Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 20:50

Voilà, l'expo est terminée ; les toiles ont majoritairement retrouvé leur place et si j'ai vécu cette expérience avec beaucoup de plaisir, je pense ne pas la renouveler.

Participer à des manifestations avec quelques toiles, pourquoi pas à l'Espace Champerret à Paris ?! trouver des restos, des bistros ou des caves qui les accepteront ... mais pour le reste, c'est fini !

Le vernissage a été un super moment et la suite aurait été top s'il n'y avait eu un appel téléphonique le 5 mars, très indisposant. Un homme, qui ne s'est pas présenté, me demandait de décrocher mes toiles plus tôt que prévu afin de pouvoir accrocher les siennes. Pour des raisons de disponibilités personnelles, je devais dégager les lieux et si je n'obtempérais pas, il me décrochait mes toiles ! Interloquée, je lui ai rappelé que mon expo était programmée jusqu'au 10 mars (il suffisait de savoir lire les affichages) et qu'il n'y avait aucune raison qu'il n'en soit pas ainsi ; il a campé un bon moment sur ses positions jusqu'à ce que ma détermination ébranle la sienne. Mais le plus étonnant ce n'était pas vraiment ce coup de fil. Abasourdie, je réalisais que je vivais mon rêve de la nuit quand, me rendant à l'expo pour venir chercher une huile vendue, je constatais que mes toiles avaient été décrochées pour laisser place à d'autres ! Côté positif de l'affaire, une partie du rêve s'étant réalisée, j'étais sans doute sur le point de vendre une toile ! J'ai tenté de joindre la personne ayant en charge la culture à la mairie, histoire de faire part de mon mécontentement, silence radio évidemment !

Paname
Paname

La semaine s'est écoulée et le lundi 9, en soirée, profitant de la présence d'un ami venu passer la semaine avec nous, nous avons décroché l'expo puis, Frédo et Charles s'étant chargés des deux derniers lots encore à caser dans la voiture, je suis allée saluer l'adjoint à la culture, « Paname » à bout de bras. Je suis revenue sur l'épisode relaté précédemment, histoire de recadrer la situation puis l'ai remercié des conditions d'exposition. Ravi il s'est alors emparé de ma toile, en me remerciant chaleureusement ! Diantre ! Chacun de nous 2 cramponnant « Paname », j'ai dû me répéter pour qu'il comprenne que la toile repartait avec moi, à la Bergerie ! C'est alors que j'ai appris, personne ne m'en ayant parlé, que chaque exposant devait offrir une toile à la Mairie ! soit ! mais il ne manquait pas d'air en pensant que j'allais offrir cette toile là, la plus grande, la plus chère ! Je l'ai rassuré, j'honorerais le deal et je suis partie me demandant quelle « œuvre » j'allais sacrifier ! C'est que je les aime ! Toutes !

Mais ce n'était pas la seule question qui me turlupinait : que deviennent ces toiles que nous laissons aux communes qui opèrent ainsi ? Saint Genis des fontaines a le même fonctionnement que Saint André et dans aucun de ces villages il n'y a d'espace dédié à l'exposition de ces œuvres. Or la galerie des 2 clochers de St Genis a au minimum 10 ans d'existence, à raison de 10 expositions par an, cela fait au moins 100 toiles ou sculptures offertes.

A qui ? Où sont elles ? Qui en profite ?

N'est-ce pas une sorte de racket ? Je préfère encore les organisateurs qui nous demandent une somme forfaitaire pour avoir le droit d'exposer. Au moins un chèque doit être déclaré !

Do

Partager cet article
Repost0
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 20:50

Voilà, l'expo est terminée ; les toiles ont majoritairement retrouvé leur place et si j'ai vécu cette expérience avec beaucoup de plaisir, je pense ne pas la renouveler.

Participer à des manifestations avec quelques toiles, pourquoi pas à l'Espace Champerret à Paris ?! trouver des restos, des bistros ou des caves qui les accepteront ... mais pour le reste, c'est fini !

Le vernissage a été un super moment et la suite aurait été top s'il n'y avait eu un appel téléphonique le 5 mars, très indisposant. Un homme, qui ne s'est pas présenté, me demandait de décrocher mes toiles plus tôt que prévu afin de pouvoir accrocher les siennes. Pour des raisons de disponibilités personnelles, je devais dégager les lieux et si je n'obtempérais pas, il me décrochait mes toiles ! Interloquée, je lui ai rappelé que mon expo était programmée jusqu'au 10 mars (il suffisait de savoir lire les affichages) et qu'il n'y avait aucune raison qu'il n'en soit pas ainsi ; il a campé un bon moment sur ses positions jusqu'à ce que ma détermination ébranle la sienne. Mais le plus étonnant ce n'était pas vraiment ce coup de fil. Abasourdie, je réalisais que je vivais mon rêve de la nuit quand, me rendant à l'expo pour venir chercher une huile vendue, je constatais que mes toiles avaient été décrochées pour laisser place à d'autres ! Côté positif de l'affaire, une partie du rêve s'étant réalisée, j'étais sans doute sur le point de vendre une toile ! J'ai tenté de joindre la personne ayant en charge la culture à la mairie, histoire de faire part de mon mécontentement, silence radio évidemment !

Paname
Paname

La semaine s'est écoulée et le lundi 9, en soirée, profitant de la présence d'un ami venu passer la semaine avec nous, nous avons décroché l'expo puis, Frédo et Charles s'étant chargés des deux derniers lots encore à caser dans la voiture, je suis allée saluer l'adjoint à la culture, « Paname » à bout de bras. Je suis revenue sur l'épisode relaté précédemment, histoire de recadrer la situation puis l'ai remercié des conditions d'exposition. Ravi il s'est alors emparé de ma toile, en me remerciant chaleureusement ! Diantre ! Chacun de nous 2 cramponnant « Paname », j'ai dû me répéter pour qu'il comprenne que la toile repartait avec moi, à la Bergerie ! C'est alors que j'ai appris, personne ne m'en ayant parlé, que chaque exposant devait offrir une toile à la Mairie ! soit ! mais il ne manquait pas d'air en pensant que j'allais offrir cette toile là, la plus grande, la plus chère ! Je l'ai rassuré, j'honorerais le deal et je suis partie me demandant quelle « œuvre » j'allais sacrifier ! C'est que je les aime ! Toutes !

Mais ce n'était pas la seule question qui me turlupinait : que deviennent ces toiles que nous laissons aux communes qui opèrent ainsi ? Saint Genis des fontaines a le même fonctionnement que Saint André et dans aucun de ces villages il n'y a d'espace dédié à l'exposition de ces œuvres. Or la galerie des 2 clochers de St Genis a au minimum 10 ans d'existence, à raison de 10 expositions par an, cela fait au moins 100 toiles ou sculptures offertes.

A qui ? Où sont elles ? Qui en profite ?

N'est-ce pas une sorte de racket ? Je préfère encore les organisateurs qui nous demandent une somme forfaitaire pour avoir le droit d'exposer. Au moins un chèque doit être déclaré !

Do

Partager cet article
Repost0
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 20:17
Damned !

Ce matin, alors que je venais de me réveiller, fraîche comme une rose, je suis allée vérifier notre courrier électronique, et là, horreur voilà que je tombe sur le dernier coup de gueule du Témoin en Guyane et apprends que Rama Yade propose un service civique obligatoire pour les anciens.

Son souci est, à ce qu'elle dit, d'intégrer le troisième âge à la Vie de la retraite à la perte d'autonomie (comme si c'était inévitable) ! En bref, tu bosses jusqu'à n'en plus pouvoir et, hop, tu intègres un EPHAD où tu vas y croupir sans recevoir la moindre visite, c'est si triste, cet endroit !

Un délire intense surtout à une époque où nos dirigeants tuent l'emploi, privilégiant tout ce qui génère du profit.

Ma première pensée a été de me dire que j'allais quitter ce pays de m...e.

Si j'ai résisté aux sirènes qui voulaient m'embaucher pour l'aide aux devoirs, aux demandes réitérées de la maison de retraite de venir animer bénévolement des après-midis, ce n'est quand même pas pour me retrouver embrigadée et aller faire de l'ombre à ceux qui peinent à trouver un emploi. Parce qu'avant l'aide aux devoirs, existaient les études surveillées qui faisaient le bonheur des étudiants, enseignants, de tous ceux qui avaient besoin de mettre du beurre dans les épinards.

Ce service civique semble une manière déguisée de s'offrir de la main d’œuvre bon marché. Cela ne suffit-il pas d'imposer aux collégiens, lycéens, étudiants des stages pour valider leurs cursus scolaires, stages qui sont une manne pour les entreprises qui n'ont pas à les payer, ou si peu et ne se privent pas de leur refiler les taches les plus ingrates !

Le troisième âge donne bien assez de sa personne, prélèvements sociaux, garde des petits-enfants, donation de leur vivant... Moi, pour ma part et comme bien d'autres, j'ai rempli ma mission, travaillé ce que je devais et même au-delà puisque j'ai cumulé pendant 25 ans jusqu'à 43 heures de travail par semaine, 10 mois par an !

Ça va, j'ai donné ! Que les plus jeunes s'y collent mais pas bénévolement.

Nous sommes arrivés à une époque où il faudrait repenser le travail et créer de nouveaux métiers. Des métiers qui généreraient de la solidarité, ce que font actuellement les bénévoles.

Si service civique il devait y avoir, qu'il soit imposé aux ministres, députés, élus de tout bord qui eux ne semblent guère s'être frottés au monde du travail et qui profitent trop souvent de leur fonction pour s'en mettre plein les poches !

Rama Yade, oubliez-nous !

Et maintenant le coup de gueule du Témoin, un clic ! http://www.un-temoin-en-guyane.com/service-civique-senior-obligatoire-en-plus-non-merci#message_1932818029

Partager cet article
Repost0
1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 19:48
Taureau ailé à la porte de Nimrud Ninive
Taureau ailé à la porte de Nimrud Ninive

Il y a quelques années en arrière lorsque nous n'avions pas encore de camping-car et que l'avion était notre moyen de transport favori, nous découvrions des sites antiques parfois dépouillés de pièces archéologiques majeures, les découvreurs du XIXe siècle étant passés par là. Comme beaucoup, nous déplorions cette razzia et comprenions la suspicion des douaniers qui traquaient lors de notre passage les supposées antiquités que nous aurions pu chercher à soustraire au pays visité. Aujourd'hui, en découvrant le massacre et le pillage (voir second lien en fin d'article) fait à Mossoul, j'aurais tendance à changer d'avis et à me dire que ces œuvres « volées » à leur pays d'origine, sont au moins en sécurité dans nos musées, encore que ?!

Le Louvre et la pyramide
Le Louvre et la pyramide

A qui appartient le Musée du Louvre ? Est-il toujours un bien national ? Je suppose, mais peut-on en être vraiment certain lorsque l'on voit tout ce qui est acheté par des pays étrangers ? Pour faire simple, je me bornerai à parler du cas du Qatar. Pourquoi ? Tout simplement parce que le journal d'hier, sur la même page, annonçait les destructions de Mossoul et l’achat par le Qatar du quartier de Porta Nuova à Milan : « Le Qatar s'offre Milan et ses gratte-ciel ! » pouvait-on lire ! Je suppose que je ne vous apprendrai pas que cet état est entrain de s'offrir des petits bouts de France. Juste un rappel. Le Qatar possède une foule d'hôtels de luxe comme le Majestic, le Louvre, le Concorde-Lafayette, le Royal Montceau à Paris, sans parler de Nice ou de Cannes. L'émir est l'heureux propriétaire d'un petit palais à Marnes la Coquette et de l'hôtel d’Évreux Place Vendôme. Le Qatar s'est offert le PSG et détient des parts chez Véolia, Suez environnement, Total !!! et brosse ou a brossé dans le sens du poil nombre de nos politiques à commencer par un certain Nico mais aussi, en vrac : Villepin, Rachida Dati, Ségolène Royal, Jack Lang, Debré, Delanoé … Il y a même un groupe d'amitié entre la France et l'émirat qui compte un bon nombre de députés. Alors allez savoir si le Louvre est bien à nous ? Nous touchons là à un sujet d'importance car lorsque ces émirats seront bien implantés partout, si un beau jour ils tombent sous le joug des islamistes, comment arriverons nous à protéger de leur ire, notre patrimoine culturel, nos valeurs. Parce qu'ils ont le fric, certains de nos dirigeants se croient autoriser à « nous vendre » au plus offrant, c'est ainsi que quelques uns de nos aéroports sont devenus, ou vont devenir, chinois !

Jonas endormi à Ninive
Jonas endormi à Ninive

Pour en revenir à Mossoul, je voudrais aussi préciser qu'il est parfaitement faux de qualifier les œuvres saccagées de pré-islamiques comme je l'ai lu sur je ne sais plus quel journal. Mossoul fut en son temps la capital de l'empire assyrien, plus connue sous le nom de Ninive, elle fut conquise par les Chaldéens au VIe siècle avant JC. Elle fut par la suite une importante métropole chrétienne et abrite de nombreux tombeaux d'évangélisateurs. Ce n'est qu'en 641 qu'elle fut conquise par les arabes ! Devenue carrefour de routes de caravanes et rebaptisée Mossoul la ville a donné son nom à une étoffe universellement connue, la mousseline. Si vous souhaitez en apprendre plus sur ce site vous pouvez toujours lire les Jardins de Lumière de Amin Maalouf et, plus prise de tête mais passionnant, les porteurs de Lumière de Nahal Tajadod. Mossoul n'est pas plus pré-islamique qu'elle n'est pré-chrétienne. C'est un héritage qui appartient à l'humanité entière et qui nous a légué des connaissances inestimables dans de nombreux domaines comme l'astrologie, la médecine, les mathématiques, la philologie. La bibliothèque d'Assurbanipal fut le monument phare de cette culture dont nous sommes tous héritiers. Enfin, deux liens vers des articles que j'ai trouvé intéressants et qui ajoute de l'eau à mon moulin. http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/videos-destruction-des-antiquites-par-daech-les-crimes-de-mossoul_1656299.html http://www.ladepeche.fr/article/2015/02/28/2057963-musee-bagdad-rouvre-portes-douze-ans-apres-avoir-ete-pille.html Do

Partager cet article
Repost0
1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 19:48
Taureau ailé à la porte de Nimrud Ninive
Taureau ailé à la porte de Nimrud Ninive

Il y a quelques années en arrière lorsque nous n'avions pas encore de camping-car et que l'avion était notre moyen de transport favori, nous découvrions des sites antiques parfois dépouillés de pièces archéologiques majeures, les découvreurs du XIXe siècle étant passés par là. Comme beaucoup, nous déplorions cette razzia et comprenions la suspicion des douaniers qui traquaient lors de notre passage les supposées antiquités que nous aurions pu chercher à soustraire au pays visité. Aujourd'hui, en découvrant le massacre et le pillage (voir second lien en fin d'article) fait à Mossoul, j'aurais tendance à changer d'avis et à me dire que ces œuvres « volées » à leur pays d'origine, sont au moins en sécurité dans nos musées, encore que ?!

Le Louvre et la pyramide
Le Louvre et la pyramide

A qui appartient le Musée du Louvre ? Est-il toujours un bien national ? Je suppose, mais peut-on en être vraiment certain lorsque l'on voit tout ce qui est acheté par des pays étrangers ? Pour faire simple, je me bornerai à parler du cas du Qatar. Pourquoi ? Tout simplement parce que le journal d'hier, sur la même page, annonçait les destructions de Mossoul et l’achat par le Qatar du quartier de Porta Nuova à Milan : « Le Qatar s'offre Milan et ses gratte-ciel ! » pouvait-on lire ! Je suppose que je ne vous apprendrai pas que cet état est entrain de s'offrir des petits bouts de France. Juste un rappel. Le Qatar possède une foule d'hôtels de luxe comme le Majestic, le Louvre, le Concorde-Lafayette, le Royal Montceau à Paris, sans parler de Nice ou de Cannes. L'émir est l'heureux propriétaire d'un petit palais à Marnes la Coquette et de l'hôtel d’Évreux Place Vendôme. Le Qatar s'est offert le PSG et détient des parts chez Véolia, Suez environnement, Total !!! et brosse ou a brossé dans le sens du poil nombre de nos politiques à commencer par un certain Nico mais aussi, en vrac : Villepin, Rachida Dati, Ségolène Royal, Jack Lang, Debré, Delanoé … Il y a même un groupe d'amitié entre la France et l'émirat qui compte un bon nombre de députés. Alors allez savoir si le Louvre est bien à nous ? Nous touchons là à un sujet d'importance car lorsque ces émirats seront bien implantés partout, si un beau jour ils tombent sous le joug des islamistes, comment arriverons nous à protéger de leur ire, notre patrimoine culturel, nos valeurs. Parce qu'ils ont le fric, certains de nos dirigeants se croient autoriser à « nous vendre » au plus offrant, c'est ainsi que quelques uns de nos aéroports sont devenus, ou vont devenir, chinois !

Jonas endormi à Ninive
Jonas endormi à Ninive

Pour en revenir à Mossoul, je voudrais aussi préciser qu'il est parfaitement faux de qualifier les œuvres saccagées de pré-islamiques comme je l'ai lu sur je ne sais plus quel journal. Mossoul fut en son temps la capital de l'empire assyrien, plus connue sous le nom de Ninive, elle fut conquise par les Chaldéens au VIe siècle avant JC. Elle fut par la suite une importante métropole chrétienne et abrite de nombreux tombeaux d'évangélisateurs. Ce n'est qu'en 641 qu'elle fut conquise par les arabes ! Devenue carrefour de routes de caravanes et rebaptisée Mossoul la ville a donné son nom à une étoffe universellement connue, la mousseline. Si vous souhaitez en apprendre plus sur ce site vous pouvez toujours lire les Jardins de Lumière de Amin Maalouf et, plus prise de tête mais passionnant, les porteurs de Lumière de Nahal Tajadod. Mossoul n'est pas plus pré-islamique qu'elle n'est pré-chrétienne. C'est un héritage qui appartient à l'humanité entière et qui nous a légué des connaissances inestimables dans de nombreux domaines comme l'astrologie, la médecine, les mathématiques, la philologie. La bibliothèque d'Assurbanipal fut le monument phare de cette culture dont nous sommes tous héritiers. Enfin, deux liens vers des articles que j'ai trouvé intéressants et qui ajoute de l'eau à mon moulin. http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/videos-destruction-des-antiquites-par-daech-les-crimes-de-mossoul_1656299.html http://www.ladepeche.fr/article/2015/02/28/2057963-musee-bagdad-rouvre-portes-douze-ans-apres-avoir-ete-pille.html Do

Partager cet article
Repost0
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 20:16

Depuis un certain temps, à chaque fois que nous passons à Thuir nous observons de nombreux chantiers mais il en est un qui a retenu particulièrement notre attention.

Quelle importance ?

Permis de construire non déposé !

Quelle importance ?

Mais il y a un hic !

Pas de permis déposé mais la construction a commencé !

Essayez vous d'en faire autant ?

Même si c'est une cabane, vous verrez si vous arriverez à faire aboutir votre projet !

Partager cet article
Repost0
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 20:04

Pourriez-vous m'expliquer à quoi, à qui cela servira d'abaisser la vitesse sur les routes ? Cela incitera t'il ceux qui d'une manière générale pensent que les interdits ne les concernent pas à devenir tout à coup respectueux du code de la route ? Cela dissuadera t'il ceux qui ralentissent au passage des radars (ne se contentant pas simplement de rouler à la vitesse maxi autorisée) de mettre la gomme ensuite pour rouler comme des fusées ? Cela permettra t'il à ceux qui ont bu, « fumoté », se sont shootés de prendre conscience de leurs comportements à risque ? Mis à part les trouillards, déjà « chiants » sur la route, les radins, les convaincus de la nécessité d'une telle mesure, peut-être y en a-t-il, et remplir les caisses de l’État, je ne comprends pas ! Mais bon ! je ne suis pas Dieu le Père et peut-être se trouvera t'il quelqu'un pour m'expliquer ! Et tant que vous y êtes pourriez-vous m'expliquer pourquoi on retire les papiers à ceux qui veulent partir se former au Djihad. Pourquoi les empêcher de quitter le territoire français plutôt que de leur souhaiter bon vent et d'ensuite leur interdire le retour ? Apparemment aux States, il existe des listes de « persona non grata » à refouler aux frontières, ne peut-on faire de même plutôt que de payer des policiers pour les surveiller, ce qui a, en plus d'un coût, ces limites, on l'a vu ! J'attends vos réponses ! Do

Partager cet article
Repost0
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 19:50
Saint Guillem
Saint Guillem

Il y a quelque temps, alors que nous avions gagné l'ermitage St Guillem de Combret en Vallespir pour y pique-niquer en plein soleil, nous avons été mises sur la piste d'une bergerie oubliée par 2 baroudeurs tout à fait charmants et dans nos âges, en plus. D'ailleurs il faut bien dire que si vous êtes de la catégorie des séniors et en quête de l'âme sœur, la rando est un bon plan, peu de jeunes s'adonnent à cette activité que l'on pourrait croire réservée aux têtes chenues. Quittant l'ermitage cap sur la fontaine du brigadier, au Pla de la Fage, avant d'entamer la descente sur le refuge qui jouxte la fontaine, nous avons aperçu une invraisemblable traînée blanche soulignant la base d'un long mur.

Bergerie du pla de la Fage
Bergerie du pla de la Fage

Des pins, un amas de roches offrait sur cet espace dégagé un cadre magnifique à une bergerie oubliée. Longue de plus de 30 mètres, elle épouse la courbe de niveau offrant ainsi peu de prise aux éléments. Elle a dû assurer pendant de longues années une sécurité totale aux animaux et aux hommes qui montaient là lors de l'estive mais cette pratique a périclité et cette bergerie du XVI e siècle, depuis toujours dans la même famille, aurait besoin d'un sérieux coup de jeune.

La voute empierrée
La voute empierrée

L'une des extrémités est totalement effondrée, l'autre consolidée sommairement ne permet plus de pénétrer dans la longue salle voûtée. Sa facture insolite et parfaite n'a rien à voir avec celle des bergeries que nous avons découvert un peu partout dans le département, elle mériterait bien un petit investissement financier pour mener à bien la restauration qui s'impose. Dommage car mis à part des bénévoles prêts à retrousser les manches et débourser 4 sous, il semble utopique d'imaginer que l'on pourrait investir ne serait-ce que la moitié de la somme dépensée pour rénover le refuge de Saint Guillem de Combret. 750 000 euros pour un refuge qui jusqu'à présent ne voyait pas passer la foule des grands jours ! Nous espérons juste que ceux qui le fréquenteront sous peu auront à cœur de l'atteindre et non par la piste forestière.

Village pastoral entre les col de Portos et du Diagre
Village pastoral entre les col de Portos et du Diagre

Quelques jours plus tard comme pour bien nous prouver que nous avions trouver un monument tout à fait « original », nous avons découvert dans les Garrotxes, au-dessus d'Olette, un village pastoral en partie ruiné dont seule subsiste un splendide cortal, le cortal Llougna.

Cortal Llougna
Cortal Llougna

~~L'appareillage de pierres sèches est absolument identique à celui de la bergerie romane du plateau d'Ambullat ou à celles de Llassères. Indiscutablement plus longue que celles ci, cette bergerie, comme en équilibre, surplombe la vallée d'Evol et le château de Thuir d'Evol.

Les vallées d'Evol et du Conflent
Les vallées d'Evol et du Conflent

C'est un perchoir qui offre une vue décoiffante sur la vallée du Conflent, la chaîne des Pyrénées, le Madres et même les sites d'Ambullat et de Llassères. Des merveilles architecturales dont nous nous demandons qui étaient les bâtisseurs. De qui ont-ils hérité leurs techniques de construction pour livrer des monuments ressemblant à ceux de Mycènes et Thyrinthe ? Parties comme nous le sommes, je crois que nous allons continuer notre exploration et pourquoi pas nous mettre à recenser toutes ces bergeries, après tout n'est-ce pas une activité toute trouvée pour des brebis ? Do

Partager cet article
Repost0
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 20:55
Partager cet article
Repost0
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 20:34
Bio, beau
Bio, beau

Notre nourriture est notre première médecine ! Nous en sommes tous globalement convaincues. De notre côté nous réfléchissons à la meilleur façon de se nourrir, de vivre en respectant la nature, les autres. Nous mangeons de préférence Bio mais avant toute chose local et de saison, car le Bio du Pérou ou d'Argentine, c'est quand même suspect ?! Nous consommons peu de viande mais choisissons les élevages respectant les animaux, nous avons recours à la médecine homéopathique, aux huiles essentielles pour nous soigner. Nous ne sommes pas cependant intégristes pour autant ; nous nous autorisons ce qui nous fait plaisir et si nous sommes entrain de nous arracher les cheveux pour arriver à consommer une eau de qualité, force est de reconnaître que le « muscat pèt » de Corse est délicieux et se boit comme du petit lait, qu'un filet mignon aux morilles ce n'est pas « dégueu ».

Muscat pèt !
Muscat pèt !

Que le ventre soit notre deuxième cerveau, que nous somatisions nos angoisses, nos peurs, nous n'en doutons pas ! Nous sommes convaincues des bienfaits de la réflexologie plantaire, de l'acupuncture, de l'ostéopathie, par contre en ce qui concerne le yoga je suis plus dubitative. Perso, ça m'énerve ! Par contre nous sommes adeptes de la Méditation. Tout ce qui touche au développement personnel nous intéresse donc particulièrement mais il n'en est pas moins vrai qu'il y a maintenant une dérive qui s'amorce et nous paraît suspecte. Il n'y a qu'à compulser les magazines comme « Vivre Bio », « Top Nature », « Top Santé », « Psychologie magazine », « Psycho Bien-être » … j'en passe ! Les contenus interpellent, truffé de produits, de techniques miracles, a tel point que l'on se demande comment il est possible qu'autant de personnes aillent mal avec tout ce qui nous est proposé pour se soigner, guérir, embellir ?!

Bol d'Air Jacquier
Bol d'Air Jacquier

Par exemple, avez-vous entendu parlé de la Maca ? Cela soigne les trous de mémoire, stimule les défenses immunitaires, résout les problèmes sexuels, tonifie l’organisme … Il y a aussi l'huile de coco d'Amanprana réputée améliorer les malades d'Alzheimer, le miel de Manuka qui traite la sphère ORL, l'estomac, les lésions cutanées, les piqûres d'insectes, l'Argent Colloïdal, le Psyllium blond, les probioniques de Haarlem … des produits généralement venus d'ailleurs et qui coûtent la peau des fesses ! Outre ces produits il y a aussi les nouvelles techniques de mieux être qui fleurissent chaque jour : le Chi Nei Tsang et le Yang Sheng Qi Cong, l'oxygénation cellulaire et le bol d'air Jacquier, les céramiques d'harmonisation, la réflexologie intestinale, la réinformation cellulaire, la bio-résonance, la panthérapie …

Nous sommes loin de la simplicité, de la sobriété, de la décroissance, crédos des débuts de cette vague bio ! Comme tous les grands mouvements, le bio d'aujourd'hui semble tomber dans les mêmes travers, surenchères, profits, mensonges aussi ! De temps à autre ce qui était au Top 50 des nouveautés quelques mois auparavant se retrouve sur la sellette, diabolisé ! Des consommateurs qui croyaient faire pour le mieux, s'aperçoivent au mieux qu'ils se sont fait avoir au pire qu'ils ont compromis parfois leur santé et leur portefeuille ! En ce qui nous concerne nous essayons de toujours ouvrir l’œil et le bon, de ne pas croire aux miracles, de rester lucides et critiques, sans doute des attitudes à développer pour éviter de se faire pigeonner mais y arriverons nous ?!

Do

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche