Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 16:05

LE PORTAIL

François BIZOT

(Ed. La Table Ronde, Paris, 2000)

 51ZETVR5T5L__SL500_AA300_.jpg

 

LE SILENCE DU BOURREAU

François BIZOT

(Flammarion, Paris, 2011) 

 

         En 1971, François Bizot jeune ethnologue français spécialiste du bouddhisme khmer, tombe aux mains des Khmers Rouges avec deux amis cambodgiens. Ceux-ci seront exécutés, Bizot retenu prisonnier durant 3 mois dans la jungle. Le temps de sa captivité, un dialogue, une « certaine sympathie » nait entre Douch le chef du camp et Bizot. Douch s’oppose à ses chefs khmers qui veulent l’exécution de François Bizot, il sera finalement libéré. Ce n’est qu’en 1989 que Bizot retourne au Cambodge et découvre que ce même Douch est devenu entre 1975 et 1978 directeur du terrible S 21, le centre de torture de Phnom Penh et l’un des plus grands criminels de guerre, responsable de la mort de milliers de cambodgiens.

         Le procès de Douch (seul Khmer Rouge arrêté et condamné) a lieu en 2009, François Bizot y témoigne. De ces deux expériences, Bizot a tiré deux livres magnifiquement écrits avec pour obsession : comprendre la part d’humanité qui existe en chaque monstre (ou la part de monstruosité de chaque être humain).

La force de ces deux livres est d’être basée sur des faits réels, deux témoignages sur le tragique « épisode Khmer Rouge » au Cambodge qui passionneront tous ceux qui aiment ce pays, l’Histoire, les aventures humaines.

Mi

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 20:29

Sur le chemin du retour nous avons fait halte au Pont du Gard.

 

Pont-du-Gard--11-.JPG

 

Nous l’avions visité au « temps jadis », pour reprendre l’expression d’une de mes élèves à qui je relatais un épisode de mon enfance. On prend tout de suite un coup de vieux quand on entend ça, non ? A cette époque la route n’était pas déviée et l’accès était libre, c’est dire si cela a changé.

Le Pont du Gard est un ouvrage romain du 1er siècle après Jésus Christ, il a donc deux mille ans ! Néanmoins, il y a plus ancien comme site sur les lieux qui depuis le néolithique n’ont cessé d’être habités comme en témoigne la Grotte de la Salpetrière.

C’est un pont aqueduc sur 3 niveaux qui fut construit pour alimenter Nîmes en eau potable à une époque où seules les nombreuses fontaines dispensaient l’eau à la population. Napoléon III a finalisé sa restauration et sur tout le parapet les ouvriers qui y ont œuvré ont inscrit leurs noms et professions de foi.

 

Pont-du-Gard.JPG

Le site du Pont du Gard offre une superbe balade sur les rives du Gardon.

Nous avons commencé par parcourir les environs du Pont, en-dessous, au-dessus, à côté, pour finir par le traverser et gagner l’espace pédagogique et ludique.

Les boutiques, le Musée, les restaurants sont disposés sur ce qui ressemble à un forum antique ombragé de vélums. Nous avons gagné le Musée tous les 3, Virgile qui est un chien très cultivé ayant été autorisé à fréquenter les lieux !

Je dois dire qu’il a été beaucoup plus sage que les collégiens présents.

Nous avons fait des découvertes dont une essentielle : si le pont du Gard avait été seul, il n’aurait servi à rien. Il n’est qu’un maillon d’une chaîne qui compte de nombreux ouvrages d’arts disséminés dans la campagne entre Uzès et Nîmes.

Ces ponts, aqueducs, fontaines, tous contemporains du Pont du Gard témoignent du génie de l’homme à une époque où la technologie n’avait rien à voir avec celle que nous connaissons de nos jours. Mais s’ils ont passé les siècles qu’en sera-t-il de nos ouvrages d’art ?

C’est le cœur en fête que nous avons quitté le Musée. Un des premiers espaces que l’on y rencontre est destiné à montrer au public les multiples usages de l’eau au temps des romains. Nous y avions apprécié la performance d’un professeur de collège qui tentait désespérément d’intéresser ses élèves aux mérites des thermes. L’un de ses affreux jojos qui jouait à cache-cache dans les allées s’est soudain arrêté net devant une maquette.

« He, les gars, un jaccuzzi » !

Pauvre prof !

Encore un qui prêche dans le désert !

Enfin nous, nous nous sommes bien marrées !

Heureusement que nous ne faisons plus partie de la Grande Maison !

Do

 

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 17:53

Coucou !

Nous voici revenues d’une virée dans le Sud de la France, à 3 heures de route de chez nous !

Un coin de France qui a des allures de village gaulois.

Un camp retranché où les habitants luttent pour préserver la nature, leur tranquillité et c’est pas gagné !

Si je vous dis que pour y accéder il faut traverser 3 sites nucléaires et que la région est dans le collimateur de Total qui s’apprête à y exploiter le Gaz de schiste, avec la complicité de l’Etat, je suppose que vous aurez deviné où nous étions ?

En Ardèche !

Et nous ne connaissions pas !

5 jours de soleil avec des temps forts, de belles rencontres, des lieux sublimes.

 

Antraigues-sur-Volane.JPGQue la Montagne est belle, comment s’imaginer en voyant un vol d’hirondelles, que l’automne vient d’arriver !

Et oui, je plagie Jean Ferrat mais vraiment la montagne y est splendide et nous y étions au premier jour de l’Automne.

Notre premier coup de cœur a été pour Antraigues sur Volane.

C’est un lieu extraordinaire. Pas village d’opérette pour 2 sous, un village vivant où tout est élégant, charmant. Nous y avons entendu parlé pour la première fois du mouvement des « sécessionnistes ». Des écoeurés de la politique et des politiques, des revenus de tout qui se construisent dans la discrétion un monde où l’argent n’est pas le nerf de la guerre. La modernité a sa place dans cet idéal, ce n’est pas de l’âge de pierre dont ils rêvent mais d’un juste équilibre où l’homme peut exister et s’épanouir sans avoir à écraser le voisin pour survivre. Ils parlent d’entraide, de partage.

Allez voir sur Google, c’est intéressant comme tout !

Deuxième choc avec la Haute Ardèche, le pays des Sucs !

 

Haute-Ardeche-Le-mont-Gerbier-de-Jonc.JPG

 

Un Suc, c’est un Neck volcanique, l’érosion y a mis la lave a nu. C’est ainsi que nous avons découvert que l’Ardèche était une région volcanique et réalisé que le Mont Gerbier de Jonc était un volcan !

 

Haute-Ardeche-Le-mont-Gerbier-de-Jonc-Frede.jpgEvidemment il était impossible de ne pas y faire halte ni d’en faire l’ascension, ascension qui n’a rien d’une promenade de santé. La grimpée comme la descente s’apparentent à de l’escalade. Le parcours est équipé de cordes et même ainsi le vertige m’a rattrapé. J’ai fait une partie de la descente sur les fesses, heureusement que nous avons pu nous désaltérer à l’eau du plus long fleuve de France qui a le bon goût de prendre sa source là, pour nous remettre de nos émotions.

 

 

Mettant le cap au nord nous avons gagné Saint Martial. Site idyllique doté d’un joli petit lac et d’un camping tout confort dont nous fûmes les seules occupants !

 

Haute-Ardeche-St-Martial.jpg

Le rêve absolu qui s’est prolongé le lendemain matin lorsqu’en émergeant de notre combe nous avons découvert tous les Sucs du coin et au loin, le Ventoux, la montagne du Lubéron et, oh merveille, les Alpes enneigées !

 

Haute-Ardeche-Le-mont-Gerbier-de-Jonc-et-les-Alpes.JPG

 

Le reste de nos trouvailles fera l’objet d’autres articles, en attendant je vous pose la question que tout bon enseignant se doit de poser : à quel source nous sommes nous désaltérées au Pied du Mont Gerbier de Jonc ?

 

 

Allez, nous attendons vos réponses et sans le secours de Google !

DoHaute-Ardeche-Le-mont-Gerbier-de-Jonc-et-la-loire.JPG

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 17:04

Un peu abscons comme titre, non ?

Rien avoir avec « La ligne verte » célèbre roman de Stephen King, non cette ligne dont nous parlons aujourd’hui était le but de notre dernière rando !

Parties de Saint Marsal nous nous étions données comme but le village fantôme de Formentère. Nous avons avalé l’aller sans nous rendre compte de la déclivité de la pente sans doute l’esprit troublé par les tirs nourris d’une chasse en cours. Y’a pas à dire, ça stresse un peu !

Nous avions endossé nos gilets fluo, Virgile avait son grelot mais c’est avec soulagement que nous avons entendu les 3 coups de corne retentir au moment où nous nous engagions dans la hêtraie.

puits.jpg

 

La région est riche de vestiges, certains fort anciens. Un puits à glace d’époque médiévale, situé à proximité d’un site métallurgique romain, a été notre première halte. Profond de 5 mètres, large de 3, remarquablement maçonné il a recueilli pendant des siècles la neige qui en s’entassant fournissait la glace nécessaire aux habitants du coin.

 

 

 

 Au terme d’une belle grimpette dans la Hêtraie, nous avons atteint cette fameuse « ligne ».

Reliant Formentère à la gare de Rapaloum, près de la mine de la Pinouse, 2 petits trains de 15 wagonnets tirés par une locomotive à essence faisaient la navette sur cette ligne de 15 kilomètres.

 

tunnel.jpg

 

 Construite vers 1900, avec une altitude moyenne de 1300 mètres, elle était ponctuée d’ouvrages d’art. Certains ont survécu, tunnels, remblais maçonnés, quais de chargement du minerai, gare. Il est même possible de voir d’anciennes traverses de la voie ferrée !

 

 

 

 Peut- être ne me croirez vous pas, mais ce n’est pas sans émotion que nous avons emprunté à pieds le seul tunnel du tronçon de la rando. Vous constaterez que si la végétation a bien poussé, c'est bien celui que nous avons passé à pieds que vous pouvez voir sur ce document d'archives !

 

tunnel nb 001

 

C’est à Rapaloum, but d’une précédente randonnée que vous pouvez retrouver sur ce blog, que les wagonnets étaient chargés en minerai, 4 tonnes par wagon !

Il fallait plus de 3 heures pour charger et rallier le hameau de Formentère qui est resté en activité jusqu’à la fin des années 20.

Les mineurs y logeaient toute la semaine en compagnie des mulets nécessaires au transport des matériaux dans un confort rudimentaire.

tremie.jpg

 

Formentère, perché à 1200 mètres offre un panorama magnifique sur la Plaine du Roussillon, le Vallespir, les Corbières et une partie du Conflent. Pourtant nous n’avons pu nous résoudre à y pique-niquer, impressionnées par le silence des lieux et son austérité.

Mis à part la volée de marches qui mène à un vestige de WC jouissant d’un point de vue imprenable sur le Roc de Frausa et qui apporte une note rigolote au site, les ruines sont très impressionnantes.

Impressionnantes mais évocatrices.

Si la maçonnerie du four à grillage est presque intacte, les trémies dans un bel état, les bâtiments à vivre sont vraiment sinistrés.

four.jpg

 

Dommage, en tout cas, que ce lieu ne fasse pas l’objet de mesures conservatoires !

Petit à petit le souvenir de ces hommes opiniâtres et courageux qui y ont vécu disparaîtra et avec lui tout un patrimoine qui est notre bien commun.

Revenues au col de Formentère, nous nous sommes affalées sur la pelouse pour déguster notre casse-croûte face au Canigou.

Quelle belle salle à manger !

 

Puis nous avons repris « la Ligne », l’œil aux aguets.

 

Mais savez-vous pourquoi ?

 

En juin, nous rendant à la Pinouse, nous avions été interloquées en découvrant des déjections d’une taille surprenante et qui n’était pas le fait d’un randonneur indélicat.

Bien moulées, elles recélaient de nombreuses baies qui auraient pu faire penser à des crottes de renard si ce n’est la taille. En y regardant mieux nous y avions repéré des insectes partiellement digérés. A tous les coups le régime de cet animal était omnivore.

Nous étions restées avec nos questions sans voir de réponse possible jusqu’à ce que nous récupérions, dans une des nombreuses maisons de la Nature du 66, un petit livret sur l’Ours des Pyrénées.

Outre des renseignements sur son aire de répartition dans les Pyrénées, une belle crotte y était photographiée, tout à fait identique à nos trouvailles.

Un numéro de téléphone étant à disposition, nous avions appelé, laissé un message, sans grand espoir de réponse.

Et bien contrairement à Monsieur Bourquin (Conseil Général puis Régional) qui ne répond jamais, le lendemain nous étions rappelées.

Et que croyez-vous que nous avons appris !!!!!!!!

Sans doute avons-nous croisé en ce mois de Juin 2011 le chemin d’un Ours en rut, ignorant qu’il n’avait aucun espoir de trouver la compagne de ses rêves sur les flans du Canigou.

Epatant, non ?

250px-Ours_brun_parcanimalierpyrenees_2.jpg

Des traces de loups au Madres, un ours sur le Canigou, c’est quand même mieux que des 4/4 ou des quads sur les pistes de montagnes !

Do

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 17:45

Nous avons la chance d'avoir pour voisine et amie une excellente cuisinière , Mathé, qui régulièrement nous met l'eau à la bouche lorsque les arômes qui s'échappent de sa cuisine viennent titiller nos cellules olfactives.

Voici la recette des Gougères dont nous nous sommes régalées hier.

A vos fourneaux !

 

Recette pour 30 à 35 Gougères

1/4 de litre d'eau

80 grs de beurre

125 grs de farine
4 oeufs

180 grs de gruyére rapé ou comté

sel et poivre

Préchauffer le four à 180°

 

gougeres_au_fromage.jpgDans une casserole faire bouillir l'eau le sel le poivre et le beurre coupé en morceaux. 
Retirer du feu et y jeter les 125 grs de farine d'un coup. Bien bien remuer pour que le
liquide absorbe bien la farine.

Remettre la casserole sur feu doux pour sécher la pâte afin qu'elle forme une boule 
autour de la spatule 3 à 5 minutes. 

Retirer du feu et ajouter 1 par 1 les oeufs'. Il faut que chaque oeuf soit absorbé complètement
par la pâte. Puis ajouter le gruyére ( je préfére le comté) bien mélanger.

Sur une plaque recouverte de papier cuisson avec une cuillére à café faire de petits tas 
espacés (environ 35).

Dans le four préchauffé à 180° enfourner pour 30 à 35 mnts.  

 

BON APPETIT REGALEZ VOUS  avec ces GOUGERES

 

Mathé



Partager cet article
Repost0
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 19:45

Elle est bien malade notre Terre et inutile de se voiler la face cela n’est pas parti pour s’arranger.

220px-Oil_platform.jpgAprès l’accident de la plateforme dans le Golfe du Mexique, on aurait pu croire que la prospection et l’exploitation pétrolière allaient en prendre un coup !

Pas du tout !

Voilà que des grandes puissances s’attaquent à l’Arctique.

Les mises en garde contre les risques encourus n’émeuvent pas grand monde parmi les décideurs.

Oublié l’Ours Blanc.

 

Balayée une éventuelle marée noire sous la banquise d’un revers de la main.

Inutile d’en appeler à la prudence puisque les dernières réserves de pétrole se cachent là bas !

C’est que toutes les puissances sont prêtes à tout pour débusquer l’or noir et je suis prête à parier que rien n’arrêtera ceux qui sont décidés à exploiter le gaz de schiste.

Il faut « consommer » et puis pétrole est synonyme de taxes.

Et les taxes ça rapporte aux Etats.

La Terre peut bien s’en porter mal, quelle importance.

Alors sans doute ai-je mauvais esprit, mais je commence à me demander si les réserves, espaces naturels de tout poil qui se multiplient partout et où prospèrent les interdits ne sont pas destinées à faire dans un futur proche le bonheur de certains privilégiés pendant que les autres seront parqués dans des zones sinistrées par la cupidité de ceux qui ont le fric et le pouvoir.

Parce que, sérieusement, est-ce cohérent de nous dire qu’il faut préserver notre environnement pour nos enfants et les générations à venir, alors que tout est fait pour détruire la Planète.

Certes pour l’instant nous sommes nombreux à pouvoir nous repaître de beauté pour peu que notre condition physique le permette mais la marche de manœuvre se restreint de plus en plus.

 

300PX--1.JPG

 

Alors défendre la Planète mais en luttant pour conserver la LIBERTE d’en jouir sans restriction et en ne cédant pas d’un pouce devant les intimidations.

Celles de Monsanto, par exemple, cette firme qui est prête à tout pour contribuer à aggraver la « mal bouffe » avec la complicité des instances européennes et d’autres qui ne savent pas s'ils doivent dire non aux OGM par exemple. 

 

                    La liberté de Delacroix

 

Si nous ne défendons pas notre Terre, nous nous sabordons.

Si nous ne nous battons pas pour être libre de vivre en accord avec nos aspirations, nous nous suicidons.

 Do

 

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 17:46

SUPER 8

 

Film américain de J.J. Abrams, sortie août 2011

 19761986.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20110617_103053.jpg

 

On est en 1979 dans un bled américain, c’est l’été, vous rêvez de faire du cinéma, vous avez 15 ans et la vie devant vous, alors avec des copains et des bouts de ficelle vous tournez votre premier film. Mais ….

Pour ceux et celles qui auraient perdu en route leur âme d’enfant c'est-à-dire l’enthousiasme, la conviction que tout est possible, l’émerveillement, etc… et qui n’auraient de cesse de retrouver ces beaux jours, courez voir le film de J.J. Abrams, co-produit par Steven Spielberg.

Les mômes sont attachants et tous excellents ; l’acteur principal, Joël Courtney, crève l’écran.

Certes on ne crie pas au chef d’œuvre et si la première partie du film est indéniablement plus réussie que la seconde, ne boudons pas notre plaisir. Quel bonheur de retomber en enfance !

 

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 16:29

Inspection Académique                                                                           Le 1er septembre 2011

Des

Pyrénées Orientales

 

Année 2011 2012

 

Bureau des inspectrices adjointes

Mme Dominique ROY LONGVILLE et Mme Frédérique LECOMTE LONGVILLE

Conseillères personnelles de Monsieur l’Inspecteur d’Académie des Pyrénées Orientales

 

 

NOTE DE SERVICE n° 1

 

Monsieur l’Inspecteur d’Académie et nous-mêmes vous souhaitons une bonne rentrée et une excellente année scolaire 2011-2012. Veuillez trouver ci-dessous quelques rappels et consignes importantes, et prendre note de quelques modifications apportées au fonctionnement habituel des écoles de notre circonscription.

 

1-      FICHE INDIVIDUELLE DE RENSEIGNEMENTS

 

En raison de la refonte totale du système informatique, elles sont à remplir par l’ensemble du personnel quelque soit son ancienneté dans l’école.

  • Veillez à renseigner correctement vos coordonnées personnelles : téléphone fixe et mobiles  afin de pouvoir être joint 24h/24, 7j/7, à tout moment de l’année scolaire (prévoir deux opérateurs différents pour palier aux insuffisances éventuelles de couverture réseau). Vous n’oublierez pas de fournir votre adresse email afin que nous puissions vous faire parvenir en permanence la totalité des instructions officielles.
  • Veuillez fournir deux photos personnelles, portrait, et en pieds (en maillot de bain, si possible)*
  • Afin de limiter l’impact des diverses intempéries,  il serait souhaitable que tous les enseignants résident soit sur leur commune de rattachement, à défaut dans un périmètre limitrophe. Le personnel est autorisé à dormir sur place.

 

* au cas ou, pour renouveler son ordinaire, DSK souhaiterait feuilleter les différents fichiers…

 

2-      FICHE ECOLE

  • La limite des effectifs a été fixée pour cette année, à titre expérimental, à 38 élèves par classes. Les établissements scolaires n’atteignant pas ce quota complèteront leurs effectifs en accueillant les 2-3 ans (qui ne sauraient cependant être pris en compte lors de l’élaboration de la carte scolaire pour statuer sur d’éventuelles fermetures). A noter que les établissements n’atteignant pas la limite des 38 élèves et n’ayant aucun enfant de cette tranche d’âge à scolariser, devront avant le 15 septembre 2011 contacter le secrétariat de l’inspection qui les mettra en contact avec des établissements ayant des 2-3 ans sur liste d’attente.
  • Pour pallier à l’insuffisance de formation des professeurs des écoles issus du nouveau recrutement et n’ayant pas suivi un cursus IUFM, 3 heures par semaine, hors temps scolaires seront assurées par chaque enseignant de la circonscription, pour prendre en charge les enseignants nouvellement recrutés. Cette démarche s’inscrit dans le cadre d’un bénévolat obligatoire. Les remplaçants envoyés par le Pôle Emploi seront pris en charge de la même façon par leurs collègues. On veillera à ménager tout particulièrement les collègues retraités réquisitionnés pour assurer les remplacements.
  • Les directeurs d’établissement feront remonter au plus tard le 15 septembre 2011 les dates retenues pour les différents conseils. Chaque enseignant de l’école se rendra également avant cette date sur le serveur académique afin de renseigner le tableau des heures en intervention d’Aide aux enfants en difficulté, même chose pour les 3 heures dues aux enseignants en difficulté.
  • Répartition des moyens d’enseignement : dans chaque établissement les classes  particulières (CP, CM2, doubles niveaux …) et les enfants en difficulté ne sauraient être confiés aux débutants.
  • Dans le cadre de l’aide à la parentalité, vous veillerez à faire remonter avant le 15 octobre les modalités de votre PPAAPED*

 

* Plan particulier d’Aide aux parents en difficultés.

 

 

NOUVELLES DISPOSITION EXPERIMENTALES Applicables dès la rentrée.

 

  • Questionnaire Individuel en direction des familles : A titre expérimental, en vue d’une application généralisée et définitive, dans le cadre des nouvelles directives prenant en compte le respect des rythmes individuels de l’enfant, les directeurs feront remplir aux familles un questionnaire visant à cerner au mieux les besoins de chaque enfant (collation, repas, temps de repos). Ces questionnaires feront l’objet d’une réunion de synthèse en présence des membres des réseaux d’Aide, du médecin de santé scolaire, du médecin de PMI, des assistantes sociales. La réunion se tiendra hors temps scolaire au plus tard le 15 septembre 2011, à une date et des horaires satisfaisant tous les participants.
  • Collation : Compte tenu des résultats de la synthèse précédemment évoquée, une collation sera servie à chaque enfant, avant 10H. Elle proposera à chacun les aliments que les familles n’auront pu leur apporter, voire même un petit déjeuner complet.
  • Temps de repos *: il ne sera pas systématique. Les questionnaires remis aux familles détermineront pour chaque enfant s’il en a réellement besoin.

* enfant de moins de trois ans, exclusivement

  • Congés de maladie : toute demande d’autorisation d’absence de plus d’une ½ journée devra être accompagnée d’un certificat médical. Pour une absence supérieure à 8 jours, l’avis du médecin de l’Inspection Académique sera requis. Composez le 36.7 et dites 33.
  • Congé de maternité : les congés de maternité ne seront accordés que pendant les vacances scolaires.
  • Calendrier des vacances scolaires : il n’est donné qu’à titre indicatif et pourra être modifié à tout moment de l’année, et sans préavis. Les enseignants prendront leurs vacances par roulement en juillet et Août (un mois seulement) afin d’assurer les stages de remise à niveau. Bien entendu, les parents restent libres de prendre leurs vacances au moment qui leur conviendra et les enseignants leur fourniront le programme prévu durant l’absence de leurs enfants. Ils se tiendront également à la disposition des parents qui souhaiteront prolonger leur Week-end.
  • Afin de mieux répondre au besoin grandissant des familles, un service d’accueil permanent est instauré dans tous les établissements scolaires. A ce titre, les mairies veilleront à inclure dans leur dépenses de fonctionnement un budget « couches » pour les plus jeunes. Un service de restauration devra être mis en place dans chaque commune pour le soir et le matin. Les enseignants auront le droit d’assurer les divers services de surveillance.
  • Afin d’aider les jeunes générations à s’inscrire dans une démarche citoyenne, chaque enseignant veillera à commencer sa classe chaque matin par la levée des couleurs et le rappel de l’article n° 15 de la déclaration des Droits de l’homme* et du citoyen, avant d’aborder la leçon de morale du jour. Tout manquement à ce principe civique sera sanctionné et tout fonctionnaire constatant un manquement se fera un devoir d’en référer à sa hiérarchie.

* Article 15 : La Société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration

  • Une tenue correcte est exigée en toute circonstance (sauf en cas de visite de DSK)

 

A NOTER QUE LES INSPECTIONS NE SERONT PLUS ANNONCEES A L’AVANCE ET DEMARRERONT DES LA SEMAINE PROCHAINE ; chaque enseignant devra mettre à la disposition de l’inspecteur son journal de classe, ses fiches de programmation, ses progressions collectives et individuelles.

 

LE FONCTIONNAIRE EST AU SERVICE DE L’ETAT ET A CE TITRE NE SAURAIT EXPRIMER LE MOINDRE ETAT D’AME DANS L’APPLICATION SCRUPULEUSE DE CES CONSIGNES.

 

A Perpignan, les inspectrices déléguées.

 

Dominique ROY LONGVILLE                                       Frédérique LECOMTE LONGVILLE

 

              

Partager cet article
Repost0
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 16:23

9782753804593-1-.gif« Il n’y a pas de hasard ». On le dit et nous en sommes convaincues depuis longtemps.

Carl Gustav Yung (1875-1961), médecin, psychiatre, psychanaliste - un des premiers collaborateurs de Sigmund Freud -, fut un des premiers à s’intéresser au phénomène des coïncidences auquel il donna le nom de synchronicité ; il en était arrivé à la conclusion qu’un évènement extérieur vient souvent en écho d’un questionnement intérieur, d’une pensée…

Les bouddhistes ont à peu près le même point de vue sur la question et pensent que la« psyché » (ensemble des manifestations conscientes et inconscientes de la personnalité d’un individu) est capable d’agir sur l’environnement…

Dans son livre « la prophétie des Andes », adapté pour le cinéma, James Redfield à vulgarisé le phénomène de synchronicité, ce qui a eu pour mérite d’ouvrir les yeux d’un plus grand nombre de personnes  et des les aider à remarquer ces coïncidences troublantes qui émaillent notre vie.

« Chaque fois que je cherche quelque chose, l’univers m’offre des indices sous forme de coïncidences », disait Deepak Chopra, médecin endocrinologue américain d’origine indienne, expert en médecine alternative (non conventionnelle)…

Hé bien nous-même en avons souvent fait l’expérience.

Nous avons remarqué, avec Do, que lorsque nous avions un problème, lorsque nous cherchions une solution pour sortir d’une situation, nous tombions souvent, "comme par hasard", sur un livre, un film traitant du sujet et nous permettant d’avancer. Le meilleur exemple est sans doute la lecture du livre de Anna Gavalda, « Ensemble, c’est tout ». A l’époque où nous l’avons découvert, notre mère vivait encore chez nous et rencontrait de grandes difficultés pour se déplacer. Nous n’arrivions plus à nous promener avec elle et nous en étions particulièrement peinées car elle a toujours aimé « le sirop de la rue », comme elle disait !

Et voilà que l’héroïne d’ « Ensemble, c’est tout », qui a en charge une « petite mamie » peu valide a l’idée d’utiliser un fauteuil roulant pour pouvoir aller partout avec elle…

Bon sang, mais c’est bien sûr !

Nous avons fait pareil. La solution a été pour nous trois miraculeuse: Jeannine poussait quelques temps son fauteuil (Le chien en profitait pour s’y installer – succès garanti !-, et lorsqu’elle était fatiguée, elle s’asseyait dedans et nous la poussions !

Il nous est arrivé aussi très souvent, au cours de la préparation d’un voyage, d’assister « par hasard » à la diffusion d’un reportage sur le pays que nous nous apprêtions à visiter.

Cela vous est sûrement arrivé à vous aussi : vous pensez à quelqu’un et justement, vous le rencontrez, ou il vous téléphone…

Ce phénomène est scientifiquement expliqué par la propagation des ondes quantiques générées par l’activité cérébrale, ces ondes ondulant dans l’univers jusqu’à ce qu’elles en rencontrent une autre de même nature… Je simplifie !

Pour les bouddhistes, tous ces phénomènes sont une évidence puisque selon leurs croyances, nous sommes tous reliés les uns aux autres, reliés à l’univers ; nous formons un tout. Dans l’univers, tous les êtres, les évènements, les choses, agissent en interaction. Tout phénomène est à la fois cause et effet. Il n’y a pas de hasard et la chance n’existe pas.

 Mais loin de moi l’idée de vouloir convaincre ceux qui pensent le contraire ! Je déteste les âpres discussions où chacun cherche à imposer son point de vue comme le meilleur et le seul valable .

De par notre expérience, le phénomène des synchronicités éveille depuis longtemps notre intérêt et c’est la raison pour laquelle nous ne sommes pas restées indifférentes au livre de Cécile Menguy :

 

« Ces hasards qui n’existent pas »,

aux éditions Alphée. Jean Paul Bertrand.

 

Riche en témoignages, ce livre nous fait pénétrer dans un univers mystérieux dont nous avons tous, un jour, franchi la frontière…  

A découvrir si vous avez envie d’en savoir plus !

 

 

 

Petite note Wikipédia (je fais comme Houellebecq!!!):

Hasard est un mot qui vient de l'arabe al-zahr signifiant à l'origine dés et ayant pris la signification de chance car il désigna jusqu'au XIIe siècle un jeu de dés, mais aussi par métaphore tous les domaines relevant de la « science de la Chance » (Averroès).

 

 

Fredo

 

Partager cet article
Repost0
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 15:05

Mai 2011, nous sortons d’un mois d’Avril estival, températures très au-dessus des normales de saison. Les médias annoncent un été caniculaire !

On se voit déjà dans 120° Fareinheit, je ne sais pas si vous vous rappelez du film, pour vous "rafraichir" la mémoire en voici l'affiche.

heatwave.jpg

Fin Juin 2011, on pourrait dire par dérision que le temps est correct pour un printemps, à la météo on parle de températures au-dessous des normales saisonnières !

 

Juillet, on va vers l’hiver, ce qui est vrai d’ailleurs, mais alors que d’habitude nous dégoulinons de chaleur, nous hésitons à remiser nos petites laines. On n’a même pas pensé à faire le plein de crème solaire, c’est dire !

De canicule, point !

Pire ! le 6 Août, nous sommes sur la plage dans le brouillard, les Albères ont disparu tout comme les bâtiments du Port !

Sur France 2 la présentatrice météo s’interroge : Août s’annoncerait il aussi tristounet que Juillet avec des températures aussi au-dessous de la normale saisonnière ?

 

Plus personne ne semble se souvenir que l'on nous avait annoncé une canicule comme en 2003.

 

Mais ...

10 jours plus tard, le 16 Août, IL FAIT CHAUD, alléluia !

La chaîne météo se répand en températures très au-dessus des normales de saison et prophétise des orages maousse costauds !

Le 18, ça continue, nous, on délire de joie !

Et …

Le 19, c’est « alerte canicule » !

glace.jpg

 

Aux abris tout le monde, ça climatise à mort, nous sommes submergés de conseils éculés : boire des litres de flotte, se terrer aux heures chaudes, se tartiner d’écran total et planquez les papis et les mamies.

 Là c’est pas gagné pour nous !

Sûr qu’on va nous mettre au trou ! Avec Jeannine qui n’envisage pas une seule seconde un jour sans sortie malgré ses 98 ans !

 

Le 22, la canicule est bien installée et fait la une des médias !

 

Alors je m’interroge, qu’est-ce que des températures de saisons ?

En hiver, à zéro on s’alarme, on sort le plan grand froid.

En été dès qu’il fait plus de 30, c’est le plan canicule !

En bref, rien n’est normal, y’a du louche partout et des explications dramatiques toujours: réchauffement climatique, éruption volcanique, comète dans les parages !

On a l'impression de vivre dans un film d'épouvante, vous savez comme le jour d'après !

Do

le-jour-d-apres.jpg

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche