Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2015 5 30 /01 /janvier /2015 20:43

Depuis 1968 nous arpentons le département, autant dire que nous étions en droit de croire que l'un dans l'autre nous ne risquions pas de tomber sur des lieux dont nous n'aurions jamais soupçonné l'existence. De Laroque nous connaissons le vieux village, les vestiges de moulins, la fontaine minérale, le dolmen, le site de Roca Vella et plein d'autres choses mais une chapelle perdue dans la végétation entre Roca Vella et les mas catalans, nous n'en avions jamais entendu parlé.

Nous avons donc suivi les explications approximatives reçues et emprunté un chemin soit-disant privé, donc interdit, avant de remarquer que nous étions en fait sur un chemin de randonnée ! Tiens ! 

Suivant les marques jaunes nous sommes arrivées à une intersection dotée de panneaux illisibles. Au pif, il est assez efficace, nous avons commencé à grimper au milieu des chênes verts et liège suivant grosso modo le court d'un torrent canalisé grâce à un remarquable appareillage de schistes. Nous sommes tombées sur les restes d'un orry accolé à un énorme bloc puis sur un superbe bassin dont il nous a été impossible de savoir s'il est alimenté par une source ou par l'eau du torrent canalisé, mais quel bonheur ce doit être en été !

St-Laurent-de-Galice--7-.JPG

En levant les yeux, nous avons repéré des murs d'une épaisseur remarquable et un tout petit panneau mentionnant St Laurent de Galice !

Partout alentours, des terrasses qui ne dataient pas d'hier et délimitaient encore de petits espaces sans doute cultivés dans le passé comme partout dans les Albères. Nous avons alors découvert les restes d'un édifice religieux de belle taille, une chapelle préromane du Xe siècle. Impressionnant !

St-Laurent-de-Galice--3-.JPG

En revenant sur nos pas jusqu'à Roca Vella nous avons reconnu le chemin de randonnée emprunté jadis à cheval et que nous n'avions jamais réussi à retrouver ! Privé ou pas ? Un promeneur rencontré semblait en douter.

Rentrées nous sommes allées à la pêche aux infos. La récolte a été maigre, nous avons juste appris que jadis se trouvait là un village appelé Alemanys (y a-t-il un lien avec les invasions wisigothiques qui ont fortement marqué le territoire ?) puis Torrents ! Des recherches à poursuivre !

 

Le chêne liège comme fil directeur nous avons quitté les Albères pour les Aspres, les bien nommées. Un jour de retour de balade nous avions repéré dans les frondaisons, près de Caixas, un clocher mur dont nous ignorions tout. Il y a une petite semaine par un jour de tramontane démentielle, plus de 140 kilomètres heure, avons-nous appris (et pas d'alerte météo, nous avons l'habitude et les arbres sont bien collés), nous avons mis le cap sur le Mont Hélène. Décoiffant mais l'itinéraire passait par la chapelle que nous recherchions. Nous avons donc été doublement récompensées, le site d'un village évaporé et un brushing très réussi pour chacune de nous !

Caixas-Chapelle-St-Marc--1-.JPG

Caixas est une commune particulière, plutôt regroupement de plusieurs hameaux (veïnats), peuplée dès la préhistoire comme l'attestent des gravures rupestres, l'église paroissiale n'est pas celle du village initial. Pour trouver le site primitif, il faut crapahuter sur le versant nord du mont Hélène. Là dans un bois de chênes se niche l'ancienne chapelle St Jacobi et St Cucufat (ce n'est pas revenu à la mode ! Bizarre!). Édifice préroman du Xe siècle, surélevé puis fortifié sa hauteur intérieure est extraordinaire avec une curieuse croix gravée sur l'arc triomphal.

Caixas-Chapelle-St-Marc--9-.JPG

La porte en bois ornée de ferrures traditionnelles catalanes est sculptée, on y trouve le lion de St Marc puisque tel est son nom maintenant.

Caixas-Chapelle-St-Marc--3-.JPG

Au retour, traversant Montauriol, nous est venu l'idée de revenir traîner dans le coin pour y rechercher les ruines d'une chapelle que nous avions découverte en 1994.

1994-Ste-Marie-de-valpuy.jpg

Ce mardi, donc, nous sommes parties carte IGN en main sur les traces du passé, nous avions approximativement défini où se trouvait notre but en retrouvant d'anciens clichés. Aux environs de Montauriol le chêne liège s'impose mais par endroits il cède encore la place à une végétation très lumineuse de cistes, arbousiers, oléastres, le maquis quoi ! Très rapidement nous avons retrouvé notre chapelle … totalement restaurée mais doublement verrouillée, une grille et la porte en bois.

Chapelle Ntre Dame de Valpuig (1)

Cette chapelle n'a jamais été un lieu de culte, il s'agit en fait d'un tombeau de famille, celui de la famille Coste. Si depuis 9000 ans le chêne liège est présent sur le territoire des Pyrénées Orientales, dès l'époque romaine sa culture a reculé pour laisser place à celle de la vigne. A partir du Moyen âge les forêts de Chênes liège étaient réduites à peau de chagrin et ne servaient plus que pour accueillir les chasses seigneuriales. Il a fallu que l'épidémie de Phylloxéra décime le vignoble pour que le chêne liège retrouve ses lettres de noblesse et ce fut Laurent Coste qui fut l'artisan de cette résurrection. Laurent Coste est donc inhumé dans cette chapelle lui qui fut à l'origine du renouveau des plantations de chênes liège dans la région. Par le trou de la serrure nous avons quand même vérifié que c'était bien la même chapelle. Pas de problème.

Chapelle-Ntre-Dame-de-Valpuig--2-.JPG

Enfin pour le plaisir des yeux, je terminerai cet article avec une jolie photo de Notre Dame del Coll, dans les Aspres, près de Caixas. Elle domine une mer de Chênes liège, celle des Aspres et au loin, des Albères.

Caixas-Nte-Dame-del-Coll--4-.JPG

Do


 


Partager cet article
Repost0

commentaires

C
magnifiques ces lieux de silence et de paix. on pourrait pas y exposer?<br /> je vous embrasse ainsi que paulette en vous souhaitant à toutes deux une belle année pleine de creativité.jocelyne
Répondre
G
Merci infiniment pour ces belles découvertes et ces trésors architecturaux cachés....
Répondre

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche