Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 janvier 2021 4 14 /01 /janvier /2021 21:15
Avant de dire "encore" et de supprimer, merci de lire ce texte que j'ai tenté de faire bref !
Pour vous, pour nous, pour tous !

 

Nous ne sommes pas "complotistes", nous sommes juste des personnes qui depuis des années constatons que le droit de penser différemment se restreint, qu'il y a une uniformisation des idées
et que celui qui ne pense pas comme tout le monde est suspect. Jusqu'à présent cela passait, on était tout au plus casé dans la case "original". C'est notre cas, nous avons été formatées ainsi dès l'enfance par nos parents. Notre mère était non conformiste, notre père aussi mais de manière plus discrète.
Aujourd'hui d'original on devient un ennemi du peuple potentiel !
Depuis la nuit des temps la controverse alimente les vies, autant de personnes, quasiment autant d'opinions ! Impossible de rallier tout le monde à son point de vue (sauf par la force) et c'est tant mieux car il n'y aurait eu aucune réflexion et un surplace généralisé !
Que certains textes surprennent, dérangent, voire choquent rien de plus normal, mais pouvons nous être certains qu’un jour nous ne découvrirons pas que ce qui nous irritait était juste ? D'où le rôle des lanceurs d'alerte ! Juste une question, que ce serait-il passé si les personnes avaient cru à la possibilité de camps de concentrations dans l'Allemagne nazie, à l'extermination des juifs, tziganes, communistes... ?
En ces temps troublés de révélations (Apocalypse = révélation) ne découvre t’on pas que bien des êtres que nous avons portées aux nues jadis étaient de fieffés coquins ?
En ce qui nous concernent, globalement nous pouvons tout entendre, nous avons des contacts de tout bord et dans notre environnement nos idées ne font pas forcément consensus. Mais cela se vit bien, nous nous respectons et trouvons toujours un point de ralliement.
Reste profondément détestable, les commentaires sarcastiques, le mépris affiché pour des idées différentes, la condescendance avec laquelle des idées autres sont balayées, les échanges épistolaires violents (un blog se reconnaitra sans doute, mais on le fascine, il s'accroche, ah, ah, ah).
Passé ce préambule, si vous n'êtes jamais allés faire un tour sur le site de France Soir, allés y vous en serez enchantés, j'en suis sûre !
Pour la petite histoire France Soir a été créé en 1941 pour venir en aide aux juifs et aux résistants !!!
Voici un lien pour accéder à l'émission "le défit de la vérité", passionnant .
Do
Do

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2021 3 13 /01 /janvier /2021 20:14
Franchement si vous, vous croyez vraiment que c'est pour lutter contre le terrorisme, la contrebande, les traffics... que sais-je encore, que les frontières en certains endroits des PO viennent d'être fermées, c'est que vraiment on peut vous faire prendre des vessies pour des lanternes ! 
La contrebande est présente ici depuis ... des temps immémoriaux, je ne vous parle pas des fois où nous en avons été témoins, et pas à des postes frontières.
Quant au terrorisme, on nous prend pour des truffes ! Il y a quelques jours notre voisine a passé le Perthus, de jour, NO BODY ! Elle est allée à La Jonquère, même au restau et elle est revenue "les doigts dans le nez" ! pourtant c'était fermé
 
Pyrénées-Orientales : des blocs de béton ferment 5 routes secondaires entre France et Espagne

Depuis 11h, ce lundi, des blocs de béton ont fleuri sur 5 routes secondaires transfrontalières des Pyrénées-Orientales. C'est un arrêté préfectoral qui régit ces interdictions de circulation pour tous véhicules mais aussi pour les piétons. Cette décision est valable "jusqu'à nouvel ordre".

Col de Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) - des blocs de béton pour fermer la route secondaire entre France et Espagne - 11 janvier 2021.
Col de Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) - des blocs de béton pour fermer la route secondaire entre France et Espagne - 11 janvier 2021. • © F3 LR

Pour lutter contre le terrorisme, les trafics, la contrebande et l'immigration clandestine, 5 des 12 axes des Pyrénées-Orientales entre France et Espagne sont fermés depuis 11h ce lundi. Un sur la Côte Vermeille, 2 en Cerdagne et 2 dans les Albères.

  • Col de Banyuls-sur-Mer
  • Col de Coustouges (Départementale 3)
  • Col de Manrell–Las Illas (Départementale 13)
  • Chemin d’Aja (entre Palau-de-Cerdagne et Puigcerda)
  • Route de la Vignole Enveitg (Départementale 34)
Col de Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) - des blocs de béton pour fermer la route secondaire entre France et Espagne - 11 janvier 2021.
Col de Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) - des blocs de béton pour fermer la route secondaire entre France et Espagne - 11 janvier 2021. • © F3 LR A.Chéron.

La préfecture a décidé, à la demande du gouvernement, une fermeture physique de ces routes avec l'installation de lourds blocs de béton en travers de la chaussée. Une mesure temporaire mais pour une "durée illimitée", pour le moment.

Plus de contrôles de jour comme de nuit

Emmanuel Macron, en visite au Perthus, le 5 novembre dernier, avait annoncé vouloir doubler les effectifs de police aux frontières en vue de lutter contre le terrorisme. En ligne de mire également, la lutte contre les trafics et la contrebande (drogue, cigarettes, alcools...) mais aussi contre l'immigration clandestine.

30 à 50 personnes sont interpellées chaque jour en situation irrégulière depuis novembre.

Etienne Stroskopf, préfet des Pyrénées-Orientales.

Il s'agit en fait de réduire le nombre de points de passages frontaliers pour mieux canaliser et contrôler les flux passants par ceux restants ouverts, donc les axes les plus fréquentés.

Afin d'y parvenir, la police aux frontières des Pyrénées-Orientales a reçu le renfort de 2 unités mobiles, de réservistes de la gendarmerie, des militaires de l'opération Sentinelle.

Du côté des forces de l'ordre, les syndicats ont la même analyse mais ils réclament des effectifs pérennes pour assurer leurs missions.

Réactions des riverains et usagers de la Côte Vermeille

A Banyuls, riverains et usagers sont mitigés et surtout résignés. Seule certitude, cela va allonger les temps de parcours... ce n'est pas une fermeture totale vers l'Espagne.

Là-haut, il y a des go fast qui passent, donc c'est plutôt bien. En plus, en ce moment, on ne peut plus aller en Espagne !

Les plus impactés vont être les travailleurs transfrontaliers qui vont devoir passer soit par Cerbère, soit par Le Perthus ou Le Boulou. "Ca va gêner les gens qui passent la frontière pour aller travailler ou faire leurs courses".

C'est beaucoup de cinéma !... 

"Moi, je suis pour fermer les frontières, sans parler du Covid, il y a des problèmes donc c'est une solution temporaire".

C'est fermer la porte avec nos voisins, le retour des frontières !

7 passages toujours ouverts entre France et Espagne dans le Roussillon

Dans l'arrêté préfectoral sont précisés les seuls passages autorisés à compter du 11 janvier pour les véhicules et les piétons.

  • Autoroute A9 à la barrière de péage du Boulou
  • Route Départementale 900 au Perthus village
  • RD 914 à Cerbère
  • RD 115, col d'Arès à Prats-de-Mollo/La Preste
  • Route du pont international à Bourg-Madame
  • Route du Toruniquer entre Urr et Enveitg sur la RN 20
  • Route neutre entre Puigcerda et Llivia

Une route fermée en Haute-Garonne

Une mesure similaire est déjà en place en Haute-Garonne, sur un autre secteur des Pyrénées en région Occitanie, il s'agit du col du Portillon. La route est fermée depuis le 6 janvier 2021.

 

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2020 6 19 /12 /décembre /2020 18:05

Le professeur Perrone démis de sa chefferie !

Ecoutez, partagez !

On a le droit d'exhiber les "Couilles" du prophète (oui c'est vulgaire et alors !?) au nom de la Liberté d'expression mais pas de dire les faits tels qu'ils sont. La Liberté d'expression se décline vraiment de multiples façons !

https://www.youtube.com/watch?fbclid=IwAR2aR8khWLPIeXbK8z4Stuzrqn80xBzM4UcPwWCgoFoFu5T_QjgimV98wk8&v=_yhdN2v7o94&feature=youtu.be

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2020 6 19 /12 /décembre /2020 17:57

Protégez nous, faites vous tester !

La ville de Laroque des Albères a choisi une formulation pour le moins choquante, à mes yeux en tout cas, une formulation qui induit la défiance que l’on peut avoir envers l’autre !

D’un côté ,moi, nous, ceux à protéger !

De l’autre vous, les autres, source de danger potentiel !

Le choix des mots n’est pas anodin, il peut faire mal, même.

Pourquoi, dans la mesure où la municipalité semble tenir à maintenir la pression au sein de la population, ne pas avoir choisi de mettre tout le monde dans le même camp et d’ inscrire « Protégeons nous, faisons nous tester »  !

Dominique

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2020 1 30 /11 /novembre /2020 20:27

Le Professeur Charbonier n’est pas le premier venu et son parcours exemplaire en atteste. Il a juste le grand tort depuis le début de la crise qui secoue le Monde de ne pas se taire et de chercher à rétablir systématiquement les faits dans leur contexte. Autrement dit, il dérange, comme le professeur Péronne, le Professeur Raoult et tous ceux qui en ce moment osent prendre la parole pour aller contre les décisions du gouvernement !

Alors la sentence est tombée, sous un prétexte monté de toute pièce, faisant fi du principe de présomption d’innocence il est interdit d’exercer alors que le jugement n’a pas été rendu, l’affaire n’est même pas encore jugée.

A lire et partager si cela vous semble juste et nécessaire !

LE COMPLOT ORGANISÉ POUR TENTER DE DÉTRUIRE CEUX QUI DÉRANGENT.

Je rapporte ici le nouvel article me concernant qui vient d’être publié sur La Dépêche du Midi dans sa version numérique et qui paraîtra demain matin dans sa version papier.

Comme vous pourrez le lire, il démontre bien que je suis victime d’une injustice inédite ; aux dires de mes avocats c’est même du jamais vu !!!

Ainsi, il suffirait qu’un patient déclare qu’il a été conscient pendant quelques minutes de son opération pour que l’anesthésiste soit condamné à 6 mois de prison avec sursis et immédiatement interdit d’exercice pendant un an !!! On croit rêver ! Mes collègues anesthésistes et chirurgiens à qui je raconte cela ont bien du mal à me croire, et pourtant...

On a fouillé ma vie, on a interrogé mes proches, mes éditeurs, mes collègues de travail, tous mes déplacements, mes achats, en cherchant l’erreur, la faille. On m’a placé deux fois en garde à vue !!! Ils n’ont trouvé que cela à me reprocher car il n’y avait rien d’autre.

J’ai été mis sous écoute. Un drone est venu filmer ma maison, on a aussi fouillé mes comptes, et là c’est vrai, j’étais en faute par négligence et mauvais conseils et je l’ai volontiers reconnu ; j’ai depuis changé de cabinet comptable. Nous démontrerons facilement avec mes conseils qu’il n’y avait de ma part aucune tentative de fraude intentionnelle.

On a décidé en haut lieu ma mise à mort parce que je dérange mais je me battrai et je gagnerai car j’ai malgré tout confiance en la justice qui ne sera pas nécessairement celle de mon pays puisque nous saisirons la Cours Européenne des Droits de l’Homme si nous n’obtenons pas satisfaction.

Dans cet article de La Dépêche, on parle « des témoignages à décharge de 26 personnes ». En fait, il s’agit de 26 médecins et chirurgiens de La clinique La Croix du Sud à QUINT avec lesquels je travaillais. Ils ont témoigné par écrit des bons et loyaux services que je leur ai apportés pendant des années. J’ai même endormi deux d’entre-eux pour leurs propres interventions ; s’ils m’ont choisi parmi les 21 anesthésistes en poste, c’est qu’ils me faisaient sans doute confiance. Tous ont souhaité m’apporter de cette façon leur aide et je les en remercie chaleureusement. Enfin presque tous, puisque le médecin urologue (que je préfère ne pas nommer) qui a signalé au fameux patient que je m’étais absenté 5 minutes pour aller uriner en lui conseillant de porter plainte contre moi au pénal, au conseil de l’ordre et à la direction de la clinique, n’a bien sûr pas participé à ce plébiscite. J’ai d’ailleurs porté plainte contre ce praticien au Conseil de l’Ordre des médecins pour propos anti confraternels et faute déontologique, et là aussi, on pourra évaluer l’impartialité de cette instance dans cette incroyable affaire.

Voici donc l’article en question signé par le journaliste Jean Cohadon.

Poursuivi après une opération où le patient affirme avoir « vécu un véritable cauchemar », le docteur anesthésiste toulousain Jean-Jacques Charbonier, a été condamné en septembre par le tribunal correctionnel de Toulouse. Il a fait appel et conteste aujourd’hui son interdiction d’exercer prononcée par la justice.

Poursuivi devant le tribunal correctionnel de Toulouse fin septembre après ce que la justice considère comme une faute d’anesthésie et de surveillance d’un patient lors d’une opération en avril 2019, le docteur Jean-Jacques Charbonier a été condamné à 6 mois de prison avec sursis et un an d’interdiction d’exercer.

Une décision frappée rapidement d’appel « parce qu’en 35 ans d’exercice, il n’a jamais eu le moindre problème, insiste son nouvel avocat, Me Simon Cohen. Ce médecin se plaint d’une enquête disproportionnée et il a raison. On ne retient pas les témoignages à décharge de vingt-six personnes. Pourtant le protocole d’anesthésie appliqué lors de cette intervention a été validé par l’expert et la très brève absence de la salle qu’on lui reproche n’a eu, elle, aucune conséquence. D’ailleurs les douleurs dont se plaint le patient demeurent antérieures à cette absence et par conséquent, entre le soi-disant préjudice et ce qui lui est reproché. Il n’existe pas de relation de cause à effet. Il n’est donc pas possible de déceler de manquement à une obligation susceptible d’engager à fortiori une responsabilité pénale. »

Contraire à la convention européenne des droits de l’homme ?

La chambre des appels correctionnels va donc étudier le dossier mais Me Cohen conteste également l’interdiction d’exercer avec exécution provisoire, donc immédiate, prononcé par le tribunal correctionnel dans son jugement.

« Compte tenu des délais d’appel, entre 12 et 18 mois à Toulouse, cette interdiction sera purgée avant que le dossier revienne devant la cour. En droit pénal français, on peut interjeter appel de toutes les décisions, par exemple un placement en détention, mais aucun recours n’est prévu quand un tribunal correctionnel prononce une exécution provisoire. C’est pour le moins particulier », explique l’avocat toulousain.

Son cabinet a donc déposé un recours la semaine dernière pour réclamer la mainlevée de cette interdiction d’exercer. « Nous demandons à la cour d’appel, en l’occurrence la chambre des appels correctionnels, de se saisir de cette question. Nous nous trouvons devant un vide juridique que la cour doit pallier. On ne peut pas, d’un côté, affirmer que ce médecin bénéficie de la présomption d’innocence puisque sa condamnation n’est pas définitive, que sa responsabilité est contestée et contestable mais, en parallèle, lui interdire d’exercer. Pour moi, cette impossibilité est non seulement contraire à la déclaration des droits de l’homme mais surtout contraire à la convention européenne des droits de l’homme. »

 

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2020 5 20 /11 /novembre /2020 19:06

 

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2020 4 12 /11 /novembre /2020 21:02

Ce ne peut être un « détail » que l’on va évacuer d’un revers de la main !

Nous ne pouvons rester de marbre devant cette boîte à livres fermée en Bretagne d’autant que l’on découvre petit à petit qu’elle n’est pas la seule, j’espère juste qu’elle va être l’élément déclencheur d’une prise de conscience et que va cesser cette folie.

Car ne nous y trompons pas, c’est grave !

Très grave !

Le Livre est un sésame, notre passeport pour l’Éternité !

Le Livre nous ouvre à la vie.

Le Livre nous ouvre les portes du rêve.

Plongez dans un livre et votre monde se colore.

Les livres m’ont mise en joie, ils m’ont libérée de peurs, de colères … ils m’ont instruite, ils m’ont obligée à repousser mes limites, ils sont les témoins qui jalonnent ma vie. Tous me racontent, je peux les prêter ou m’y refuser totalement, il y en a que regrette encore d’avoir égaré.

Je me souviens même de mon premier livre « Quatre pas dans les champs » avec « Le mariage de Murinette et Gros Raton ». Je l’ai cherché partout, chez des bouquinistes, dans des villes comme Montolieu où chaque boutique ou presque est une caverne d’Ali Baba en matière de bouquins et je ne vous parle pas de la Librairie Ancienne du Somail sur le canal du Midi. A défaut de vous y rendre maintenant voici un aperçu https://www.youtube.com/watch?v=AmtXUl9Ptf0.

Si j’ai « fait chou blanc » à chaque fois, je suis quand même revenue de ces expéditions avec un stock impressionnant de livres qui m’ont ouverte à des mondes extraordinaires, ce fut ma première rencontre avec Daniel Meurois, « les sept marches » !

Les Livres sont le leg que notre Humanité laissera à la postérité !

Les Livres ont inspiré de grands architectes qui leur ont offert de merveilleux écrins, la bibliothèque d’Alexandrie, celle d’Éphèse ! Sur le cours du Danube s’égrainent quelques abbayes splendides dotées de bibliothèques somptueuses comme celle de Melk, un joyau genre chou à la crème qui inspira à Umberto Eco son célèbre roman Le Nom de la Rose. Pour les besoins du film le tournage s’est fait dans un lieu plus ancien, mais l’histoire se base bien sur un manuscrit du XIVe siècle dont l’auteur a vécu dans ce qui fut le vieux monastère de Melk. Quatre vingt cinq milles volumes, mille deux cents manuscrits du IXe au XVe siècles … imaginez !

Non vraiment cet haro sur le livre ne peut être passé sous silence.

Dévorons les, il n’y a pas de bons ou mauvais livres disait Daniel Pennac, tous remplissent leur rôle, entrons dans la résistance.

En ce qui nous concerne c’est fait, notre Mini Bib (qui est une propriété privée puisque installée sur notre mur) a été rechargée en ouvrages, il faut dire qu’en ce moment elle semble avoir beaucoup d’adeptes et c’est à faire chaque jour d’ailleurs pensez à lui en offrir !

Merci à ce propos au généreux donateur qui nous a fait la surprise de déposer sous la pergola deux grands sacs de beaux bouquins !

Livre j’écris ton nom avec le L de Liberté, le I de Immortalité, le V de Vie, le R de Résistance, le E de Enthousiasme.

Do

 

 

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2020 6 31 /10 /octobre /2020 20:01

Non il n’y a pas d’erreur mais de livre à libre il y a si peu de différence !

Pour faire vivre le livre, pour montrer que nous sommes prêts à tout pour défendre la culture mais aussi que nous avons des valeurs et que nous en faisons des priorités, parce que le coup de force n’est pas la solution et qu’investir de force les rayons de librairie fermés en grandes surfaces serait contre productif, la violence appelant la violence, des solutions existent, déjà commençons par partager, signer et faire signer la pétition lancée à l’initiative du syndicat de la librairie française https://www.change.org/p/monsieur-le-pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique-monsieur-le-pr%C3%A9sident-faisons-le-choix-de-la-culture-en-rouvrant-les-librairies?

Boycottons Amazon et pensons aux collectifs de libraires ! Nous avons longuement discuté il y a quelques temps avec un libraire de Locmariaquer et compris cette démarche qui même si elle passe par le e-commerce court-circuite les fossoyeurs des librairies, voici de quoi en savoir plus : http://www.lebecdelornithorynque.fr/2020/01/les-collectifs-de-librairies-investissent-le-e-commerce-pour-contrer-les-grandes-enseignes.html

Ensuite partageons nos bouquins, faisons les tourner entre nous et continuons d’étendre le réseau des bibliothèques de rues, nous avons la notre depuis 2012 sur un mur (http://histo-arts.de.brebis.over-blog.com/2015/09/les-p-tits-de-notre-minibib.html) et elle a plein de petites sœurs, alors emparons nous de la chose, cela ne fera pas vivre les libraires mais montrera clairement notre détermination à sauver « le livre ».

Le livre est ce qui nous donne accès à la culture, accéder à la culture c’est s’affranchir des dictats, c’est penser par soi-même, c’est accéder à la Liberté !

Liberté de penser, d’expression aussi, ça existe en dehors des caricatures !

N’oublions pas que par le passé, même récent, les livres ont été victimes d’autodafé (https://www.actualitte.com/article/monde-edition/pologne-les-excuses-du-pretre-responsable-de-l-autodafe-des-livres-harry-potter/94197), sous l’inquisition, en Russie … sous le régime nazi !

Le livre est un « aliment », ne dit on pas d’ailleurs « j’ai dévoré ce bouquin ! ».

Fermer les librairies est un acte symbolique, ce n’est pas un détail !!!

Tuer ce qui permet d’accéder à la culture est un acte criminel et si l’on peut arriver à nous faire croire que les théâtres, cinémas, médiathèques, bibliothèques … sont des lieux de contamination, il est impossible de nous faire gober qu’aller acheter un bouquin soit plus dangereux que d’aller acheter un paquet de PQ, les deux ont les mêmes composants.

Dominique

 

 

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2020 1 26 /10 /octobre /2020 08:23

Au nom du droit à la Liberté d’expression dont je jouis, en mon nom et en celui de tous ceux qui partagent notre point de vue, arrêtez de brandir ces caricatures qui véhiculent et attisent la haine et que personnellement et de surcroit je trouve laides d’un point de vue artistique !

Nous avons besoin d’un monde solidaire, uni dans l’Amour, le Respect, la Compassion et n’avons que faire aujourd’hui de rajouter de la peur à la peur, ce qui ne fait pour renforcer les dispositifs et dérives sécuritaires visant à « protéger » nos libertés déjà moribondes !

Je ne donne à quiconque le droit de trahir ma pensée, mes affections et de mettre ma vie en danger en s’exprimant en mon nom sans mon accord !

A tout moment on nous ressort le « prenez soin de vous » de bon ton, encore faudrait-il que vos actes, vos paroles nous le permettent !

Nous sommes tous UN !

Dominique

Illustration : Vitrail pour la Paix de Chagall (photo L'écritoile DoFredo Longville)

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2020 7 25 /10 /octobre /2020 17:00

En France maintenant, et avec des mitraillettes pour éradiquer de dangereux terroristes buveurs invétérés de petits crème ou de bière ! Un rêve, non un cauchemar ! https://www.facebook.com/quartierlibre.tv/videos/333456464620110

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche