Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 17:51

image_250x250.jpgIl est un mode de vacances qui somme toute n’a pas beaucoup changé, le camping.

Je ne parle pas de l’hôtellerie de plein air comme certains appellent ces lieux où l’on ne propose que des bungalows à louer, mais plutôt du camping comme le dépeint Franck Dubosc et son « camping des flots bleus ».

Pour nous qui campons depuis notre petite enfance les éléments de comparaison ne manquent pas. Il y a eu quelques améliorations notables. Ainsi les règlements sont plus efficaces en matière de « couvre feu », les nuits sont plus calmes et la taille des emplacements, nettement mieux délimités, permet de circuler entre les installations sans se prendre les pieds dans les cordes des voisins.

Par contre, il reste toujours les mêmes points noirs, les prestations sanitaires.

Vous me direz qu’ayant un fourgon aménagé rien ne nous oblige à fréquenter les campings.

Certes, il existe des aires de stationnement pour camping cars mais peu se révèlent géniales. Nous sommes souvent relégués en limite de zone industrielle, les emplacements pour le coup sont au touche touche et si c’est pour plonger dans l’habitacle du voisin dès que l’on jette un coup d’œil dehors, merci bien.

Et puis le coin salle d'eau de notre Ptibus est riquiqui !

Tibus-salle-d-eau.JPG

 

Nous avons donc nos habitudes et en saison touristique et (ou) selon les régions nous privilégions les campings d’où ce qui suit.

En camping, donc, les sanitaires sont souvent le lieu de tous les « dangers » à commencer par les conditions climatiques qui y règnent.

Mis à part les caravaneiges, bien isolés, les sanitaires sont toujours excessivement ventilés.

Peu ou pas de portes au local et chaque espace douche bénéficie d’une fermeture revue à la baisse ; juste de quoi masquer le baigneur à la vue le plus souvent, même les cloisons de séparation sont raccord.

Les jours de vent ou hors saison estivale il vaut mieux avoir le cuir endurci !

Par ailleurs les lieux étant toujours humides, le sol un tantinet savonneux impose de se mouvoir à petits pas de geisha, pour éviter la chute.

Lorsque tous ces obstacles ne vous ont pas arrêtés commencent alors un long parcours du combattant.

Afin de vous préparer efficacement à un hypothétique séjour en camping, voici un état des  lieux de ce que vous risquez de trouver.

A BON ENTENDEUR !

le-Ptibus-en-Provence.JPG

Je commencerai par un descriptif du local.

Il y a les douches trop étroites, on y rentre à l’égyptienne, on s’essuie les bras à la verticale, on se déshabille puis se vêt tel un contorsionniste et on en sort exténué.

Il y a celles qui ne bénéficie d’aucun portemanteau, on répartit donc ses effets comme on peu, à cheval sur le dessus de porte qui n’a pas vu un coup d’essuie depuis des lunes, accrochés au verrou et ou à la poignée de porte. On fait très attention à tout mettre hors d’eau et au dernier moment, pof, le slip tombe en plein dans une flaque d’eau. A noter que ce type de douche bénéficie souvent d’un jet dynamique qui inonde copieusement vos godasses au passage.

Un conseil de pro, venez donc en tongs, ça évite également de marcher pieds nus dans un bac à douche pas toujours nickel.

Toujours au chapitre descriptif, il faut mentionner la promiscuité des douches avec les WC. Certains campings mettent tout sous le même toit, et ce n’est pas forcément du meilleur goût.

Je vous épargnerai une certaine crudité de propos, je pense que vous vous faites une idée précise de la chose.

Autre point critique, le système d’évacuation des eaux usées parfois commun à plusieurs douches. Fréquent lorsque les cloisons des douches ne touchent pas le sol, la rigole qui les traverse vous permet de profiter généreusement des ébats des voisins.

 

Deuxième point de l’état des lieux, la robinetterie.

Là, c’est tout simplement génial et cela n’a pas changé avec le temps, cela concerne aussi les campings 4 étoiles. Je dirais même que ceux qui offrent les meilleures prestations sont de loin les moins étoilés !

Donc en matière de robinetterie voici quelques petites réjouissances.

 

On a les petits pissous sensibles à la différence de pression dans les tuyaux et qui nous laissent au sec dès que le voisin tire de l’eau.

Il y a les douches qui crachent tous azimuts avec une pomme souvent placée au-dessus du baigneur qui a tout intérêt à avoir dans l’idée de se laver la tête.

Il y a le cas de la douche installée à perpette les oies par rapport au chauffeau. L’eau met un temps infini à arriver chaude et souvent, dans ce cas de figure, le poussoir est placé de telle manière qu’il faut se faire asperger un bon moment d’eau glacée avant d’atteindre la température désirée.

Il y a les douches  à température variable, très bonne pour la circulation du sang, les trop chaudes, les Hors Service non signalées. Ce sont de loin les plus fatiguantes, on recommence à l’envers la séance déshabillage, puis on poireaute car toutes les autres sont occupées avant d’entamer un nouveau cycle de préparatifs.

Il y a enfin les plus rigolotes, celles que je croyais disparues car trop désuètes. Point de poussoir, mais une tirette placée sous la pomme de douche, elle-même située juste au-dessus de la tête. On se frotte d’une main, on actionne la tirette de l’autre, surtout on s’applique à faire couler car autrement ça fait froid, et lorsqu’on arrive au lessivage des pieds, on joue les cigognes cramponné à la chaînette pour conserver l’équilibre.

 

Voilà, il vous restera à trouver en sortant comment faire pour approprier ces lieux tous pourvu de nos jours d’un balai avec raclette. Evacuer vers la bonde de la douche ou à l’extérieur ?

La réponse appartient à chacun, pour nous c’est toujours le casse-tête.

Do

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche