?

 

Merci Nemanja, vous méritez bien cette décoration de chevalier des arts et des lettres qui vous a été remise à la fin de ce superbe concert dans le décor rustique de la Grange de Clavière. Merci aussi à tous les musiciens de l’ensemble Double Sens.

Bravo et merci.

Frédérique

Partager cet article
Repost0
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 17:52
Juste une photo et une vidéo !
Ils se font plaisir et nous aussi !
Do
Ps. Cliquez sur "dernière vidéo" !
Partager cet article
Repost0
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 18:38
Magnifique soirée hier à l’Auditori de Girone où se produisait Barbara Hendricks, accompagnée par le pianiste-organiste Mathias Algotsson et le guitariste Ulf Englund, son époux. Tournant le dos au lyrique, c’est un récital délibérément orienté vers les racines du jazz que cette grande artiste nous a interprété, entre blues, gospels et negro-spirituals. Intitulé «  the road to freedom », cette soirée était particulièrement adaptée à la circonstance, puisque l’on fêtait hier les 68 ans de la déclaration universelle des droits de l’homme, signée à Paris le 10 décembre 1948. Un répertoire choisi pour rappeler que le bien le plus précieux est la liberté, ponctué de commentaires très engagés afin de ne pas baisser la garde dans ce domaine. Rien n’est jamais acquis, et plus que jamais, il est bon de rappeler que « tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits » !
Barbara Hendricks est une de ses femmes exceptionnelles qui allie son immense talent à son engagement humanitaire. Promue chevalier de la Légion d’honneur par François Mitterrand, elle a été nommée en 1987 ambassadrice itinérante du Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. Sa biographie, « Ma voie », éditée aux éditions des Arènes en 2010 est passionnante.
C’est à l’époque grandiose du Grand échiquier où Jacques Chancel lui consacrait toujours une place de choix, que nous avons découvert Barbara Hendricks, et peu avant le spectacle, il nous était encore difficile de prendre la mesure de la réalité de la rencontre imminente. L’émotion était au rendez-vous dans la salle de l’Auditori, et n’a cessé de croître jusqu’à la dernière minute. Un spectacle intense, fort, et chaleureux, reflet de la belle humanité de cette « grande dame » au répertoire si diversifié… Un moment hors du temps.
 Fredo

 

 
Partager cet article
Repost0
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 07:10
Amateurs de musique classique et de Nemanja Radulovic, voici un lien qui vous permettra de voir, ou revoir une émission diffusée par Arte, "stars de demain"...
Si vous n'aimez que Nemanja, vous pouvez passer; c'est le dernier. Mais ce serait vraiment dommage de rater les autres, et surtout la magnifique soprano sud africaine Pumeza Matchikiza, ravissante, lumineuse, étonnante...
Un régal!
Fredo
Nemanja sur Arte!
Partager cet article
Repost0
2 juin 2016 4 02 /06 /juin /2016 17:24
Fabuleux concert de Nemanja Radulovic et de son ensemble « Double sens », hier aux Folies Bergères, à Paris !
Non, nous n’y étions pas, hélas… Mais nous étions invitées chez une amie qui reçoit la chaîne Mezzo où le concert était diffusé, en direct. Bach, Vivaldi, Brahms, Monti, Williams... Un peu de traditionnel serbe... Un régal !
Lorsque l’on regarde une chaîne musicale avant et après Nemanja, il facile de comprendre pourquoi ce musicien exceptionnel déchaîne les foules partout où il passe. Certainement parce qu’il est excellent, fantastiquement doué, mais pas que !
Les musiciens que nous avons pu voir avant et après le concert des Folies Bergères étaient tous également parfaits. Mais pourquoi donnent-ils trop souvent l’impression de s’adresser à une élite, à un cercle fermé d’initiés ?
La musique est amour, émotion, jubilation ; elle n’est réservée à personne. Nemanja ouvre des portes, met la musique à la portée de tous sans parler de « vulgarisation » (quel vilain mot !). Sous son archet, elle est naturellement vivante, éclatante, intense et pétillante.
On sent tout de suite qu’avec lui, il n’y a pas un répertoire plus digne qu’un autre. Et pour preuve ! Voici ce qu’il nous a offert au troisième rappel, dans un paroxysme d’enthousiasme du public (j'adore ABBA) :
Nemanja Radulovic s’est entouré de musiciens qui lui ressemblent : la pianiste Laure Favre Kahn et l’ensemble instrumental « Double sens ». Leur complicité, et leur incroyable talent ont fait de cette soirée un instant magique. Ils se font plaisir et c'est pour cela qu'ils NOUS font plaisir...
Bravo !
Fredo
Partager cet article
Repost0
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 17:43
Nous l’avions raté le 8 janvier à Perpignan (Ô rage, Ô désespoir !), nous sommes allées le voir le 8 mai à Girona !
Qui ?
Nemanja Radulovic !

Nous avons découvert ce jeune violoniste aux victoires de la musique, il y a deux ans. Depuis, nous guettons ses apparitions sur le petit écran (le Grand Echiquier en hommage à Jacques Chancel, entre autres), nous nous procurons ses disques et nous nous étions promis d’aller le voir sur scène dès que possible.
C’est fait, mais nous sommes prêtes à récidiver, encore et encore, car il est fabuleux.
Né en 1985 en Serbie, Nemanja a commencé le violon à 7 ans. C’est peu de dire que c’est un virtuose.

Dès les premières mesures, son « look » atypique, sa présence sur scène, son interprétation, la complicité qu’il instaure avec l’orchestre et son public, plongent le spectateur dans la magie de la musique ; il est époustouflant. Il ne joue pas, il EST la musique. Et cette musique vous va droit à l’âme…
Ses qualités humaines ne sont pas en reste : il est disponible, attentif, bienveillant ; son empathie séduit, ravit, envoûte…

Oui, c'est bien ce que nous pensions: une rencontre avec Nemanja Radulovic, c'est du pur bonheur!

Et si vous demandez comment nous avons eu la chance d’avoir cette photo, c’est que nous sommes tombées sur lui, fumant sa petite clope (tiens, un défaut ! Il fume…) devant l’Auditori. Génial…

Fredo

Au cas où vous n’auriez jamais entendu parler de lui, si la curiosité vous titille, voici un lien avec une petite vidéo Youtube :

https://www.youtube.com/watch?v=GzLuRjIFh7g

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche