Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 21:09

Une superbe balade avec en prime plein feu sur le hameau pastoral de Llassères.

Llasseres.JPG

                                                                           Llassères c'est sous la flèche

 

 

Cette rando ne ménage pas les belles surprises, c'est une balade « patrimoniale » que l'on peut commencer indifféremment du Bistrot de pays de Taurinya ou de l'Abbaye St Michel de Cuxa, c'est cette option que nous avions retenu mais sans toutefois inclure la visite de l'abbaye. Outre le fait que nous connaissons le monument, ce que nous intéresse particulièrement ce sont toutes ces richesses architecturales qui n'ont jamais droit au feu de la rampe, et là, je dois dire que nous avons été servies.

Dès le parking nous avons mis nos pas dans les traces du GR 83T (celui là même qui passe à Llassères) et gagner les vestiges de la Chapelle St Pierre d'Orséolo. Pierre Orséolo fut Doge de Venise qu'il quitta pour devenir bénédictin à St Michel de Cuxa avant de se retirer dans une petite chapelle pour y vivre en ermite. Datée de 988, il ne reste de cet édifice que les fondations et une pierre signalée comme étant le sarcophage de Pierre Orséolo ! Un sarcophage ? un monolithe plus exactement, qui a depuis le moyen âge attiré les foules de pèlerins et de malades. Aujourd'hui la végétation règne en maître et il est même difficile de repérer les fondations.

 

                                                                                              St P Orséolo

 

Sur la piste du col de Clara, après une jolie grimpette dans les chênes, la seconde surprise avant de gagner le site minier du Salver, fut un petit orry de belle facture. Du gîte d'étape de Taurinya , le dénivelé est époustouflant mais quel plaisir d'atteindre l'ancienne ligne de chemin de fer par laquelle était évacué le minerai de fer. Les vestiges sont impressionnants, nous découvrons coup sur coup une vieille loco, un four à griller et sur le carreau de la mine les bâtiments qui abritaient les mineurs et un second four monumental.

 

                                                        Loco.JPG 

 

                                                          le-Salver.JPG

Pendant plus de 7 siècles le fer a été extrait ici et sur les flancs du Canigou cette exploitation remonte à des millénaires. Dès – 2000 ans avant J.-C., le fer a été exploité sur les flans du Canigou. Tout d'abord de manière rudimentaire dans de simples excavations puis avec les romains les choses évoluèrent. C'est dans les Pyrénées catalanes que la forge (catalane) a vu le jour donnant le coup d'envoi à la sidérurgie telle que nous la connaissons. Au-dessus de Taurinya, la montagne a été creusée, fouillée. Au-dessus du site du Salver à la Tour des Corts, les grimpettes succèdent au replat, les bosses aux crevasses. Outre ce site d'exploitation, dès le XI e siècle un village a vu le jour, village minier dont il reste les vestiges de l'église St Valentin connue aujourd'hui sous le nom de tour de Corts. Il est bien difficile de discerner aujourd'hui les restes de cette ancienne église paroissiale qui fortifiée ressemble à un donjon.

                                                        Tour-des-Corts.JPG

A ce stade de la balade le sentier descend sec vers la dernière merveille du parcours, le canal de Bohère. Prouesse technologique le canal parcours 42 kms franchissant, au départ du village de Serdinya, plusieurs vallées au moyen de siphons. Démarrer en 1864 sur autorisation de Napoléon III, il fallut 17 années pour venir à bout de l'ouvrage.

 

 

                                                                                                Canal.JPG

 

Des ouvrages d'art agrémentent le parcours creusé en grande partie dans les flans de la montagne. Si à l'époque de sa création il fut l'artisan du renouveau agricole, il est aujourd'hui, et cela semble très récent, abandonné. Trop coûteux, le désengagement des communes et des pouvoirs publics a signé sans doute son arrêt de mort. Espérons que le « Canari » ne va pas subir le même sort !

 

Do

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche