Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 20:26

 

Gourdon-du-Plateau-de-Cavillore-7.jpgIl y a peu, nous sommes parties quelques jours, destination Côte d’Azur !

Côte d’Azur ! OOoh !

Un tantinet impressionné le Oh lorsque nous avons annoncé notre destination.

Pourtant, la Côte, c’est vraiment galère !

Sortie de l’autoroute à Mandelieu, cap sur Grasse à destination de la parfumerie Fragonard, nous avons traversé la ville 3 fois, 2 en montée, une en descente avant de déclarer forfait et grimper d’une traite à presque 1000 m pour parquer le Ptibus !

La Côte c’est Paris au bord de la mer.

Tous les inconvénients de la ville, aucun des avantages de la mer.

Pourtant à quelques minutes de cette ruche bourdonnante, c’est la Nature à l’état pur. Sauvage à tel point que l’ont met en garde les randonneurs sur la présence de Lynx, de chiens errants et de loups.

Des loups !

Présence qui impose le « Patou » pour surveiller les troupeaux !

 

Montee-du-Plateau-de-Cavillore.JPGAvant de partir nous avions repéré quelques randos sympas car de ce côté-là rien à redire le réseau de randonnées est hyper bien fait.

Première halte, Gourdon. Gourdon est un vieux village perché sur une falaise vertigineuse qui surplombe Vence, la Baie de Cannes, la Baie des anges ... Il est lui-même dominée par une falaise calcaire qui limite un vaste plateau. Au terme d’une longue grimpette nous avons retrouvé l’antique voie romaine qui reliait Digne à la Méditerranée.

La Via Vintinia traverse le plateau calcaire de Cavillore truffé d’avens, à peine signalésPlateau-de-Cavillore-voie-romaine-2.jpg et peu protégés, de dolines, cuvettes naturelles dont le fond tapissé d’argile conserve l’humidité même sous le cagnard. Occupé depuis le néolithique les vestiges y sont nombreux. Le spectacle est splendide avec les Alpes enneigées qui le cernent au Nord !

La voie romaine quitte le plateau pour gagner le bord de mer par une série de lacets qui dévalent la falaise. Le chemin soutenu par des murets de pierres a plus de deux mille ans et pas une ride.

 Plateau-de-Cavillore-descente.JPG

Si près de la folie furieuse qui règne en bas sur des axes routiers engorgés, là haut la circulation est fluide. C’est heureux car les routes sont étroites, le plus souvent en corniche.

C’est une de ces voies que Napoléon a emprunté pour revenir de l’Île d’Elbe. Certes depuis son passage l’itinéraire initial a subi quelques améliorations mais les paysages et l’habitat ont conservé une âme. Les villages sont dépourvus d’artifice, quelques uns subsistent totalement ruinés. A Séranon, les 2 cohabitent, l’ancien et le nouveau avec à leur pied une chapelle au nom rigolo : Notre Dame de Gratemoine !

Tout un programme !

Notre-Dame-de-Gratemoine.JPG

Le vieux Séranon n’a pas perdu son âme, il reste vivant tant les ruines parlent à notre imaginaire !

 

Le haut Pays Grassois, comme un peu partout dans le midi est riche en ouvrages de pierres sèches. Bories en Provence, Orris dans les Pyrénées, Capitelles, Cabanes chez nous, les dénominations sont variées et leurs usages également.

Puits-d-Amon-St-Cezaire-sur-Siagne-4-copie-1.jpgA Saint Cézaire sur Siagne nous avons mis le cap sur le Puits d’Amon, superbe ouvrage de pierres sèches où nous avons fini par arriver légèrement inquiètes : un incendie prenait de l’ampleur sur la colline voisine. Outre la caillasse et la forte déclivité du terrain, nous n’en avions pas fini avec les émotions. A mi pente nous avons découvert une chèvrerie isolée. Rien n’indiquait cette exploitation et lorsque 2 Patous ont sauté hors de l’enclos pour venir vers nous, nos cervelles ont travaillé à 100 à l’heure.

Au départ d’un GR, une petite BD nous avait dispensé quelques conseils en cas de semblables rencontres. Le Patou, élevé pour protéger le  troupeau, n’est pas un chien de compagnie. Il apprécie fort peu les intrus à 2 ou 4 pattes et peut se révéler dangereux !

J’ai senti tous mes poils de bras se hérisser en les voyant arriver sur nous mais vaillamment nous avons résisté à l’envie de détaler.

Le contenu de la BD a défilé à toute vitesse dans nos têtes : ne pas porter le chien, ne pas chercher à toucher LE Patou, siffloter éventuellement ou leur parler naturellement …

Pour siffler, tintin, nous avions la bouche sèche. Leur soustraire Virgile, inutile d’y penser, restait donc à leur parler.

C’est ce que nous avons fait et sans doute très bien car l’un des deux nous a trouvé si sympathiques qu’il nous a escortés jusqu’à la fin de la balade.

Revenues à la civilisation, profitant de son éloignement momentané, nous avons piqué un pas de course jusqu’au Ptibus. Un Fox ça passe, un Fox et un Patou ça coince !

A peine installées dans notre palace à roulettes nous avons entendu arriver des canadairs. Nous avions raison d’être inquiètes !

En ce qui concerne les canadairs dont le ballet a continué tout l’après midi, savez-vous ce que nous avons appris ?

Le feu avait été mis exprès par les pompiers qui réalisaient un exercice de maîtrise de feu !

Cela nous a laissées perplexes, cher payé quand même un exercice de ce type ! Encore heureux que le vent était stable !

 Bargeme-Chateau-3.JPG

Cette virée s’est terminée sur la découverte d’un village perché : Bargème.

Un château médiéval, une adorable église romane, des remparts percés de portes fortifiées, des passages sous voûtes, des calades !!!

Un vrai régal.

C’est simple, alors que nous étions parties depuis 9h du matin, à 15h nous n’avions pas avancé d’un pouce, nous avions même reculé !

 Bargeme-eglise.JPG

A une prochaine fois, pour une prochaine balade !

 

Do

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
<br /> belles photos , magnifique escapade qui donne envie!!<br /> <br /> <br />
Répondre

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche