Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2021 2 26 /01 /janvier /2021 21:12

De temps à autre il m’arrive de vivre des instants particuliers. Il y a quelques jours, je ne dormais pas, une vision s’est soudainement imposée avec force.

En même temps que je voyais une main refermer une grande porte sur un espace, genre amphithéâtre romain, que je savais empli de personnes, une voix me disait « résiste, fais contre-poids ».

C’est toujours difficile de retraduire ce genre de phénomène. C’est bref mais très net avec un ressenti d’émotions, d’odeurs, de couleurs extrêmement précis. Le condensé d’un moment de vie qui demande pour le relater à être développé afin de pouvoir en préciser tous les détails. Dans ce cas je savais sans équivoque que les personnes sur qui se refermait la porte ne prenaient pas la mesure de ce qui se passait.

L’injonction verbale a ensuite été développée, « faire contre-poids pour résister laisse circuler la vie et impose un équilibre des forces en présence ,sans violence ! C’est un mouvement sans à coups, tendu, une résistance sans violence ».

Pour moi le message était clair et en lien avec la situation actuelle, un conseil pour vivre ce qui se présente !

 

Aujourd’hui cela a recommencé, mêmes circonstances mais un contenu bizarre à première vue.

Je me trouvais sur l’une des pistes que nous empruntons fréquemment au retour des Caranques à la hauteur d’un terrain où se trouvent des enclos abritant des chiens de chasse. Les cages sont exiguës et mis à part les jours de chasse, les chiens restent là, bouclés. Je rêve de les libérer.

J’en étais à me demander le pourquoi de cette vision quand d’autres images se sont incrustées en moi.

Des vaches étaient parquées dans un espace restreint, j’ai reconnu une exploitation devant laquelle nous passions pour aller de La Jonquère à Figuères et qui me révulsait tant il était flagrant qu’elles étaient mal traitées, séquestrées, comme les chiens.

Un mot s’est surimposé à la vision, CONFINEMENT !

A cet instant une voix off m’a juste dit « tu vois, tout est juste ! ».

Cela m’a quelque peu interloqué mais, et c’est toujours la même chose dans ces moments là, en un éclair le message a été lumineux.

Depuis des temps reculés, nous asservissons les animaux, leur bien-être soucie souvent peu les hommes. Nous les utilisons !

Le chien de chasse est libre de quitter son chenil mais pour servir l’homme. Chasser est son travail, celui ci fait, il retrouve sa niche et malheur à lui s’il a failli.

Le bétail n’est pas mieux loti, il mange mais doit produire, ses besoins élémentaires sont très souvent bafoués, combien de vaches ne voient jamais les prés. Les porcs, la volaille sont traités de manière ignominieuse !

Une certaine version de métro, boulot, dodo des humains !

Alors oui, tout est juste. Que la façon dont nous sommes traités actuellement nous, humains, nous choque est légitime mais si nous mettons tout en œuvre pour reprendre en main notre liberté cela ne devrait pas nous empêcher de réfléchir à ce que nous pourrions faire pour les autres règnes, animal mais aussi végétal car il y a là aussi un sacré travail à faire !

Nous sommes tous UN, que le mépris avec lequel nous avons plié la Nature à notre goût, en fonction de nos seuls besoins soit entrain de nous rattraper est juste en effet !

Dominique

 

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2021 1 25 /01 /janvier /2021 17:05

Premier confinement annoncé, galop d’essai de 15 jours, prolongé de 15 jours… et au total environ 2 mois ! 11 mai, c’est la quille ! Ouf ! Malgré toutes les promesses que nous avions pu faire la vie reprend son cours.

Les vacances d’été et leur lot de vacanciers s’annoncent. La deuxième vague aussi !

Les coupables sont pointés du doigt, les vacanciers bien sûr !

Il faut bien toujours un (des) coupable(s), histoire de décharger son agressivité. Nos dirigeants, comme tous ceux qui œuvrent dans la communication le savent, bien sûr !

On susurre même que les bistros et les restaurants ont leur part de responsabilité, ils se mettent au travail et sécurisent les lieux !

On commence aussi à y perdre notre latin quant au port du masque ! S’il a fallu au début de la crise s’accrocher pour déterminer son utilité tant nous avons entendu tout et son contraire, voilà que maintenant selon les plages horaires, il faut ou pas le porter. A Collioure en plein été à partir de 18 heures, plus de danger ! Le Co Vid a mis les bouts.

Finies les vacances, diversion avec valse hésitation, confinement, couvre-feu, couvre-feu, confinement ??? Finalement on a droit au deux, confinement puis couvre-feu, 20 heures le 31 décembre mais pas de restriction pour le soir de Noël, où il faut juste savoir ce que l’on fera des grands-parents, cuisine ou dépendances ???

En aparté je me permets de vous recommander le film du même nom, excellent ! Grinçant certes mais la question qui agite les esprits quant à la dégustation de la bûche en famille ne l’est elle pas ? https://www.youtube.com/watch?v=p2yThpdjvYc

 

Deuxième vague ?! second confinement. Le coup de grâce est porté aux restaurateurs, bistrotiers et autres commerces non essentiel, je ne vais pas revenir là-dessus, discours infantilisants, surveillance ...

Voilà que s’annonce la troisième vague ! Les coupables sont montrés du doigt. La faute aux jeunes qui vivent collés serrés, aux inconscients qui rechignent à porter le masque, aux adeptes des poignées de mains et des bisous. Quelle horreur !

Les vies et moeurs du Co Vid nous font tourner la tête, il fait diversion. Cet été à 18 heures, il filait à l’anglaise, le voilà qui déboule maintenant à la tombée de la nuit, 21 heures, 20 heures, 18 heures aujourd’hui. Mais il affectionne les sports d’hiver au grand dam des saisonniers qui se voient interdits de remontées mécaniques. Peut-être en février ?! Stratégie du différé. Par contre, nous avons deux points communs, il n’aime ni le métro, ni les grandes surfaces ? Les braves gens peuvent donc s’y ruer en toute tranquillité !

Mi janvier 2021, le verdict tombe, s’il est possible de skier outre frontières, chez nous c’est niet, en avril peut-être !

Cerise sur le gâteau, ce « vie russe » est un instable. Cet été il avait déjà muté quelques 39 fois, voilà qu’il remet ça, mais là, c’est grave ! On boucle les anglais chez eux. Nous pourrions nous en moquer puisqu’ils ont eu leur Brexit, mais non, il y a des fuites !

Alors re re confinement ?

X-ième vague ?

Va t’on fermer les cantines scolaires, déjà que maintenant les gamins vont devoir manger avec le masque !

Que faire des écoles, ouvrir, fermer ?

Et le Vax Xin dans tout ça ?

Les effets d’annonce pleuvent, chacun y va de son petit ou grand pouvoir et la peur continue de faire des ravages. Il paraîtrait que les seuls masques valables sont ceux que portent les autrichiens, que les morts vax xinnés avaient des comorbidités qui les ont emportés. C’est ballot, avoir résisté au Co Vid bien que souffrant de facteurs aggravants et passer l’arme à gauche quand on est censé être protégés !

 

J’arrête non sans toutefois dire qu’il serait temps que l’on se rende compte que ce que l’on cherche à faire est de nous séparer.

En tuant les relations, en instillant la suspicion, en poussant à la délation, l’ennemi c’est l’autre chez bon nombre d’entre nous.

En créant des castes, les vax xinés ou non, les dépistés ou non, les obéissants ou pas, les complotistes .. les gentils, les méchants, Ah cela me rappelle quelque chose https://www.youtube.com/watch?v=fdW9-2QqIN4

Et si l’on admettait :

  • que l’on est mortel.

  • que nous avons créé les conditions pour que côté sanitaire cela n’aille pas en s’améliorant et que d’autres crises nous pendent au nez. Voyez le sort réservé à ces malheureux canards entassés dans leurs élevages !

  • que nous sommes exposés à de nombreux risques majeurs (tempête, cyclone, tremblement de terre, tsunami...) liés à l’état pitoyable de notre planète que nous avons pillé.

  • qu’il est temps de se réveiller car pendant que l’on paralyse le(s) pays avec la peur de la maladie, des mesures très concrètes sont prises qui ne vont pas dans le sens d’un mieux être. Savez vous qu’à partir de 2022 les chaudières au fioul seront interdites, idem pour le gaz puisqu’il commence à être impossible de remplacer les citernes. Cela n’est pas un détail car mis à part l’électricité comme source d’énergie, qu’y a t’il ? A moins que nous devenions tous indépendants de ce côté là (combien sommes nous à l’être) je vous prédis de belles ruptures dans l’alimentation électrique. Chez nous en certain lieu, c’est fait !

  • QUE NOTRE FORCE C’EST L’UNION

Dominique

 

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2021 2 19 /01 /janvier /2021 21:34

Les sites parlant de Liberté ne se comptent plus dans notre département et depuis 1968 nous avons eu tout loisir en déambulant par monts et vallées, pics et plaines d’en découvrir une belle quantité. Il y a bien sûr tous ces chemins de l’exil quand ils ne s’appelaient pas encore de la Retirade mais aussi tant d’autres que les passeurs ont emprunté pendant la dernière guerre. Dernière ?!

Tous ces passages aujourd’hui bouclés nous étaient familiers, nous sommes passés pour le plaisir en Espagne dans la neige, le brouillard par Coustouges à une époque pas si reculée où la route reliant Tapis à Maçanet n’existait pas, aurions nous cru qu’un jour cette route serait interdite, même aux piétons ? Au col d’Ares aussi ou à la Illas quand nous avions coutume de filer sur La Vajol par ce point de passage où se trouve le monument commémoratif dédié à Lluis Companys, bouclé lui aussi …

Lors de ces marches nous avons découvert une foultitude de cabanes pastorales, de casemates, de chapelles qui furent autant de refuges à ceux qui fuyaient, principalement les pouvoirs politiques !

Certes toutes les fuites n’étaient pas « nobles » ! Lorsque nous campions à Laroque des Albères, quelque peu isolées au sein de nos chênes liège, la nuit, quand ce n’était pas les sangliers, des bruits de pas venaient souvent troubler notre sommeil. Les cigarettes sont de grandes voyageuses !!! Il y a peu d’ailleurs nous avons dérangé tout à fait innocemment deux convoyeurs qui ne s’attendaient pas à tomber sur nous dans les ruines du château d’Ultrera, à Sorède. Je crache le morceau, tant pis !

Aujourd’hui, nous avons refait une petite balade dans les chênes liège, à peine 3 heures mais que du bonheur, pour retrouver la chapelle San Llorenç du Mont au-dessus d’Argelès.

Petit bijou architectural du XIIe elle n’a jamais subi de transformation notable, toujours dans « son jus » elle donne une idée plus que précise de ce qu’était l’architecture religieuse roussillonnaise à cette époque.

Ce qui ne cesse de me surprendre est de découvrir en pleine nature, perché au sommet de son mont, un édifice de cette taille. Le plus spectaculaire étant la hauteur intérieure de l’édifice où l’on pénètre par une porte latérale en descendant quelques marches.

Propriété de l’abbaye de St Genis des Fontaines en son temps, elle desservit les mas isolés des Albères avant d’être petit à petit abandonnée puis sauvée par le général d’Empire François-Joseph de Palmarole que les Bourbons contraignirent à l’exil. Exil, encore !

Réfugié, lui aussi, au mas Pardès sur la commune d’Argelès, notre rando y passait justement, il acheta cette église vendue comme bien national !

En 1930 elle servit d’abri à des républicains espagnols qui y trouvèrent refuge pendant que d’autres étaient parqués sur les plages d’Argelès, de Saint Cyprien... et que de nombreuses femmes étaient accueillies dans ce que l’on nomme aujourd’hui la « Maternité Suisse de Elne » au château d’En Bardou.

Que de vies ont été placées sous le signe de la Liberté !

Ont elles été sacrifiées en vain ?

Serons nous défendre cette liberté jadis devise de notre pays ?

La balade en tout cas est à déguster, elle démarre au château de Valmy où pour lors rien n’est à déguster, tout est fermé, et pour cause.

Dominique

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2021 2 19 /01 /janvier /2021 18:36
Peut-être ne voyez vous pas bien ce qui est écrit sur l'affichage, tout en haut ? Alors je vous le dis : "Les chemins de la Liberté" !
Eh oui, nous sommes sur l'un des chemins dit de "La Retirade", ces chemins que les républicains espagnols ont emprunté pour échapper à Franco !
Toujours est-il que ce n'est pas cette année que nous allons pouvoir les suivre ces chemins de la Liberté et raviver leur mémoire ! Bouclés par d'énormes blocs de béton, interdits aux véhicules et même aux piétons !
Liberté, j'écris ton nom !
Dominique
Partager cet article
Repost0
18 janvier 2021 1 18 /01 /janvier /2021 20:10

Allons, un peu de légèreté et un bon bol d’air.

Quittant la 116, par bonheur sans aucune circulation alternée, nous avons endossé notre sac à dos et monté vaillamment le raidillon qui quitte le village d’Olette pour gagner Evol par un sentier que nous qualifierons de muletier.

Notre but initial était de rallier ensuite Oreilla sur le versant opposé. Mais non ! Poussives, nous avons préféré en plus jouer la carte de la sécurité en évitant d’emprunter le sentier qui exposé au Nord présentait encore en cette matinée trop de plaques gelées.

Poussives, nous partîmes, poussives nous revînmes ! Il faut dire qu’à notre décharge, les variations de température ne nous ont pas aidées. Un petit degré au départ, 21° au retour et entre temps des passages en plein vent et à l’ombre puis en raidillon et au soleil. De quoi affoler nos thermostats intérieurs. Du coup nous avons choisi quitte à grimper encore un peu, d’aller pique-niquer au château d’où l’on peut jouir d’une vue imprenable sur la chaîne des Pyrénées et à l’abri de la tram !

Le village d’Evol a comme presque tous les villages des PO une histoire compliquée puisque bien longtemps notre département faisait majoritairement partie du royaume de Majorque, que les rois d’Aragon en jouir. La terre d’Evol en des temps reculés fut vendu par un des comtes de Cerdagne à l’Abbaye de Ripoll, c’est fou ce que ces édifices religieux pouvaient posséder comme territoires… simplicité, pauvreté, rien de tout cela !

Situé à 800 mètres d’altitude, grosso modo, il y eu au début vraisemblablement à l’emplacement de l’actuel château féodal une construction en bois pour protéger le village qui connut les sévices de l’Inquisition. L’un des seigneurs finit même sur le bûcher lors des guerres menées contre les cathares.

L’actuel château fut construit sur la ligne défensive protégeant le royaume d’Aragon du royaume de France et si aujourd’hui il est plutôt ruiné, on reconnaît aisément l’usage attribué à certains espaces.

Les départs d’arcatures, même brisées, prouvent qu’il y eut là jadis la salle des gardes tout comme les restes de l’immense cheminée (que nous sommes autorisés à utiliser comme place de feu) attestent que nous sommes bien dans l’ancienne cuisine du château.

Ce château vite relégué au second plan dès lors que celui de la Bastide, sur les rives de la Têt, fut construit par le seigneur des lieux, a été vendu comme bien national en 1812 puis racheté par la commune d’Evol en 1990 qui depuis a mené des campagnes de restauration excellentes. Nous y avons fait halte avec plaisir et cerise sur le gâteau avons même découvert que le site était doté de toilettes sèches, nickel chrome !

Merci pour l’attention.

Nous sommes redescendues par l’incontournable chapelle St Étienne avant de nous offrir une déambulation dans les rues de ce village qui mérite bien d’être classé comme l’un des plus beaux villages de France.

Restait à négocier l’arrivée sur Olette très pentue et glissante avant de pouvoir siroter notre petit jus, petite pause que nous devons anticiper le matin puisque tous les bistros sont fermés. Coup de grâce pour ces villages que l’on traverse maintenant sans état d’âme !

Catastrophique !

Do

 

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2021 7 17 /01 /janvier /2021 18:24
USA : le grand désordre
Publié le 15/01/2021 à 23:21
Et si l'armée et le peuple américain avaient désormais les clefs ?
AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Elisabeth Dancet, journaliste pour FranceSoir

-A +A
 

Suite à l’émeute du 6 janvier au Capitole, la situation aux États-Unis est devenue encore plus complexe et chaotique qu’elle ne l’était ces deux derniers mois. Les conséquences à venir dépassent amplement ce pays et vont secouer le reste du monde. Nous vivons en direct une véritable guerre de l’information, avec son lot de fake news, d’émeutes orchestrées, de manifestants payés pour susciter la violence, de médias corrompus et employés à servir coûte que coûte leur agenda. Dès le 7 janvier, les Big Tech se sont précipités pour effacer toutes traces de Trump (Twitter, Youtube), prétendre que les fraudes n’ont jamais existé (Facebook), faire tomber Parler, le média concurrent (Amazon) pendant que les médias dominants (CNN, MSNBC, Fox...) continuent de se déchainer sur Trump avec une violence stupéfiante, l’accusant de tous les maux et oubliant au passage ses accomplissements, ainsi que plus de 75 millions d’Américains qui ont voté pour lui. Certains dirigeants européens comme Emmanuel Macron, et Angela Merkel dont l’inimitié avec Trump est attestée mais qui a vécu sous un régime communiste, le président mexicain Andres Obrador, ont officiellement critiqué la censure brutale et univoque des médias sociaux vis à vis du Président américain.

Comment démêler le vrai du faux après ces fraudes massives dénoncées publiquement par des milliers de personnes, des employés de bureaux de vote aux anciens militaires, des bénévoles des deux partis comme des citoyens ordinaires, en passant par les avocats, les spécialistes en cyberguerre et les experts en analyse de données, alors que les recours judiciaires (plus de 500) ont été bloqués par les tribunaux y compris par la Cour suprême ?

Cette certification mise en scène durant la séance du 6 janvier, volontairement nettoyée de toute objection à cause des « émeutes » du Capitole orchestrées en amont, poussées par une vague d’antifas arrivée en bus et escortée par la police jusqu’au palais du peuple… a créé une énorme frustration chez les patriotes américains, et plus largement une attente chez tous les défenseurs de la démocratie de par le monde qui ont compris les enjeux de cette élection.  

A juste titre, les Américains sont inquiets, ils veulent des élections justes et des informations fiables qu’ils ne trouvent plus sur les médias mainstream, dont la censure systématique d’opinions contraires ou alternatives ressemble de plus en plus aux pratiques marxistes des états totalitaires.

Les mouvements militaires s’intensifient sur le sol américain : mouvements de troupes en Californie, situation d’urgence approuvée par le Président Trump à la demande du maire de Washington D.C., avec une augmentation du nombre de soldats de la garde nationale dans la capitale et une intensification des vols militaires sur le territoire. Trump a prononcé un discours très attendu près d’Alamo, le long de la frontière texane avec le Mexique, site historique, théâtre d’une guerre violente entre les deux pays il y a bientôt 2 siècles. Aujourd’hui l’objectif est de mettre fin à toutes sortes de trafics, que ce soit de la drogue, des sans papiers ou du trafic humain y compris de la traite d’enfants. Il a abondamment félicité celles et ceux impliqués dans cette opération d’envergure, les gardes-frontières comme les représentants de l’état, ainsi que les bâtisseurs du mur, et condamné à nouveau la violence des derniers jours et les affronts à la liberté d’expression.

Plusieurs scenarii se dessinent devant nous pour les prochains jours :

  • Premier scénario, Biden est intronisé lors d’une parodie de cérémonie due aux restrictions imposées par le covid et par les «émeutes» : un point de non-retour pour la démocratie. Lire à ce propos l’article d’Anthony Lacoudre : la Révolution de Joe Biden
  • Deuxième scénario, avec le déploiement de la force armée, Trump est nommé le 20 janvier pour un deuxième mandat ;
  • Dans le troisième scénario, les militaires prennent le pouvoir pendant un interrègne de 2 à 3 mois pour « assécher le marais », ordonnancer les procès par des tribunaux militaires de tous ceux qui ont largement abusé de leur position de pouvoir (ils sont nombreux) et organiser un nouveau gouvernement.

De son côté, le Congrès, préoccupé de protéger ses arrières et angoissé par les conséquences possibles de sa vénalité, s’empresse de voter pour destituer le Président pour les 7 derniers jours de son mandat, invoquant l’article 25 de la Constitution. 223 représentants du Congrès contre 205 - y compris 10 républicains – ont adopté une résolution en ce sens le 13 janvier. Suite à l’occupation du Capitole et à la saisie de plusieurs ordinateurs portables d’élus, Nancy Pelosi semble devenue hystérique, cherchant à joindre sans succès le vice-président Pence et le Pentagone pour récupérer les codes nucléaires du pays, sous le fallacieux prétexte que Trump aurait appelé à la violence durant son discours du 6 janvier 2021. Les propos de la présidente de la Chambre reflètent un affolement confinant à la folie, du jamais vu dans la politique américaine, alors que le discours de Donald Trump dans la capitale, alignant les faits et les chiffres des fraudes massives de toutes sortes perpétrées durant ces élections, fut qualifié d’ennuyeux.

Cette obsession anti-Trump n’a cessé d’agiter les élus démocrates - et une partie des républicains - depuis sa campagne pour les primaires en 2015, du jour de sa prise de fonction et pendant quatre ans, au détriment d’assumer ce pourquoi ils sont élus : défendre et voter des lois pour représenter et protéger le peuple.

Le républicain Louie Gohmert fut un des rares à dénoncer devant la Chambre des représentants ce double standard face à la violence assumée des émeutes qui se sont produites à Minneapolis, New-York, Atlanta, Los Angeles, Seattle durant l’été 2020. Cette rhétorique atteint des sommets de division. La volonté de destituer le Président va bien au-delà de la haine tenace que lui vouent les élites démocrates, relayée systématiquement par les médias dominants. Elle signifie au peuple américain qu’ils n’ont plus la parole. Ces « représentants du peuple » poursuivent leur intention désormais affichée de conserver le pouvoir à tout prix, usant de toutes les malversations, et d’imposer au peuple ce qu’ils ont décidé, faisant fi de la liberté d’expression, premier amendement de la Constitution américaine. Joe Biden a comparé les sénateurs Ted Cruz and Josh Hawley à des nazis pour avoir objecté conformément à la loi américaine, comme l’ont fait les démocrates en 2001, 2005 et 2017. Et il prétend faire appel à l’unité ?

Les Américains ne sont pas fous, eux, puisque selon l’un des derniers sondages de Rasmussen, un des rares instituts indépendants, seuls 15% d’entre eux font confiance au Congrès, alors que Trump reste stable à 50%.

Soyons certains que les prochaines semaines vont être le théâtre d’opérations extraordinaires sur le sol de la République américaine, avec des conséquences encore inconnues pour le monde libre. Notre liberté et les valeurs fondatrices de la démocratie sont en jeu.

Sans forcément en avoir conscience, nous sommes en train de vivre un tournant de notre histoire.

 
 

Auteur(s): Elisabeth Dancet, journaliste pour FranceSoir

 
Partager cet article
Repost0
14 janvier 2021 4 14 /01 /janvier /2021 21:15
Avant de dire "encore" et de supprimer, merci de lire ce texte que j'ai tenté de faire bref !
Pour vous, pour nous, pour tous !

 

Nous ne sommes pas "complotistes", nous sommes juste des personnes qui depuis des années constatons que le droit de penser différemment se restreint, qu'il y a une uniformisation des idées
et que celui qui ne pense pas comme tout le monde est suspect. Jusqu'à présent cela passait, on était tout au plus casé dans la case "original". C'est notre cas, nous avons été formatées ainsi dès l'enfance par nos parents. Notre mère était non conformiste, notre père aussi mais de manière plus discrète.
Aujourd'hui d'original on devient un ennemi du peuple potentiel !
Depuis la nuit des temps la controverse alimente les vies, autant de personnes, quasiment autant d'opinions ! Impossible de rallier tout le monde à son point de vue (sauf par la force) et c'est tant mieux car il n'y aurait eu aucune réflexion et un surplace généralisé !
Que certains textes surprennent, dérangent, voire choquent rien de plus normal, mais pouvons nous être certains qu’un jour nous ne découvrirons pas que ce qui nous irritait était juste ? D'où le rôle des lanceurs d'alerte ! Juste une question, que ce serait-il passé si les personnes avaient cru à la possibilité de camps de concentrations dans l'Allemagne nazie, à l'extermination des juifs, tziganes, communistes... ?
En ces temps troublés de révélations (Apocalypse = révélation) ne découvre t’on pas que bien des êtres que nous avons portées aux nues jadis étaient de fieffés coquins ?
En ce qui nous concernent, globalement nous pouvons tout entendre, nous avons des contacts de tout bord et dans notre environnement nos idées ne font pas forcément consensus. Mais cela se vit bien, nous nous respectons et trouvons toujours un point de ralliement.
Reste profondément détestable, les commentaires sarcastiques, le mépris affiché pour des idées différentes, la condescendance avec laquelle des idées autres sont balayées, les échanges épistolaires violents (un blog se reconnaitra sans doute, mais on le fascine, il s'accroche, ah, ah, ah).
Passé ce préambule, si vous n'êtes jamais allés faire un tour sur le site de France Soir, allés y vous en serez enchantés, j'en suis sûre !
Pour la petite histoire France Soir a été créé en 1941 pour venir en aide aux juifs et aux résistants !!!
Voici un lien pour accéder à l'émission "le défit de la vérité", passionnant .
Do
Do

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2021 3 13 /01 /janvier /2021 21:12
Conférence de presse: Santé Libre | Des collectifs de médecins indépendants pour la Covid19
Conférence de coordination des collectifs de médecins indépendants pour une autre gestion sanitaire Samedi 09 janvier 2021 ( Paris)
Les collectifs de médecins favorables à une autre politique sanitaire s'organisent. Ils se regroupent en un comité santé/liberté pour défendre les patients et leurs médecins, ainsi que les libertés publiques, en particulier la liberté de prescrire et la liberté de choix du patient face à la politique vaccinale.
Ils soulignent qu'il existe d'autres voies thérapeutiques très efficaces face à cette pandémie et que rien ne justifie les mesures sanitaires actuelles comme le couvre-feu, le port du masque dans la rue, la fermeture des restaurants, bars, salles de spectacles, etc.
Un comité scientifique indépendant sans conflits d'intérêt est créé pour guider une autre politique sanitaire et émettre des avis.
Les Porte-paroles:
Dr Violaine Guérin ( Laissons les médecins prescrire)
Martine Wonner ( Députée)
Alain Houpert (Sénateur)
Dr Eric Ménat (Médecin généraliste)
Dr Gérard Guillaume (Rhumatologue)
Dr Claude Escarguel ( Microbiologiste)
Dr Claire Delval ( Réinfocovid)
Partager cet article
Repost0
13 janvier 2021 3 13 /01 /janvier /2021 20:14
Franchement si vous, vous croyez vraiment que c'est pour lutter contre le terrorisme, la contrebande, les traffics... que sais-je encore, que les frontières en certains endroits des PO viennent d'être fermées, c'est que vraiment on peut vous faire prendre des vessies pour des lanternes ! 
La contrebande est présente ici depuis ... des temps immémoriaux, je ne vous parle pas des fois où nous en avons été témoins, et pas à des postes frontières.
Quant au terrorisme, on nous prend pour des truffes ! Il y a quelques jours notre voisine a passé le Perthus, de jour, NO BODY ! Elle est allée à La Jonquère, même au restau et elle est revenue "les doigts dans le nez" ! pourtant c'était fermé
 
Pyrénées-Orientales : des blocs de béton ferment 5 routes secondaires entre France et Espagne

Depuis 11h, ce lundi, des blocs de béton ont fleuri sur 5 routes secondaires transfrontalières des Pyrénées-Orientales. C'est un arrêté préfectoral qui régit ces interdictions de circulation pour tous véhicules mais aussi pour les piétons. Cette décision est valable "jusqu'à nouvel ordre".

Col de Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) - des blocs de béton pour fermer la route secondaire entre France et Espagne - 11 janvier 2021.
Col de Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) - des blocs de béton pour fermer la route secondaire entre France et Espagne - 11 janvier 2021. • © F3 LR

Pour lutter contre le terrorisme, les trafics, la contrebande et l'immigration clandestine, 5 des 12 axes des Pyrénées-Orientales entre France et Espagne sont fermés depuis 11h ce lundi. Un sur la Côte Vermeille, 2 en Cerdagne et 2 dans les Albères.

  • Col de Banyuls-sur-Mer
  • Col de Coustouges (Départementale 3)
  • Col de Manrell–Las Illas (Départementale 13)
  • Chemin d’Aja (entre Palau-de-Cerdagne et Puigcerda)
  • Route de la Vignole Enveitg (Départementale 34)
Col de Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) - des blocs de béton pour fermer la route secondaire entre France et Espagne - 11 janvier 2021.
Col de Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) - des blocs de béton pour fermer la route secondaire entre France et Espagne - 11 janvier 2021. • © F3 LR A.Chéron.

La préfecture a décidé, à la demande du gouvernement, une fermeture physique de ces routes avec l'installation de lourds blocs de béton en travers de la chaussée. Une mesure temporaire mais pour une "durée illimitée", pour le moment.

Plus de contrôles de jour comme de nuit

Emmanuel Macron, en visite au Perthus, le 5 novembre dernier, avait annoncé vouloir doubler les effectifs de police aux frontières en vue de lutter contre le terrorisme. En ligne de mire également, la lutte contre les trafics et la contrebande (drogue, cigarettes, alcools...) mais aussi contre l'immigration clandestine.

30 à 50 personnes sont interpellées chaque jour en situation irrégulière depuis novembre.

Etienne Stroskopf, préfet des Pyrénées-Orientales.

Il s'agit en fait de réduire le nombre de points de passages frontaliers pour mieux canaliser et contrôler les flux passants par ceux restants ouverts, donc les axes les plus fréquentés.

Afin d'y parvenir, la police aux frontières des Pyrénées-Orientales a reçu le renfort de 2 unités mobiles, de réservistes de la gendarmerie, des militaires de l'opération Sentinelle.

Du côté des forces de l'ordre, les syndicats ont la même analyse mais ils réclament des effectifs pérennes pour assurer leurs missions.

Réactions des riverains et usagers de la Côte Vermeille

A Banyuls, riverains et usagers sont mitigés et surtout résignés. Seule certitude, cela va allonger les temps de parcours... ce n'est pas une fermeture totale vers l'Espagne.

Là-haut, il y a des go fast qui passent, donc c'est plutôt bien. En plus, en ce moment, on ne peut plus aller en Espagne !

Les plus impactés vont être les travailleurs transfrontaliers qui vont devoir passer soit par Cerbère, soit par Le Perthus ou Le Boulou. "Ca va gêner les gens qui passent la frontière pour aller travailler ou faire leurs courses".

C'est beaucoup de cinéma !... 

"Moi, je suis pour fermer les frontières, sans parler du Covid, il y a des problèmes donc c'est une solution temporaire".

C'est fermer la porte avec nos voisins, le retour des frontières !

7 passages toujours ouverts entre France et Espagne dans le Roussillon

Dans l'arrêté préfectoral sont précisés les seuls passages autorisés à compter du 11 janvier pour les véhicules et les piétons.

  • Autoroute A9 à la barrière de péage du Boulou
  • Route Départementale 900 au Perthus village
  • RD 914 à Cerbère
  • RD 115, col d'Arès à Prats-de-Mollo/La Preste
  • Route du pont international à Bourg-Madame
  • Route du Toruniquer entre Urr et Enveitg sur la RN 20
  • Route neutre entre Puigcerda et Llivia

Une route fermée en Haute-Garonne

Une mesure similaire est déjà en place en Haute-Garonne, sur un autre secteur des Pyrénées en région Occitanie, il s'agit du col du Portillon. La route est fermée depuis le 6 janvier 2021.

 

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2021 5 08 /01 /janvier /2021 20:49

Il y a quelques mois j’ai commencé à me sentir tenailler par l’envie de pénétrer plus avant dans le monde des Huiles Essentielles, distiller, la suite logique de notre formation. J’ai commencé à me balader de site en site, je suis entrée en contact avec des producteurs de HE dans la région et j’ai sauté le pas. Mi novembre trônait sur le bahut, faute de place, un superbe alambic en cuivre arrivé tout droit de Pontévédra.

Prise par nos multiples occupations mais surtout impressionnée par l’appareil et l’activité de distillation, je me suis trouvée pas mal d’excuses pour retarder. La rencontre avec un producteur local lors de l’anniversaire de notre BIOCOOP a été déterminante. Nantie de quelques conseils, la chose s’est précisée et après une très belle cueillette de Romarin dans les Corbières, je n’avais plus d’excuse. 7 jours de séchage et je me devais de passer à l’action.

Pas de chance, installée dans le kiosque, la température avoisinant 0°, au bout d’une heure l’aiguille du thermostat n’avait quasiment pas bougé, j’ai remis au lendemain pour ne pas vider la bonbonne de gaz pour rien. Ayant galéré tout hier pour remettre en place le nouveau tuyau de gaz, l’autre était périmé depuis plus de 7 ans mais dehors cela importait peu, j’ai réalisé ma première distillation en cette soirée !

50cl d’Hydrolat de Romarin et un chouya d’Huile Essentielle, peu importe nous attendons l’essencier, mais quelle joie de voir l’Hydrolat s’écouler petit à petit.

Toute la maison embaume après ce premier pas.

Reste une question majeure à régler, quel chémotype avait mon Romarin ? Camphre, cinéole ou verbénone ?

Mais je vais trouver et déjà c’est un excellent super de parfum, alors en Hydrolat mêlé à de la lavande, cela doit pouvoir se faire !

Et maintenant que c’est parti, je vais continuer avec le Laurier, là aucune question à se poser je sais où je vais comme pour la Menthe !!!

Dominique

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche