Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 février 2021 2 23 /02 /février /2021 18:40

′′ Le QI moyen de la population mondiale, qui a toujours augmenté de l'après-guerre à la fin des années 90, est en baisse au cours des vingt dernières années...

C’est le retournement de l'effet Flynn.

Il semble que le niveau d'intelligence mesuré par les tests diminue dans les pays les plus développés.

Beaucoup de causes peuvent être responsables de ce phénomène.

L’une d'entre elles pourrait être l'appauvrissement du langage.

Plusieurs études montrent en effet la diminution de la connaissance lexicale et l'appauvrissement de la langue : il ne s'agit pas seulement de la réduction du vocabulaire utilisé, mais aussi des subtilités linguistiques qui permettent d'élaborer et de formuler une pensée complexe.

La disparition progressive des temps de conjugaison (subjonctif, imparfait, formes composées du futur, participe passé) donne lieu à une pensée presque toujours au présent, plus de projection dans le temps.

La simplification des tutos, la disparition des majuscules et de la ponctuation sont des exemples de ′′ coups mortels ′′ à la précision et à la variété de l'expression.

Juste un exemple : supprimer le mot ′′ jeune fille ′′ (désormais désuet) ne signifie pas seulement abandonner l'esthétique d'un mot, mais aussi promouvoir involontairement l'idée qu'il n'y a pas de phases intermédiaires entre une enfant et une femme.

Moins de mots et moins de verbes conjugués impliquent moins de capacité à exprimer les émotions et moins de possibilités d'élaboration d'une pensée.

Les études ont démontré que la violence dans les sphères publiques et privées provient directement de l'incapacité à décrire ses émotions à travers les mots.

Pas de mots pour construire un raisonnement, la pensée complexe est rendue impossible.

Plus le langage est pauvre, plus la pensée disparaît.

L'histoire est riche en exemples et de nombreux livres (Georges Orwell - ′′ 1984 "; Ray Bradbury - ′′ Fahrenheit 451 ′′) ont raconté comment tous les régimes totalitaires ont toujours entravé la pensée, par une réduction du nombre et du nombre sens des mots.

S 'il n'y a pas de pensées, il n'y a pas de pensées critiques. Et il n'y a pas de pensée sans voix.

Comment peut-on construire une pensée hypothétique déductive sans conditionnelle ?

Comment peut-on envisager l'avenir sans conjugaison avec l'avenir ?

Comment peut-on capturer une tempête, une succession d'éléments dans le temps, qu'ils soient passés ou futurs, et leur durée relative, sans une langue qui distingue ce qui aurait pu être, ce qui a été, ce qui est, ce qui pourrait être Être, et ce qui sera après que ce qui aurait pu arriver, est-il vraiment arrivé ?

Chers parents et enseignants : faisons parler, lire et écrire nos enfants, nos élèves. Enseigner et pratiquer la langue sous ses formes les plus différentes. Même si ça semble compliqué. Surtout si c'est compliqué.

Parce que dans cet effort il y a la liberté.

Ceux qui affirment la nécessité de simplifier l'orthographe, de purger la langue de ses ′′ défauts ", d'abolir les genres, les temps, les nuances, tout ce qui crée la complexité, sont les vrais artisans de l'appauvrissement de l'esprit humain.

Il n'y a pas de liberté sans nécessité.

Il n'y a pas de beauté sans la pensée de la beauté.

Sources

Christophe Clavé

Diplômé de Sciences-Po Paris, titulaire d’un MBA, coach professionnel, Christophe Clavé a passé 25 ans en entreprise, en tant que DRH puis Directeur Général. Il a également été chargé du cours Stratégie et Politiques d’Entreprise à HEC Paris pendant 5 ans.

 

Partager cet article
Repost0
18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 21:37

Depuis presque un mois il est à parier qu’un bon nombre de personnes de part le monde a oublié que la fraude électorale, surtout si elle est énorme, s’est invitée dans l’élection du nouveau président de ce grand pays que sont les « states » !

Certains la minimisent mais, néanmoins, la reconnaissent donc implicitement.

D’autres la nient bien qu’il y ait des preuves. Je ne vais pas entrer dans les détails mon propos n’est pas de revenir sur le résultat de cette élection, je me contenterai juste de préciser que je suis persuadée que tout a été fait depuis le début du mandat Donald T pour le faire passer pour ce qu’il n’est pas, un idiot incapable de gouverner (de mon côté je n’ai jamais éprouvé une quelconque sympathie pour l’homme).

Ce que j’aimerais pointer aujourd’hui c’est le rôle qu’a joué les « machines à voter » dans cette élection ! Déjà en 2016, le sujet avait été abordé à propos de « haqueurs » étrangers, de suppressions « accidentelles » de millions d’électeurs et électrices en 2012 et de problèmes logistiques aux primaires de 2020 tels que des attentes prolongées aboutissant au découragement des électeurs dont les votes de ce fait n’étaient pas validés pour cause d’abandon dans le cours du processus !

Le vote électronique est donc une source potentielle d’erreurs lors des comptages des votes que ce soit intentionnel ou fortuit. Or cette pratique, qui est donc un danger potentiel pour le processus démocratique, a l’heure de plaire à notre gouvernement et vient de faire l’objet d’un dépôt d’amendement auprès du Sénat Français. Cet amendement s’il était validé par le Sénat autoriserait la création de bureaux de vote permettant de voter électroniquement sur des machines à voter et PAR ANTICIPATION. Les votes seraient donc stockés pendant plusieurs jours dans ces machines dont les codes d’accès seraient détenus par … les préfets ?

Déjà qu’en Corse on fait voter les morts (clin d’oeil !), doit on craindre que les données électorales françaises passent par d’autres pays européens, au hasard je citerais l’Italie !, avant de nous revenir modifiées, peut-être ?

Pour preuve de ce que j’avance voici un lien qui lèvera d’éventuels doutes :

https://www.valeursactuelles.com/politique/presidentielle-le-gouvernement-depose-extremis-un-amendement-pour-instaurer-le-vote-electronique-par-anticipation-128570

Si comme beaucoup le craigne, vous ne voulez pas voir notre démocratie plus en danger encore qu’elle ne l’est, peut-être serait-ce une bonne chose que d’envoyer à vos députés et sénateurs un courriel en leur demandant « de bien vouloir préserver notre pays de tout risque de fraude électorale en choisissant d’en rester au scrutin traditionnel et en refusant de valider un amendement contraire aux principes démocratiques français d’autant que cet amendement n’a fait l’objet d’aucun débat, d’aucune concertation à l’Assemblée Nationale. Pourquoi avoir élu dans ce cas une chambre des députés si une minorité d’entre eux se donne tous les droits, y compris celui de ne pas respecter les règles en vigueur dans notre pays ?

Vous pouvez vous inspirer de la partie en italique de ce texte, la modifier après avoir lu le document de valeurs actuelles et adresser votre courriel à vos députés.

N’oubliez pas les formules de politesse, des salutations ou des sentiments distingués font mieux prendre en compte le contenu d’une missive et c’est moins faux-cul que les sentiments respectueux !

Défendez vous, défendez nous, défendez la Démocratie !

Dominique

Pour ceux qui résident dans les PO la liste des députés et sénateurs est en fin de texte, pour les autres il suffit de cliquer sur :

https://www.voxpublic.org/spip.php?page=annuaire&cat=deputes

https://www.senat.fr/senateurs/senatl.html

Députés des PO

Sébastien Cazenove

sebastien.cazenove@assemblee-nationale.fr

Laurence Gayte

laurence.gayte@assemblee-nationale.fr

Romain Crau

romain.crau@assemblee-nationale.fr

Catherine Pujol

catherine.pujol@assemblee-nationale.fr

catherinepujol16@gmail.com

 

Sénateurs des PO

François Calvet

f.calvet@senat.fr

Jean Sol

J.sol@senat.fr

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2021 2 26 /01 /janvier /2021 21:12

De temps à autre il m’arrive de vivre des instants particuliers. Il y a quelques jours, je ne dormais pas, une vision s’est soudainement imposée avec force.

En même temps que je voyais une main refermer une grande porte sur un espace, genre amphithéâtre romain, que je savais empli de personnes, une voix me disait « résiste, fais contre-poids ».

C’est toujours difficile de retraduire ce genre de phénomène. C’est bref mais très net avec un ressenti d’émotions, d’odeurs, de couleurs extrêmement précis. Le condensé d’un moment de vie qui demande pour le relater à être développé afin de pouvoir en préciser tous les détails. Dans ce cas je savais sans équivoque que les personnes sur qui se refermait la porte ne prenaient pas la mesure de ce qui se passait.

L’injonction verbale a ensuite été développée, « faire contre-poids pour résister laisse circuler la vie et impose un équilibre des forces en présence ,sans violence ! C’est un mouvement sans à coups, tendu, une résistance sans violence ».

Pour moi le message était clair et en lien avec la situation actuelle, un conseil pour vivre ce qui se présente !

 

Aujourd’hui cela a recommencé, mêmes circonstances mais un contenu bizarre à première vue.

Je me trouvais sur l’une des pistes que nous empruntons fréquemment au retour des Caranques à la hauteur d’un terrain où se trouvent des enclos abritant des chiens de chasse. Les cages sont exiguës et mis à part les jours de chasse, les chiens restent là, bouclés. Je rêve de les libérer.

J’en étais à me demander le pourquoi de cette vision quand d’autres images se sont incrustées en moi.

Des vaches étaient parquées dans un espace restreint, j’ai reconnu une exploitation devant laquelle nous passions pour aller de La Jonquère à Figuères et qui me révulsait tant il était flagrant qu’elles étaient mal traitées, séquestrées, comme les chiens.

Un mot s’est surimposé à la vision, CONFINEMENT !

A cet instant une voix off m’a juste dit « tu vois, tout est juste ! ».

Cela m’a quelque peu interloqué mais, et c’est toujours la même chose dans ces moments là, en un éclair le message a été lumineux.

Depuis des temps reculés, nous asservissons les animaux, leur bien-être soucie souvent peu les hommes. Nous les utilisons !

Le chien de chasse est libre de quitter son chenil mais pour servir l’homme. Chasser est son travail, celui ci fait, il retrouve sa niche et malheur à lui s’il a failli.

Le bétail n’est pas mieux loti, il mange mais doit produire, ses besoins élémentaires sont très souvent bafoués, combien de vaches ne voient jamais les prés. Les porcs, la volaille sont traités de manière ignominieuse !

Une certaine version de métro, boulot, dodo des humains !

Alors oui, tout est juste. Que la façon dont nous sommes traités actuellement nous, humains, nous choque est légitime mais si nous mettons tout en œuvre pour reprendre en main notre liberté cela ne devrait pas nous empêcher de réfléchir à ce que nous pourrions faire pour les autres règnes, animal mais aussi végétal car il y a là aussi un sacré travail à faire !

Nous sommes tous UN, que le mépris avec lequel nous avons plié la Nature à notre goût, en fonction de nos seuls besoins soit entrain de nous rattraper est juste en effet !

Dominique

 

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2021 1 25 /01 /janvier /2021 17:05

Premier confinement annoncé, galop d’essai de 15 jours, prolongé de 15 jours… et au total environ 2 mois ! 11 mai, c’est la quille ! Ouf ! Malgré toutes les promesses que nous avions pu faire la vie reprend son cours.

Les vacances d’été et leur lot de vacanciers s’annoncent. La deuxième vague aussi !

Les coupables sont pointés du doigt, les vacanciers bien sûr !

Il faut bien toujours un (des) coupable(s), histoire de décharger son agressivité. Nos dirigeants, comme tous ceux qui œuvrent dans la communication le savent, bien sûr !

On susurre même que les bistros et les restaurants ont leur part de responsabilité, ils se mettent au travail et sécurisent les lieux !

On commence aussi à y perdre notre latin quant au port du masque ! S’il a fallu au début de la crise s’accrocher pour déterminer son utilité tant nous avons entendu tout et son contraire, voilà que maintenant selon les plages horaires, il faut ou pas le porter. A Collioure en plein été à partir de 18 heures, plus de danger ! Le Co Vid a mis les bouts.

Finies les vacances, diversion avec valse hésitation, confinement, couvre-feu, couvre-feu, confinement ??? Finalement on a droit au deux, confinement puis couvre-feu, 20 heures le 31 décembre mais pas de restriction pour le soir de Noël, où il faut juste savoir ce que l’on fera des grands-parents, cuisine ou dépendances ???

En aparté je me permets de vous recommander le film du même nom, excellent ! Grinçant certes mais la question qui agite les esprits quant à la dégustation de la bûche en famille ne l’est elle pas ? https://www.youtube.com/watch?v=p2yThpdjvYc

 

Deuxième vague ?! second confinement. Le coup de grâce est porté aux restaurateurs, bistrotiers et autres commerces non essentiel, je ne vais pas revenir là-dessus, discours infantilisants, surveillance ...

Voilà que s’annonce la troisième vague ! Les coupables sont montrés du doigt. La faute aux jeunes qui vivent collés serrés, aux inconscients qui rechignent à porter le masque, aux adeptes des poignées de mains et des bisous. Quelle horreur !

Les vies et moeurs du Co Vid nous font tourner la tête, il fait diversion. Cet été à 18 heures, il filait à l’anglaise, le voilà qui déboule maintenant à la tombée de la nuit, 21 heures, 20 heures, 18 heures aujourd’hui. Mais il affectionne les sports d’hiver au grand dam des saisonniers qui se voient interdits de remontées mécaniques. Peut-être en février ?! Stratégie du différé. Par contre, nous avons deux points communs, il n’aime ni le métro, ni les grandes surfaces ? Les braves gens peuvent donc s’y ruer en toute tranquillité !

Mi janvier 2021, le verdict tombe, s’il est possible de skier outre frontières, chez nous c’est niet, en avril peut-être !

Cerise sur le gâteau, ce « vie russe » est un instable. Cet été il avait déjà muté quelques 39 fois, voilà qu’il remet ça, mais là, c’est grave ! On boucle les anglais chez eux. Nous pourrions nous en moquer puisqu’ils ont eu leur Brexit, mais non, il y a des fuites !

Alors re re confinement ?

X-ième vague ?

Va t’on fermer les cantines scolaires, déjà que maintenant les gamins vont devoir manger avec le masque !

Que faire des écoles, ouvrir, fermer ?

Et le Vax Xin dans tout ça ?

Les effets d’annonce pleuvent, chacun y va de son petit ou grand pouvoir et la peur continue de faire des ravages. Il paraîtrait que les seuls masques valables sont ceux que portent les autrichiens, que les morts vax xinnés avaient des comorbidités qui les ont emportés. C’est ballot, avoir résisté au Co Vid bien que souffrant de facteurs aggravants et passer l’arme à gauche quand on est censé être protégés !

 

J’arrête non sans toutefois dire qu’il serait temps que l’on se rende compte que ce que l’on cherche à faire est de nous séparer.

En tuant les relations, en instillant la suspicion, en poussant à la délation, l’ennemi c’est l’autre chez bon nombre d’entre nous.

En créant des castes, les vax xinés ou non, les dépistés ou non, les obéissants ou pas, les complotistes .. les gentils, les méchants, Ah cela me rappelle quelque chose https://www.youtube.com/watch?v=fdW9-2QqIN4

Et si l’on admettait :

  • que l’on est mortel.

  • que nous avons créé les conditions pour que côté sanitaire cela n’aille pas en s’améliorant et que d’autres crises nous pendent au nez. Voyez le sort réservé à ces malheureux canards entassés dans leurs élevages !

  • que nous sommes exposés à de nombreux risques majeurs (tempête, cyclone, tremblement de terre, tsunami...) liés à l’état pitoyable de notre planète que nous avons pillé.

  • qu’il est temps de se réveiller car pendant que l’on paralyse le(s) pays avec la peur de la maladie, des mesures très concrètes sont prises qui ne vont pas dans le sens d’un mieux être. Savez vous qu’à partir de 2022 les chaudières au fioul seront interdites, idem pour le gaz puisqu’il commence à être impossible de remplacer les citernes. Cela n’est pas un détail car mis à part l’électricité comme source d’énergie, qu’y a t’il ? A moins que nous devenions tous indépendants de ce côté là (combien sommes nous à l’être) je vous prédis de belles ruptures dans l’alimentation électrique. Chez nous en certain lieu, c’est fait !

  • QUE NOTRE FORCE C’EST L’UNION

Dominique

 

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2021 7 17 /01 /janvier /2021 18:24
USA : le grand désordre
Publié le 15/01/2021 à 23:21
Et si l'armée et le peuple américain avaient désormais les clefs ?
AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Elisabeth Dancet, journaliste pour FranceSoir

-A +A
 

Suite à l’émeute du 6 janvier au Capitole, la situation aux États-Unis est devenue encore plus complexe et chaotique qu’elle ne l’était ces deux derniers mois. Les conséquences à venir dépassent amplement ce pays et vont secouer le reste du monde. Nous vivons en direct une véritable guerre de l’information, avec son lot de fake news, d’émeutes orchestrées, de manifestants payés pour susciter la violence, de médias corrompus et employés à servir coûte que coûte leur agenda. Dès le 7 janvier, les Big Tech se sont précipités pour effacer toutes traces de Trump (Twitter, Youtube), prétendre que les fraudes n’ont jamais existé (Facebook), faire tomber Parler, le média concurrent (Amazon) pendant que les médias dominants (CNN, MSNBC, Fox...) continuent de se déchainer sur Trump avec une violence stupéfiante, l’accusant de tous les maux et oubliant au passage ses accomplissements, ainsi que plus de 75 millions d’Américains qui ont voté pour lui. Certains dirigeants européens comme Emmanuel Macron, et Angela Merkel dont l’inimitié avec Trump est attestée mais qui a vécu sous un régime communiste, le président mexicain Andres Obrador, ont officiellement critiqué la censure brutale et univoque des médias sociaux vis à vis du Président américain.

Comment démêler le vrai du faux après ces fraudes massives dénoncées publiquement par des milliers de personnes, des employés de bureaux de vote aux anciens militaires, des bénévoles des deux partis comme des citoyens ordinaires, en passant par les avocats, les spécialistes en cyberguerre et les experts en analyse de données, alors que les recours judiciaires (plus de 500) ont été bloqués par les tribunaux y compris par la Cour suprême ?

Cette certification mise en scène durant la séance du 6 janvier, volontairement nettoyée de toute objection à cause des « émeutes » du Capitole orchestrées en amont, poussées par une vague d’antifas arrivée en bus et escortée par la police jusqu’au palais du peuple… a créé une énorme frustration chez les patriotes américains, et plus largement une attente chez tous les défenseurs de la démocratie de par le monde qui ont compris les enjeux de cette élection.  

A juste titre, les Américains sont inquiets, ils veulent des élections justes et des informations fiables qu’ils ne trouvent plus sur les médias mainstream, dont la censure systématique d’opinions contraires ou alternatives ressemble de plus en plus aux pratiques marxistes des états totalitaires.

Les mouvements militaires s’intensifient sur le sol américain : mouvements de troupes en Californie, situation d’urgence approuvée par le Président Trump à la demande du maire de Washington D.C., avec une augmentation du nombre de soldats de la garde nationale dans la capitale et une intensification des vols militaires sur le territoire. Trump a prononcé un discours très attendu près d’Alamo, le long de la frontière texane avec le Mexique, site historique, théâtre d’une guerre violente entre les deux pays il y a bientôt 2 siècles. Aujourd’hui l’objectif est de mettre fin à toutes sortes de trafics, que ce soit de la drogue, des sans papiers ou du trafic humain y compris de la traite d’enfants. Il a abondamment félicité celles et ceux impliqués dans cette opération d’envergure, les gardes-frontières comme les représentants de l’état, ainsi que les bâtisseurs du mur, et condamné à nouveau la violence des derniers jours et les affronts à la liberté d’expression.

Plusieurs scenarii se dessinent devant nous pour les prochains jours :

  • Premier scénario, Biden est intronisé lors d’une parodie de cérémonie due aux restrictions imposées par le covid et par les «émeutes» : un point de non-retour pour la démocratie. Lire à ce propos l’article d’Anthony Lacoudre : la Révolution de Joe Biden
  • Deuxième scénario, avec le déploiement de la force armée, Trump est nommé le 20 janvier pour un deuxième mandat ;
  • Dans le troisième scénario, les militaires prennent le pouvoir pendant un interrègne de 2 à 3 mois pour « assécher le marais », ordonnancer les procès par des tribunaux militaires de tous ceux qui ont largement abusé de leur position de pouvoir (ils sont nombreux) et organiser un nouveau gouvernement.

De son côté, le Congrès, préoccupé de protéger ses arrières et angoissé par les conséquences possibles de sa vénalité, s’empresse de voter pour destituer le Président pour les 7 derniers jours de son mandat, invoquant l’article 25 de la Constitution. 223 représentants du Congrès contre 205 - y compris 10 républicains – ont adopté une résolution en ce sens le 13 janvier. Suite à l’occupation du Capitole et à la saisie de plusieurs ordinateurs portables d’élus, Nancy Pelosi semble devenue hystérique, cherchant à joindre sans succès le vice-président Pence et le Pentagone pour récupérer les codes nucléaires du pays, sous le fallacieux prétexte que Trump aurait appelé à la violence durant son discours du 6 janvier 2021. Les propos de la présidente de la Chambre reflètent un affolement confinant à la folie, du jamais vu dans la politique américaine, alors que le discours de Donald Trump dans la capitale, alignant les faits et les chiffres des fraudes massives de toutes sortes perpétrées durant ces élections, fut qualifié d’ennuyeux.

Cette obsession anti-Trump n’a cessé d’agiter les élus démocrates - et une partie des républicains - depuis sa campagne pour les primaires en 2015, du jour de sa prise de fonction et pendant quatre ans, au détriment d’assumer ce pourquoi ils sont élus : défendre et voter des lois pour représenter et protéger le peuple.

Le républicain Louie Gohmert fut un des rares à dénoncer devant la Chambre des représentants ce double standard face à la violence assumée des émeutes qui se sont produites à Minneapolis, New-York, Atlanta, Los Angeles, Seattle durant l’été 2020. Cette rhétorique atteint des sommets de division. La volonté de destituer le Président va bien au-delà de la haine tenace que lui vouent les élites démocrates, relayée systématiquement par les médias dominants. Elle signifie au peuple américain qu’ils n’ont plus la parole. Ces « représentants du peuple » poursuivent leur intention désormais affichée de conserver le pouvoir à tout prix, usant de toutes les malversations, et d’imposer au peuple ce qu’ils ont décidé, faisant fi de la liberté d’expression, premier amendement de la Constitution américaine. Joe Biden a comparé les sénateurs Ted Cruz and Josh Hawley à des nazis pour avoir objecté conformément à la loi américaine, comme l’ont fait les démocrates en 2001, 2005 et 2017. Et il prétend faire appel à l’unité ?

Les Américains ne sont pas fous, eux, puisque selon l’un des derniers sondages de Rasmussen, un des rares instituts indépendants, seuls 15% d’entre eux font confiance au Congrès, alors que Trump reste stable à 50%.

Soyons certains que les prochaines semaines vont être le théâtre d’opérations extraordinaires sur le sol de la République américaine, avec des conséquences encore inconnues pour le monde libre. Notre liberté et les valeurs fondatrices de la démocratie sont en jeu.

Sans forcément en avoir conscience, nous sommes en train de vivre un tournant de notre histoire.

 
 

Auteur(s): Elisabeth Dancet, journaliste pour FranceSoir

 
Partager cet article
Repost0
26 décembre 2020 6 26 /12 /décembre /2020 21:10

Partons du principe que non et voyons de quoi il retourne.

De manière un peu simple un ion est un atome autour duquel gravitent des électrons et même si cela semble paradoxal, enfin pour moi, un ion négatif est un atome qui a gagné un ou plusieurs électrons.

Notre environnement NATUREL est riche en ions négatifs et positifs répartis de manière équilibrée par contre dans des milieux pollués, des espaces fermés et à plus forte raison climatisés, en présence de certaines technologies dont les écrans, de tabac, l’équilibre est rompu et les ions positifs dominent.

Or une présence d’ions positifs majoritaires est nocive pour la santé, trop d’ions positifs c’est négatif, dixit Frédérique. Les chercheurs ont constaté qu’ils provoquaient différents troubles allant de la simple irritabilité, aux migraines et même à la thrombose. Ce phénomène est facilement observable d’un point de vue météorologique avec l’arrivée d’un orage ! Certains se sentiront apathiques ce qui est normal, les ions positifs influent sur la production de sérotonine, d’autres seront irrités.

Les ions négatifs ont un tout autre effet sur notre santé et ils sont même prescrits médicalement pour soigner certains pathologies, principalement celles touchant à la zone ORL. Ils agissent au niveau cellulaire, favorisent les échanges chimiques au niveau de notre corps et la pénétration de l’oxygène au niveau pulmonaire. Sans compter qu’il débarrasse l’air ambiant des bactéries !

Ces ions négatifs sont présents partout. Montagne, campagne, forêt mais c’est incontestablement le milieu maritime qui remporte la palme ! L’éclatement des gouttelettes d’eau provoque une libération importante de ces ions très présents également dans les forêts d’épineux du fait d’un phénomène électrique particulier au niveau des pointes des aiguilles !!!

Contrairement aux ions positifs, ces ions négatifs apaisent tous les phénomènes de stress, favorisent la concentration intellectuel, le sommeil et surtout joue un rôle essentiel sur nos voies respiratoires, en cette période cela semble épatant.

Or le souffle c’est la vie et un air de qualité est la meilleure façon d’être en bonne santé ou de la restaurer.

Pour étayer mon propos je peux vous assurer avoir tester les bienfaits de ces ions là.

Jusque dans la décennie 80 - 90, et depuis mon enfance, je souffrais de sinusite (maxillaire et frontale) chronique. Les traitements homéopathiques avaient réduits la fréquence des crises mais je n’étais pas pour autant guérie jusqu’à ce que je sois adressée au Docteur De Kuiper (il est toujours à Versailles, ce n’est donc pas secret d’état que de communiquer son nom). Ce même médecin auquel fit appel le président François Mitterrand !

Outre quelques granules homéopathiques j’ai bénéficié d’une prescription de séances de type inhalations à partir d’un générateur d’ions négatifs. Le résultat n’a pas vraiment tardé et après une soirée mémorable au cours de laquelle je suis venue à bout de 2 boîtes de mouchoirs je n’ai PLUS JAMAIS EU DE CRISE DE SINUSITE !

Tout cela pour vous dire que je suis retournée de voir, en pleine nature, et même quand ils sont seuls, des humains « s’aérer » avec un masque !

Si vous n’êtes pas malade et que vous vous offrez un bol d’air, mettez toutes les chances de votre côté pour en faire un moment de ressourcement riche en ions négatifs. C’est sans doute la meilleure façon de vous protéger du Co Vid et je n’arrive pas à croire que c’est pour protéger ceux que l’on croise ou pourrait croiser. Quand on est à 2 heures de marche du bled le plus proche, je ne pense pas que l’on soit souffrant.

Enfin, je ne sais pas si vous vous souvenez mais, avant, il était fortement déconseillé de se mettre une écharpe sur la bouche même quand on était « pris » des bronches, l’apport d’humidité et les gaz carboniques étaient délétères pour la santé. Mais c’était avant !

Pour en savoir plus sur le sujet je vous suggère d’aller faire un tour sur le site dont je vous mets la référence : Tout savoir sur les bienfaits des ions négatifs (teqoya.fr)

Dominique

 

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2020 3 09 /12 /décembre /2020 21:47

« Wanted » jeans ! 

Un vrai casse-tête ! Un coup de chance aussi quand tout va comme sur des roulettes !

On épluche les guides des tailles en plus évidemment de sélectionner le modèle. Et rien n’est moins simple, slim, bootcut, pattes d’eph, skinny, taille basse, hyper haute, longueur des jambes … On peut aussi se croire sauvé parce que l’on a pris la peine de conserver l’étiquette du jean précédent qui vous allait comme un gant ! Pourtant quand la commande arrive on est dans ses petits souliers.

Hier, grand jour, la première commande est arrivée. Sûre de mon fait j’ai sauté dans le jean à la manière du professeur Abronsius jusqu’à me retrouver légèrement coincée aux cuisses et boudinée au niveau abdominal. Pourtant la taille était très exactement celle du jean que je portais, 32 et dont je conserve précieusement

l’étiquette. Le lendemain, autre arrivage ! Frédérique récupérait son jean taille 30, trop grand.

Alors comme la vie est bien faite aucune de nous n’a eu à renvoyer sa commande, j’ai récupéré le jean taille 30 et Frédé le jean taille 32 !

Allez y comprendre quelque chose ?

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2020 1 07 /12 /décembre /2020 21:28

Un jour pour la première fois de ma vie, j’ai eu le cran de dire NON, c’était à une copine qui nous annonçait tout à trac qu’elle avait l’intention de redescendre à St Genis avec nous pour passer quelques jours à la maison. Le séjour en soi ne posait pas de problème mais compromettait notre projet de halte de 2 jours sur le Puy de Sancy avec son lot de randos dans le cadre de la manifestation Horizons car cette personne était, tout, sauf sportive !

Toute la nuit, nous avons ressassé en boucle notre déconvenue de ne pouvoir crapahuter et au matin je téléphonais pour lui dire que nous ne changerions rien à nos projets.

Relatant notre décision à notre voisine, présente lors du coup de fil, elle nous a dit ne pas nous comprendre, selon elle, nous aurions bien le temps par la suite de nous adonner à notre plaisir !

Mais que sait-on des lendemains qui nous attendent ?

Auriez vous imaginez vivre ce que nous vivons aujourd’hui ? 

Aujourd’hui plus que jamais je me félicite d’avoir su nous choisir même si privilégier nos choix fut parfois douloureux quand partir loin revenait à laisser notre mère, seule, derrière nous !

Aujourd’hui je prépare notre calendrier 2021 et comme à chaque fois, j’opère un tri pour isoler ce qui, chaque mois de l’année écoulée, a été particulièrement inoubliable. Mais cette année le Covid est passé par là et mis à part de fréquents séjours sur le centre de la France, nous n’avons pas quitté l’Hexagone, une première pour nous ! Pas même depuis février une petite, toute petite, balade en Espagne et pourtant c’est chez nous là-bas !

Je me suis donc rabattue sur les nombreux voyages à l’étranger des années précédentes et en redécouvrant toutes ces merveilles, il n’y a pas à dire, je ne regrette rien !

La Vie a été au rendez-vous, le plaisir, la joie de découvrir d’autres horizons, le bonheur des rencontres fortuites, les plaisirs de l’aventure vécue aux côtés de ma vieille copine d’enfance aussi, nos amis Pignon et l’immense gratitude d’avoir pu aller à la recherche de nos origines. Des confins de l’Autriche et de la Hongrie d’où émigra un certain Anton Dampfhoffer, en passant par la Wallonie d’où sont issus les Longville. Précision, wallons certes mais fils de déserteurs français et depuis 1720 seulement ! Sans oublier l’Espagne que nous avons sillonné en long en large et en travers car nous revendiquons un peu de ce sang ibérique que les Barba nous ont léguées.

Il n’y a pas à dire, tout était beau, bon, bien, et si nous ne pouvons pas repartir de sitôt, au moins ce qui a été pris est à nous, ne dit on pas que « la façade d’une maison n’appartient pas à celui qui la possède mais à celui qui la regarde » (Lao Tseu).

Il n’en est pas moins vrai que ce tri s’est révélé douloureux, comment avons nous pu en arriver là ? Et comme ne choisir que 13 clichés (avec la couverture) fut un vrai crève-cœur je vous les offre toutes !

https://youtu.be/CCiGb9Guwsc

Mais je suis bien décidée à ce que le futur soit tel que je le rêve, une vie les mains dans la terre et, ou sur le clavier de notre piano, godillots aux pieds, en joyeuse compagnie. Nous nous offrirons le luxe de nuits dans notre fourgon et qu’importe si nous ne passons plus de frontières, nous pouvons tout aussi bien aller le poser dans un petit coin des Albères. Nous allons continuer à partager le quotidien de personnes animées par le même désir de construire une société solidaire et donner vie à notre oasis de biodiversité, l’enrichissant toujours plus des multiples découvertes que nous faisons aux côtés des pionniers qui nous ont précédées.

Et puis nous nous appliquerons à DÉSOBÉIR, raisonnablement dans le respect de tout ce qui est, mais pour vivre LIBRE !

Dominique

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2020 2 01 /12 /décembre /2020 17:19

Je vous invite chaque jour à imaginer 2021 telle que vos rêves la souhaiteraient sans ces projections d’un mental nourri des peurs, des limitations que les médias, gouvernements agitent et voudraient voir se cristalliser en vous.

Imaginez la grande famille humaine, pas celle que l’on a tendance à restreindre à la famille génétique, unie pour construire une société fédérée autour d’un unique but : sauvez notre Terre et toutes les formes de vie, animées ou non, qui la peuplent !

Imaginez votre vie, LIBRE, sans crainte d’être racketter parce que vous serez sorti du périmètre imparti, sans avoir à décliner votre identité, vos motivations pour aller ou bon vous semble.

Autorisez vous à respirez en pleine confiance et vivez cette liberté par anticipation ! Libérez vous sans attendre qu’on vous libère !

On n’est d’abord libre dans sa tête !

Imaginer 2021 comme vous la désirez car nos rêves ont un impact réel sur tout ce qui est !

Nos pensées sont créatrices, tout ce que nous émettons génèrent des trains d’ondes qui ondulent dans l’univers, lorsqu’ils entrent en résonance avec une onde similaire il y a « concrétisation » dans le réel !

C’est l’un des principes de la loi d’attraction. C’est pour cette raison que nous devons être attentif non seulement à nos pensées mais surtout à notre vocabulaire et à notre syntaxe. Si vous avez peur de la maladie, sachez déjà que la peur induit un phénomène d’attirance et donc la manifestation de l’objet de notre peur. Si donc vous tenez à formuler votre désir d’être en pleine santé, ne dîtes pas « pourvu que je n’attrape pas cette maladie » mais plutôt «  je suis en pleine santé et cela va continuer, je vais tout mettre en œuvre pour qu’il en soit ainsi ».

Mais si j’insiste aussi sur l’importance de prêter attention à ses pensées c’est par égoïsme, je ne vous donne pas le droit d’affecter ma vie par le pouvoir créateur de vos pensées, de vos actions.

Lorsque cet été certains ont commencé à porter le masque là où il n’était pas obligatoire, sur la plage par exemple, j’avoue que cela me mettait en rogne mais je n’avais alors pas imaginé que cela allait véhiculer une information qui se concrétiserait dans le réel par une décision gouvernementale. Depuis j’ai compris et je n’ai pas douté un instant que nous n'éviterions pas une deuxième vague, trop de personnes en avaient peur, trop la désiraient (gouvernements).

Alors ...

Imaginez 2021 comme aurait dû être 2020 si rien aucun grain de sable n’était venu gripper les rouages !

Imaginez vous vivre déconfinement perpétuel, une guérison massive de tout ce qui est, imaginez vous refaire des projets d’avenir mais d’un avenir qui aura intégré que notre Terre est à cocooner, que nous l’avons épuisée avec nos appétits, que toute vie est une richesse, il n’y a que de bonnes herbes.

Imaginez votre vie à échelle humaine pour comme le dit Coline Serreau, « Trouvez des solutions locales au désordre global » dans le durable.

Tout est possible, il suffit de ne se mettre aucune limite !

Si vous n’êtes pas persuadés de ce que j’avance voici un lien à suivre pour prendre connaissance d’un document intitulé « Votre désir est votre ordre » http://epornin.free.fr/trudeau.html

Nous avons fait tout le « cursus » il y a plusieurs années, c’est ma foi passionnant !

Vous pouvez aussi vous intéresser à l’EFT !

L'EFT ou le pouvoir de la pensée positive - Hist' toiles (over-blog.com)

Dominique

 

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2020 5 27 /11 /novembre /2020 20:27

Depuis un certain temps je ronge mon frein, pourrait-on dire. Il y a une raison toute bête à cela, je n’ose pas dire franco les choses ayant constaté les réactions exacerbées de certaines personnes lorsque « l’information » que je voudrais partager nous a été une première fois délivrée. Je n’avais nulle envie de m’exposer à des retours agressifs. Or le temps passe et d’autres ont relayé cette communication qui par ailleurs est étayée par des données émanant de sources et de domaines de compétences divers.

Je me lance donc à l’intention et à la demande d’une amie.

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, ceci d’abord !

Ce n’est pas un scoop, la période actuelle peut prendre un tour dramatique tant les mesures sanitaires prises sont entrain de détricoter le tissu social, de signer la condamnation à mort de milliers de personnes et parmi elles celles dont l’outil de travail est consciencieusement détruit. Nous ne pouvons même plus dire bouleversé. A la sortie du premier confinement des mesures sanitaires avaient été prises dans toutes les professions concernées pour que l’activité puisse reprendre. Je pense aux coiffeurs, restaurateurs, cafetiers, commerces d’habillement ... la liste n’est pas exhaustive. Après avoir fait de gros investissements pour « être dans les clous », ils ont été contraints de refermer et aujourd’hui « on » leur accorde de pouvoir ré-ouvrir sous condition !

Cela signifie encore plus d’investissement pour sans doute bien peu de bénéfice. Quant aux aides promises c’est surtout de la poudre aux yeux, à titre d’exemple, que va toucher celui qui s’est récemment installé et n’a aucun chiffre d’affaire comme référence à présenter ?

Mais Noël approche et nous nous devons de consommer !

Pourtant soyons sérieux qui va avoir envie de faire la fête, pas les Papis et Mamies bouclés à la cuisine ?

Ceux qui croient au Père Noël !?

Pour l’immense majorité des personnes la vie bascule dans l’absurde, l'effroi.

Pour preuve cet article qui montre bien à certains détails que l’humain n’est qu’un pion. Je vous invite à le découvrir car on y dénonce également l’attitude de tous ceux qui se débrouillent pour tirer la couverture à eux notamment parce qu’ils ont des contacts hauts placés comme Monseigneur de Moulins Beaufort. Un petit coup de fil au chef de l’État et les églises devraient pouvoir revoir à la hausse leur quota de fidèles ! Où est la justice, quelle logique ? Si l’on peut arriver à installer des fidèles dans une église, comment se fait-il qu’il soit impossible de ré-ouvrir des restaurants, des salles de spectacle ?

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/virus-les-commerces-se-pr%c3%a9parent-%c3%a0-rouvrir-stations-de-ski-et-restaurants-veulent-encore-convaincre/ar-BB1bkMeS?ocid=sf

Comment dans un tel contexte, incohérences, inégalité de traitement, paupérisation de la population … ne pas imaginer que l’on s’achemine vers des tensions extrêmes ?

Qui peut croire qu’en 2021 la situation va se normaliser comme par miracle. 

Depuis de nombreuses années nous fonçons dans le mur, ne serait-ce qu’au niveau environnement et si nos dirigeants parlent écologie, climat, préservation de la planète, les actes ne sont pas du tout en adéquation avec leurs paroles. Les fossoyeurs de la bio diversité sont protégés et tout ce qui pourrait freiner le réchauffement climatique est oublié dès lors qu’il ne s’inscrit pas dans une perspective de croissance.

En fait, je ne suis absolument pas pessimiste, finalement je sais depuis longtemps que nous sommes au bout du rouleau et c’est sans doute le meilleur qui puisse nous arriver pour que nous puissions reconstruire un monde juste, solidaire. Un monde où l’on ne « chargera » pas les plus démunis comme des bêtes nuisibles. Un monde où ce ne sera plus un faible pourcentage de la population mondiale qui décidera du sort du monde en fonction de leur seul profit. Un monde où ceux qui ont la pratique d’un savoir faire et pas uniquement les diplômes, l’expérience, prévaudront sur les énarques. Un monde où l’on ne s’agenouillera plus, on ne tuera plus pour gagner le paradis.

Seulement comment allons nous pouvoir éviter la tempête qui est entrain de grossir mis à part en étant tous unis derrière un même idéal ?

Actuellement quand des mesures restrictives s’abattent sur nous, chaque confrérie, chaque regroupement cherchent à s’en tirer de son côté ! Ce n’est pas en négociant de pour son propre compte que nous allons réussir à faire entendre notre voix, seule l’union fait la force !

J’en arrive au vif du sujet, ce qui a fâché

certains. Partout de nombreuses voix s’élèvent pour nous inciter à anticiper sur la crise qui pourrait survenir afin de la vivre le plus sereinement possible et donc en étant capable de garder la tête froide.

L’attitude la plus raisonnable serait d’adopter celle de ceux qui sont habitués à vivre les cyclones sous les tropiques.

https://fr.wikihow.com/se-pr%C3%A9parer-%C3%A0-un-cyclone

La clé : avoir des réserves pour laisser passer l’orage ce qui laisse les coudées franches pour s’entraider.

Pas la peine de vider les rayons de supermarchés en PQ mais commencer par se constituer un stock d’eau, prévoir un jerrycan, un seau et s’équiper d’un réchaud style camping gaz avec ses cartouches, de sources de lumière diverses sans oublier les allumettes. Nous ne vivons pas sous les tropiques mais en ce qui nous concerne nous campons depuis notre petite enfance, alors vivre de manière rustique, nous sommes rompues à l’exercice.

Lister ses besoins habituels et prévoir ce qu’il vous faut pour y répondre en n’oubliant pas les petites douceurs qui permettent de garder le moral.

Outre les pâtes, le riz, pensez aux sauces qui font rehaussent la saveur, aux conserves qui permettent d’avoir des apports en protéines variés. Il y a peu le facteur nous contait l’histoire de ce type qui venait de se faire livrer un plein carton de soupes de poisson, c’est certes exagéré d’autant qu’il y a eu de la casse mais l’idée est intéressante. Les fruits à coque ne doivent pas être négligés car leurs apports nutritionnels permettent d’éviter les carences, tout comme les légumineuses en conserve. Pensez à l’huile d’olive, à la graisse de canard, au lait de coco qui sont des alternatives au beurre, à la crème. N’oubliez pas le sel, le café ou le thé, le chocolat si vous aimez !!!

Pas la peine d’en remplir des caisses, juste une réserve à renouveler au fil des jours et qui contiendra aussi des médicaments si vous avez un traitement au long cours !

Après c’est à chacun de réfléchir en s’imaginant devoir passer quelques jours sur une île déserte. Que prendriez vous ?

De la musique évidemment, des bouquins, de quoi écrire (vos mémoires) …

Quand vous aurez fait le tour de la question, vous serez parés, tranquilles et il ne vous restera plus qu’à positiver en créant la réalité que vous aimeriez voir s’installer.

Autant dire qu’avec un moral en béton la crise se fera sentir un minimum et qu’il ne vous restera plus qu’à liquider vos réserves si elles n’ont pas eu à servir.

Prévenir, plutôt que guérir, là est la clé !

Allez faire un tour sur https://fr.wikihow.com/se-pr%C3%A9parer-%C3%A0-un-cyclone

Dominique

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche