Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2020 6 03 /10 /octobre /2020 18:59

Sans commentaire

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2020 6 03 /10 /octobre /2020 18:43

Bol d’Air

Ça y est, c’est reparti, nous n’osions plus y croire et pourtant nous avons réussi à refaire une superbe virée que quelques jours avec le fourgon. Après avoir déploré des séjours quelque peu avortés nous redoutions un nouveau déboire, nous voici donc toutes ragaillardies et prêtes à repartir !

L’Ariège est une valeur sûre, un petit paradis aux allures d’autrefois. Pas de grandes surfaces (évidemment cela ne facilite pas forcément la vie de tous les jours), des petits commerces actifs et inventifs comme l’épicerie de Seix.

Petit coin bistrot, un peu de tout, de tout un peu, du local, de saison, du bio et une commerçante sympa avec qui nous avons pris plaisir à échanger. Dommage que comme bien souvent dès que quelqu’un a une idée, d’autres copient bêtement ne voyant que l’éventuelle manne à ramasser sans se douter que, ce faisant, il va porter tort à l’autre et végéter de son côté.

Nous étions venues pour randonner et nous nous en sommes données à coeur joie. Rien que sur le triangle Seix, Soueix, Oust nous avons réussi à nous enfiler 7 heures de marche en regroupant 2 randos.

Nous avons découvert une flore très dépaysante et si ce n’est la température pas vraiment raccord nous aurions pu nous croire en Louisiane tant les mousses pendouillaient de partout !

Mais le point fort de cette journée aura été les retrouvailles avec notre ange !

Nous étions déjà passées par là en 2012 et nous avions découvert avec bonheur l’église Saint Sernin de Soueix. Datant du XIIe siècle la chapelle est aujourd’hui désaffectée mais renferme en ses murs un véritable trésor, un pavage de galets qui « invite à des voyages initiatiques au coeur de l’alchimie » pour reprendre les termes de Jean-Pierre Angot, architecte des bâtiments de France ayant conduit une campagne de recherches et de préservation du site. Nous étions passées juste au moment où les travaux terminés des visites guidées étaient proposées. Un hic toutefois les dates ne pouvaient nous permettre d’y participer. Restait à disposition un affichage sommaire qui nous avait alléchées ! Aujourd’hui plus rien ne rappelle au visiteur que Saint-Sernin fut très certainement à une époque reculée un centre ésotérique tenant une place importante.

J’aurais pu croire avoir rêvé si, non loin de l’église, un affichage rappelle que le Salat fut un lieu propice à l’orpaillage et si nous avions ignoré la présence de mines de plomb sur la région d’Aulus toute proche.

De toute façon l’Ariège connue comme une région aurifère connut entre les XIXe et XXe siècle sa ruée vers l’or.

Une chose est sûre, les mécènes espérés n’ont pas dû affluer car en regardant par le trou de la serrure j’ai pu constater que le pavement du sol en petits galets n’était en aucune manière protégé, sans doute est-ce ce qui justifie la fermeture des lieux.

Dommage mais nous avons quand même retrouvé celui qui nous avait séduites en 2012, l’Ange « jardinier » !

Au pied d’une croix de mission je crois, dans l’herbe, le bel ange nous attendait et pendant un bref instant j’ai revisité le passé, quand nous étions encore accompagnées !

Cet ange nous a séduites, c’est lui qui trône sur la couverture de l’un des romans de Frédérique « État d’âmes » !

Quant à notre seconde partie de rando, en pleine nature et en altitude, nous sommes

tombées sur une très grosse déjection dont la composition, le calibre ne laissait aucun doute, un ours avait transité par là ! Ce n’est pas un scoop, chacun sait que le plantigrade vit dans le coin et en ce qui nous concerne c’est la seconde fois que nous tombons sur une telle crotte. Nous avons même pu photographier par ailleurs une superbe empreinte dans la neige gelée. Mais là, nous ne vous dirons pas où.

Chut ! Il faut bien que tout le monde vive !

Do

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2020 5 02 /10 /octobre /2020 17:39

Pour faire suite à l’article de Frédo « Vibrons haut » nous vous invitons à vous joindre à nous pour créer cet égrégore de pensées positives nécessaire pour aider notre immunité à monter en puissance, pour favoriser une inversion du processus actuel de dégradation des énergies qui conduit à l’émergence d’une seconde vague de contamination.

Je commencerai par un rappel de ce qu’est la Rayonnance comme je l’ai déjà fait maintes fois mais je pense que vous n’êtes pas différents de moi et que les rappels sont toujours les bienvenus pour permettre d’intégrer des enseignements !

Nous avons installé depuis plusieurs semaines une bulle de Lumière tout autour de notre Terre, une bulle qui la baigne, nous baigne tous et dont nous pouvons contribuer à alimenter la vibration par le pouvoir de notre pensée ! Vous pouvez vous y connecter quand bon vous semble, le principal étant la régularité et surtout la conviction d’aider notre Humanité à sortir de l’ornière où elle s’enlise.

La rayonnance sacrée n'est pas une science au sens convenu du terme mais ce n'est pas non plus une élucubration de cerveaux dérangés. Elle a d'ailleurs une utilisation thérapeutique et un peu partout dans le monde des personnes soignent et se soignent grâce à elle. Ses bienfaits ont été constatés de manière indubitable même si les guérisons n'ont jamais été authentifiées formellement par la communauté scientifique. La personne soulagée, son entourage ont néanmoins la capacité d’attester de leur pouvoir ! Oui, je sais ! Certains d'entre vous vont se dire que je perds mes boulons. Aucune importance ! J'ai été soignée et guérie par ce biais, je ne suis pas la seule et toutes deux nous soignons avec, soulageons autour de nous !  

On entend par rayonnance sacrée le pouvoir de transformation et de régénération de rayons dotés d'une force vibratoire particulière. Ces rayons sont ceux qui constituent le spectre de la lumière. Ils fonctionnent sur un plan de conscience différent de celui dans lequel nous évoluons majoritairement. Un plan de conscience relié au point zéro, le point de tous les possibles, celui qui nous relie à la source de Tout, qui nous relie tous !   NOUS SOMMES TOUS UN !  

Ils s'activent au coeur même des cellules !  

Que nous les activions pour nous même ou pour un soin à un tiers, notre demande active le pouvoir de l'esprit supérieur lié au rayon. Des informations sont adressées aux circuits neuronaux ce qui se traduit par l'envoi de molécules chimiques aux cellules, les neurotransmetteurs !  

Comment activer les rayons ? A partir des décrets d'activation des rayons car avant tout il faut se souvenir que les mots ont une force, une vibration qui leur est propre (d’où la force de la prière). Leur choix, leur répétition répondent à des intentions précises, il en résulte des effets particuliers. Pour celui qui se sent appeler par eux je vous préciserai juste qu’ils rentrent dans une pratique quotidienne et sont à mémoriser et restituer mentalement en respectant les textes de manière très précise ce qui a le mérite supplémentaire de faire travailler sa mémoire ! Évidemment il ne suffit pas de dire pour que ce soit !

Pour rejoindre notre bulle il vous suffit de vous pauser, de faire le calme en vous en vous offrant un moment de déconnexion avec toute forme d’agitation. Soyez intimement persuadé que cela est possible et visualisez un rayon de Lumière jaillir de votre poitrine, vous envelopper et s’expanser autour de vous, un peu plus à chaque expiration. Visualisez cette Lumière aux teintes Violette, Cristal et Verte petit à petit vous envelopper et se répandre jusqu’à ajouter sa rayonnance à l’immense bulle qui enveloppe la Terre. Si vous ne pouvez pas visualiser émettez simplement l’intention de rayonner cette fréquence lumineuse pour notre Terre, notre Humanité, pour vous !

Les couleurs n’ont pas été choisies par hasard. Le Violet est la couleur de la Liberté et de la Transmutation, le Vert est en lien avec les énergies de guérison quant au Cristal il est le symbole de la pureté.

Si vous êtes à l’aise avec les pratiques de méditation lorsque vous avez rejoint la bulle prenez le temps de ressentir ces énergies vous revenir, vous pénétrer de leur puissance tout comme elles baignent tout ce qui est ! Ressentez l’énergie de guérison se répandre partout, en vous, sentez la flamme violette dissoudre les ressentis de peur et percevez la flamme Cristal opérer tel un rayon laser qui tranche, coupe tout ce qui n’a pas, plus lieu d’être !

Dans tous les cas n’oubliez pas de remercier !

Qui ? La source de tout ce qui est, Dieu, vos anges, vos guides … la Vie !

Do

(la photo d'illustration est de Joéliah qui comme un fait exprès est une des "Enseignantes de Lumière" et qui nous accompagne régulièrement !)

 

 

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2020 5 02 /10 /octobre /2020 16:37
Il semblerait que ce soit vrai, c’est en tout cas confirmé par du personnel travaillant dans le médical en qui nous pouvons avoir confiance : le nombre d’hospitalisations et de décès dûs au Covid 19 est reparti à la hausse. La secrétaire de l’hôpital où se fait suivre pour son cœur une de nos amies l’a confirmé : dors et déjà, les opérations les moins urgentes sont repoussées à… Va savoir !
Faut-il vraiment imputer cette dégradation à des comportements irresponsables ? Pas forcément...
Ce que nous vivons dans ce monde est le fruit de nos projections mentales individuelles et collectives. Nos pensées, nos actes, nos paroles influencent, impactent la réalité. L’optimiste, qui voit le verre à moitié plein, est confiant, positif, joyeux et attire à lui le meilleur. A l’opposé, celui qui voit le verre à moitié vide, est sombre, pessimiste et craintif. Ses pensées négatives plombent une existence souvent chaotique et semée d’épreuves. Ceci n’est pas une vue de l’esprit. Les principes de la physique quantique l’énoncent clairement : le regard d’un observateur suffit à modifier la nature de la matière et le comportement des atomes. Nous n’avons pas fini de découvrir à quel point nos propres comportements et nos pensées peuvent influencer le cours des évènements.
Depuis le 11 mai 2020, date du déconfinement en France, nos dirigeants, comme tous les dirigeants de la planète (ou presque) ne cessent de brandir le spectre de la seconde vague. Je ne rentrerai pas dans la polémique de leurs intentions, ce n’est pas le but de cet « article ». Mais c’est un fait que depuis le mois de mai, on nous dit et on nous répète qu’il y aura une seconde vague à l’automne et les quelques voix allant à l’encontre de cette prédiction sont vite étouffées.
Les gouvernements de tous les pays, avec la complicité des médias, ont ainsi créé, par un matraquage d’informations négatives et de prédictions alarmantes, volontairement ou non, les circonstances propices au rebond de l’épidémie en précipitant la population mondiale dans la peur.
Qui dit peur, dit chute de l’immunité.
La seconde vague, si vraiment seconde vague il y a, sera le fruit de nos peurs, des pensées négatives qui, face à un avenir incertain, nous plombent et anéantissent notre joie de vivre. Toutes les décisions prises pour enrayer la propagation du virus, ont un impact social dramatique. Elles nous éloignent les uns des autres, instaurent un climat de méfiance, nous privent de tous les menus plaisirs quotidiens ; le moindre contact physique devient suspect, sujet à inquiétude ; les spectacles se raréfient, on n’ose plus aller au cinéma (mais que vont devenir les artistes ?) ; les piscines municipales ferment (et la mer refroidit sérieusement!) ; les bars et les restaurants ferment aussi (encore une profession bien impactée!) et la moindre visite culturelle est soumise à réservation préalable… J’en passe. Mais comment ne pas sombrer dans le marasme dans ces conditions ? D’autant qu’il y a le terrorisme, le temps qui fait n’importe quoi, etc, etc ! Bref, comme disait notre grand’tante Germaine : « tout va mal ! ».
Non, ce qui nous arrive n’est pas le fruit d’un hasard. Nous sommes responsables (mais pas coupables!) de céder à la peur, victimes d’une manipulation, délibérée ou non.
Mais comment remonter notre immunité ?
Pour moi, notre résistance doit être énergétique. Si nous basculons dans cette réplique de pandémie, c’est que nous ne sommes pas assez nombreux à « vibrer » sur des énergies de confiance, de paix, de joie et d’amour. Je précise que je ne parle pas de la confiance en nos dirigeants, mais de celle que nous avons en la vie !

 

Cette résistance énergétique commence par une interruption nette et définitive du flux médiatique qui nous abreuve de mauvaises nouvelles, par la méditation et la reconnexion à la nature. La méditation, c’est aujourd’hui prouvé scientifiquement, en apaisant le mental, grand catalyseur de la peur, renforce l’immunité. Par la méditation, nous élevons nos énergies ; nous nous élevons au dessus du « champ de bataille ». Et inutile pour cela d’adopter la position très inconfortable du lotus !
Plus nous serons nombreux à apaiser notre mental face à la « manipulation », plus nous serons aptes à lutter contre le virus. Et plus nous rassembleront nos intentions, nos énergies dans ce sens, plus nous créerons un égrégore positif susceptible d’inverser le processus évolutif en cours, lié, lui, à un égrégore de pensées négatives, comme expliqué plus haut.
Frédérique
Partager cet article
Repost0
27 septembre 2020 7 27 /09 /septembre /2020 17:39
Pour faire suite à l'article de Frédo, je veux bien être cool et accepter que l'on ne pense pas comme moi mais aujourd'hui c'est une véritable claque que j'ai reçue !
En balade sur les Hauts de Collioure nous avons attaqué la grimpette directement vers le col de Mollo avant de bifurquer sur la redoute de Dugommier, le Fort St Elme pour enfin redescendre via le moulin, la Gloriette et revenir à notre point de départ pas loin du viaduc du Douy. 
En redescendant de St Elme plutôt malmenées par le vent violent nous prenions notre temps pour vérifier où poser les pieds sans compter que le panorama est somptueux et mérite de petits coups d'oeil.
A un certain stade de la descente, j'ai avisé en montée, ahanant sous l'effort (bien fait) un groupe de 3 personnes masquées.
Ils ont plongé sur le bas côté à notre arrivée et comme je poursuivais précautionneusement ma descente, le passage étant délicat une des bonnes femmes m'a balancé un "allez, allez, partez" qui m'a littéralement giflée !
Comment peut-on se comporter ainsi !
Quel haine, quel rejet de l'autre !
Finalement j'étais tellement choquée que je n'ai même pas réagi, j'en ai été quitte pour une bonne nausée ! Il y a quand même des choses qui ont du mal à passer !
Difficile d'être dans l'Amour même dans la bienveillante neutralité !

Do

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2020 7 27 /09 /septembre /2020 16:17
 
Nous le constatons, vous le constatez sans doute, nous n'avons pas tous les mêmes points de vue, la même façon de voir les choses quant aux tenants et aux aboutissants de la pandémie en cours. Nous savons que nous ne convaincrons personne et ce n'est pas ce que nous cherchons à faire. Aussi, n'essayez pas non plus de nous convaincre. Nous faisons part de notre analyse et certaines personnes se rallient à notre opinion. Tant mieux...
Quoi qu'il en soit, sachez que, sans nous considérer comme des lanceurs d'alerte, nous continuerons à souligner, à dénoncer ce qui nous paraît injuste, inapproprié, exagéré, voire dangereux pour nos libertés. Une chose est certaine, vis à vis des évènements en cours, nous ne sommes pas dans la confiance... Oui, nous sommes souvent dans l'incompréhension, la stupéfaction, choquées, indignées, et parfois révoltées. En alerte. Si nous estimons que les décisions prises sont maladroites ou si nous les soupçonnons mal intentionnées, nous agissons à notre petite échelle pour défendre la liberté d'être qui nous est chère. Nous résistons à notre manière. Sans violence. Nous entendons et respectons les opinions contraires, tant qu'elles ne véhiculent ni haine, ni mépris, ni violence.
Alors d'accord, pas d'accord?
Ebony et Virgile

 

Ne nous fâchons pas pour autant, nous ne sommes pas nos idées. Et serrons-nous les coudes, même si nous avons beaucoup toussé et éternué dedans!!!
Frédérique
Partager cet article
Repost0
25 septembre 2020 5 25 /09 /septembre /2020 17:57
Mais quand donc les médias vont ils cesser de jouer avec la peur ! Manipulateurs, voyeurs, pervers ! Je ne sais quels qualificatifs vous donner alors qu'aujourd'hui vous ne ressortez un évènement tragique, l'Aiguat de 1940 avec un titre accrocheur "Et si ça recommençait ?"
Pour information si vous, lecteur, ne savez pas de quoi il retourne, entre les 17 et 20 octobre 1940 des pluies diluviennes ont noyé le département des Pyrénées Orientales occasionnant des cumuls d'eau tels que les cours d'eau ont vite dépassé la cote d'alerte, ajouté à cela l'apport d'eau froide dans des zones où existent de multiples sources dont des sources chaudes a été à l'origine de glissements de terrain, d'avalanches. En de multiples endroits la montagne a cédé comme à la Ballanouse où la cicatrice reste visible ! Vernet les Bains, Le tech, Prats de Mollo, Amélie les bains ... et jusqu'en plaine les ravages furent effrayants, nous avons d'ailleurs à St Genis, au cimetière la sépulture d'une personne non identifiée et retrouvée sur le territoire de la commune.
Alors vous les médias qui savez si bien remuer la merde, pourquoi ne pas utiliser votre pouvoir pour alerter quand il le faut car voyez-vous le long du Tech et de la Têt on a reconstruit sur les espaces ravagés par la crue ! Et s'il n'y avait que là ! Combien de lotissements, infrastructures routières et autres sont en zones inondables.
Dénoncez donc quand cela est justifié mais en ce moment on a notre dose !
Précision, si je vous ai fourni ces informations sur l'Aiguat c'est parce que ce matin nous avons été estomaquées de découvrir que des jeunes du département ignoraient tout de cet évènement.
Si vous souhaitez mieux connaitre notre belle région voici un livre à découvrir "Canigou montagne sacrée des Pyrénées" de Joseph Ribas aux éditions Loubatières.
Do
Partager cet article
Repost0
23 septembre 2020 3 23 /09 /septembre /2020 20:03

Aimer, être dans la Compassion, le Respect … voilà ce vers quoi chacun de nous devrait tendre mais comment ? Si je suis bien convaincue que majoritairement chacun fait-ce qu’il peut comme il peut, avec les cartes dont il dispose et que donc cela devrait nous amener à plus de tolérance, à savoir accepter ce qui nous blesse et pourquoi pas à pardonner, je constate que cela n’est pas si aisé !

Depuis que j’ai intégré la différence entre juger et constater j’ai sans doute progressé, je suis capable d’Aimer sans juger, presque. Poser un constat permet de sortir de la dualité, bien, mal, beau, laid … C’est juste noter que telle action, telle personne ne nous convient pas, nous ne nous y retrouvons pas, ne nous y reconnaissons pas … c’est personnel et n’engage que soi.

Par contre être dans la Compassion et le Respect, c’est une autre paire de manche !

Si je le suis sans équivoque envers les règnes animal, végétal, minéral et une grande part de l’Humanité néanmoins il y a un certain pourcentage d’humains envers qui je n’éprouve ni respect ni compassion. Je pense notamment à tous ceux (et en ce moment il semble qu’ils se multiplient de manière exponentielle) qui pour assouvir des instincts de domination, de possession, asservissent, violentent, détruisent, humilient, avilissent le vivant !

J’ai également des difficultés à me sentir touchée par la situation de ceux qui petit à petit se sont enfermés dans des rôles de victimes et ce malgré les mains tendues, les tentatives d’aide proposées. Les raisons sont variées : peur de l’inconnu, confort de la prison qu’ils se sont forgés (cela va de paire), prise de pouvoir, emprise qu’ils souhaitent conserver sur ceux qui font figure de « bourreaux » !

Bref, l’Amour Inconditionnel dont on nous rebat les oreilles est une belle et bonne chose avec laquelle j’ai quelques difficultés. Je suis juste dans l’Amour inconditionnel de la Vie et je suis révulsée que l’on puisse encore penser que la peine de mort « dans certains cas » se justifie. Alors, oui, je suis sortie des attitudes duelles, du désir de vengeance, des sentiments de rancune mais comment Aimer ?

J’en étais là dans mes considérations quand je suis tombée sur un texte de Daniel Meurois intitulé « Aimer tout le Monde ? » et d’entrée de jeu je me suis sentie rassurée, certains de ses arguments étaient justement ceux que je moulinais avant ma découverte. Jésus se laissait bien aller à quelques mouvements d’humeur ! N’a t’il pas chasser les marchands du Temple, houspillé les pharisiens, remonté les bretelles à ceux qui se déchaînaient contre la femme adultère ! D’ailleurs cet épisode m’a toujours réjouie car pour qu’il y ait adultère il faut bien être deux ?! Mais passons, cela n’a pas vraiment évolué, la femme a très souvent le mauvais rôle !

En quelques lignes j’ai beaucoup appris à commencer par le fait qu’avant de laisser l’amour Inconditionnel fuser de notre coeur, il faut déjà avoir le courage de faire face aux personnes, évènements et savoir ne plus faire semblant de croire que tout va bien. Cesser de ne voir que ce qui nous convient et d’éluder ce qui nous dérange. Il ne s’agit pas de prendre les armes et les mots en sont aussi, mais de savoir se positionner pour manifester nos émotions, nos prises de positions de manière ferme … Cela pourrait se résumer par être dans une compassion juste, une compassion qui prend en compte notre personne !

Être capable de s’aimer suffisamment pour savoir dire NON, STOP !

Nous n’avons pas à accepter ce qui ne nous convient pas, plus, il ne nous est pas demandé de nous faire violence, de supporter ce qui nous conduit doucettement sur un chemin glissant … celui de la haine !

Alors oui, il faut tendre en effet vers l’Amour Inconditionnel, mais il s’agit de l’Amour Inconditionnel que l’on doit à toute vie, quelque soit le règne auquel elle appartient, de l’Amour que l’on se doit et que l’on doit à l’autre en ne censurant pas ce qui nous vient du coeur car savoir dire stop est aussi une possibilité offerte à cet autre de développer des capacités de discernement, de se connaître.

Il m’est alors revenu en mémoire une petite histoire, vraie ! Il y a pas mal de temps, nous avions une collègue dotée d’un caractère «de cochon ». Elle prenait la mouche à chaque instant et avait fait petit à petit le vide autour d’elle, amis, famille aussi. Il ne lui restait que de vagues relations. Son gamin sans doute affecté par cette situation fut adressé au CMPP du coin (centre médico psychopédagogique) où son cas ne sembla guère retenir l’attention des psys. Sa mère, oui ! Prise en charge dans une autre structure elle fut aidée à travailler sur ses blessures secrètes, celles qui lui avaient forgé cette carapace, à les accepter, les dépasser. Quelques mois plus tard, à l’occasion d’une réunion pédagogique elle nous aborda et s’en suivit un échange instructif. La question qu’elle nous adressa était simple : pourquoi ne lui avions nous jamais dit en face à quel point elle était « chiante » ?

Et là nous avons compris qu’à force de vouloir arrondir les angles pour éviter les conflits nous l’avions « aidée » à couler petit à petit !

Non, tout le monde n’est pas beau et gentil mais nous avons tous des raisons parfois de hérisser l’échine, encore faut-il en être conscient et dans ce cas les autres peuvent être une aide précieuse et leurs « NON », « STOP » salvateurs !

J’ai donc compris que l’important si l’on ne peut être dans la Compassion envers tout le monde est de conserver un état de bienveillante neutralité pour sauvegarder ce qui peut l’être et de savoir, oser dire les choses ! Et tant pis pour ceux qui ne comprennent pas et nous jugerons sans chercher à savoir. D’ailleurs à ce propos, une autre lettre de Daniel Meurois est pleine d’enseignements. Intitulé « Karma Pélican » elle se trouve sur ce site https://www.facebook.com/DanielMeurois

Bonne lecture

Dominique

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2020 7 20 /09 /septembre /2020 17:36

Voici une liste de sites où vous pouvez accéder à des informations n'émanant pas des médias officiels afin de croiser les informations et vous faire une idée personnelle de ce que vous vivez, nous vivons !

Vous pouvez retrouver Marie Sophie L sur son compte Facebook également :

https://www.facebook.com/mariesophie.l.3

Bonne lecture en attendant avec ce qui suit !

L'écritoile de DoFrédo

Marie Sophie L

18 septembre 2020

Bonjour à tous,

Aujourd'hui, il me semble plus urgent d’appeler les jeunes à comprendre ce qui se joue de terrifiant sur notre planète, et de réaliser le potentiel de transformation magnifique qui s’offre à notre humanité !

Je suis choquée et triste que vous subissiez des oppressions psychologiques si violentes et votre tâche est très lourde.

Vous vivez cette époque de répressions de vos libertés, au milieu d’une désinformation manipulatrice et toxique... et il me semble que vous vous y soumettez trop facilement, avec une docilité contraire à la fougue de votre jeunesse !

Je vous invite à une prise de conscience et une lecture des événements qui secouent le monde entier.

Les lanceurs d’alertes font un formidable et nécessaire travail de décodage d’information pour vous éclairer sur les rouages grossiers de cette gigantesque manipulation dont nous sommes les objets.

Voici tous les liens dans les vidéos citées, regardez-les avant qu’elles ne soient censurées... preuve que la liberté d’expression est lourdement réprimée et de plus en plus ! Les propos dérangent.

Les DeQodeurs

https://www.youtube.com/channel/UCsZxJvHc8El_22WroMUH5Yg

Alexis Cossette/ Radio-Québec

https://www.youtube.com/channel/UCxLJZvb6-tlvk5Lq_vyETOQ

Le fils de pangolin

https://www.youtube.com/c/FilsdePangolin

Le film « Vous avez dit complot ? » https://www.facebook.com/492509100767339/posts/3219690934715795/?vh=e&extid=xfsL6i8FL7iMcenx

Jean-Pierre Petit à propos de l'énergie libre (vidéo multi censurée)

https://youtu.be/GDImaah7pLY

Idriss Aberkane "Libérez votre cerveau"

https://youtu.be/ibIjlXSagME

Vous retrouverez les vidéos censurées de Silvano Trotta sur BitChute

https://www.bitchute.com/video/2tDyiSzA22Bd/

 

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2020 5 18 /09 /septembre /2020 19:55

Lors de notre récent déplacement nous nous sommes arrêtées à Le Malzieu Ville. Bourg millénaire dont nous ignorions tout de l’histoire même si nous avions repéré quelques petits indices, présence romaine, guerres de religions … rien cependant ne nous renseignait sur l’étymologie du nom !

En fait, et merci Google, deux explications sont possible, Malzieu signifierait soit mauvais ruisseau soit mauvais marécage. Tout le monde s’accorde sur le mauvais en tout cas ! Et en y regardant de plus près, rien de plus vrai !

Dès les temps géologiques c’était mal engagé, effondrement, failles, détournement de cours d’eau, La Truyère s’en fut « courir » ailleurs donnant naissance à une zone de tourbières !

La ville se fortifia au Moyen Âge, subit les assauts guerriers aux moments des guerres de religion et fut détruite quasiment en totalité au XVIIe siècle …  !

Bien que l’architecture soit en tout point remarquable, nous avons été instantanément saisies par la tristesse qui suintait partout. Pas une seule boutique ouverte, enfin juste une, pour un peu nous y serions entrées y faire des emplettes ! Tout était fermé et apparemment de longue date, sinistre !

Une seule a retenu notre attention, un commerce de chaussures, faisant aussi tout le Funéraire et tout pour la photo, la grande diversité de l’offre a dû affoler le chaland !

Au milieu de ce vide, un choc, nous avons découvert une ville fantôme, juste peuplée d’une dizaine de pékins, au regard apeuré, masqués. Des regards terrorisés comme celui que nous a lancé cet homme plus tout jeune que nous avons vu sortir de chez lui, masqué, pour venir relever son courrier. A la louche la distance à parcourir jusqu’à la boîte à lettres dans la rue ne dépassait pas le mètre.

A ce jour Le Malzieu est la seule ville (ou village) où nous ayons ressenti une telle peur transpirer et en considérant le passé comment ne pas se dire que cela doit avoir des racines fortement ancrées dans le passé.

Comment ne pas croire à la mémoire des pierres quand on sait qu’au XVIIIe siècle la ville a connu une épidémie de peste qui a décimé 85 % de sa population et ce n’est pas le pire ! Pour protéger, la population, ce qu’il en restait, un dénommé Jean Conché dans le but de décontaminer les lieux incendia les demeures des pestiférés. L’incendie lui échappa et la ville fut rasée !

Impossible de ne pas faire un parallèle avec ce qui se passe aujourd’hui ; par peur du Covid, la vie déserte Le Malzieu qui se boucle en adoptant des normes draconiennes. Dans les rares commerces, bars, ouverts, personne ou quasi, des rues désertes traversées par de rares silhouettes fuyantes !

Une ville à fuir comme la peste ou à exorciser par la joie !

Tout le contraire de Sauveterre de Rouergue !

Pourtant nul ne peut taxer la population d’inconsciente.

Que ce soit les autochtones ou les visiteurs nous n’avons pas relevé de comportement irresponsable, juste la vie presque normale et un indicible plaisir à papoter même avec des inconnus en vadrouille comme nous ou des personnes du cru prenant plaisir à révéler quelques curiosités notamment les nombreux bas-reliefs ou sculptures disséminés ça et là et retraçant la vie de cette bastide à l’architecture exceptionnelle !

A découvrir en tout cas l'humour s'affiche en de nombreux endroits !

Sauveterre surfe sur la vague, Le Malzieu coule !

Do

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche