Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 19:12

Quatrième partie

Ce soin a eu une autre conséquence. J’ai eu la preuve qu’il est exact que nous portons parfois sur nous des tissus cicatriciels issus de vies antérieures.

Je m’étais découverte, adolescente, une grande cicatrice au mollet gauche (environ 20 centimètres) et pourtant je n’ai jamais eu de blessure quelconque. Des petites cicatrices transversales, comme les marques de points de sutures grossiers, suivaient le trajet de la balafre. Cette marque m’interpelait à chaque fois que je m’épilais entre autre. En juin de cette année, lorsque nous avons commencé à nous tartiner de crème solaire, je me suis aperçue que cette cicatrice avait DISPARU ! Je suis certaine qu’en guérissant la femme des blessures physiques occasionnées par le Vortex, mes tissus ont été régénérés.

Alors vous n’êtes pas obligés de me croire mais c’est pourtant l’exacte vérité et si vous recherchez sur différents sites internet (ou interrogez des médiums de votre connaissance) vous constaterez que c’est un fait avéré !

Autant vous dire que Frédo du coup, voyant le(s) résultat(s) piaffait quand même un peu. Une question, bien que ne lui posant pas souci quotidiennement, lui tenait particulièrement à cœur : pourquoi depuis sa petite enfance, ne peut-elle entendre parler, lire le récit d’une exécution capitale ? Je ne vous parle pas de ce que cela remue chez elle si le sujet est évoqué dans un film. Inutile non plus de s’étendre sur son malaise, plus jeune, lorsqu’un cours d’Histoire portait sur la Révolution Française, ni sur sa gratitude envers François Mitterrand lorsque sous son premier mandat présidentiel, la peine de mort a été abolie en France.

Elle avait bien une explication mais ne se risquait pas à la formuler en public.

Gabriel se pencha donc sur cette phobie et, oh surprise, pour Frédo, tout comme pour moi, c’est d’abord un lien très fort avec la région qui lui a été montré. Un lien qui fait mal, qui descend de la gorge, le ressenti d’une très grande peur… La vision s’affinant, des personnages encapuchonnés de noir apparurent. Ordre noir qui décime … Feux… Tortures, broyage des mains… L’Inquisition ! Et soudainement l’image de Frédo s’est estompée pour montrer celle d’une femme (elle dans une vie antérieure) torturée, brûlée pour sorcellerie… Des images montrant  des gens parcourant la région en semant la terreur ont envahi l’esprit de Gabriel … Il décrivait des hommes d’Eglise et des soldats, toute la région était ciblée !

220px-Sanch_perpignan_2007_-18-.jpg 

La conclusion de Gabriel coulait de source : Frédo garde en elle la mémoire de ce qui s’est passé à cette époque, plus précisément au XIIIe siècle !

Ça ne vous rappelle rien, le XIIIe siècle ?

Nous fûmes contemporaines !

Au moment de passer au soin proprement dit, une dernière image lui fut offerte, celle d’un cône couvert d’un maillage de fils composés de mots tout autour. Cette image nous a suggéré à tous trois, la même idée : Frédo doit témoigner pour nettoyer le passé par le biais de l’écriture, pardonner (Gabriel avait la vision d’une ouverture au niveau du cœur) … A cet instant précis nous est revenu en mémoire un très joli moment que nous avons vécu en compagnie d’un ami prêtre. Nous avions avec lui travaillé sur nos arbres généalogiques dans le cadre d’une étude en psycho généalogie et à un moment donné cet ami a ressenti une présence : notre père était là portant une plume et un écritoire. Nous avions hésité alors sur le sens exact à donner à cette vision : Papa utilisait-il ces symboles pour se faire reconnaître (il adorait écrire et le faisait très joliment) ou pour nous inciter à témoigner (livres et-ou articles) ? Pour Gabriel pas d’hésitation, c’est la seconde hypothèse qui est à privilégier : témoigner et exprimer la Paix.

Lors du soin qui a suivi, il a demandé que la Lumière descende sur toutes les souffrances, les terreurs occasionnées par la torture, le feu… Une lumière rose blanc bleutée lui est apparue associée à une figure archétype, Diane, apportant son soutien au pouvoir féminin, pouvoir très touché dans la région. Une lumière argentée, dorée l’a ensuite remplacée pour adoucir les blessures physiques et mentales et détacher les égrégores de la région…  En fin de soin, alors que Frédo faisait remarquer qu’il était curieux que nous nous soyons retrouvées ici, à notre époque, toutes les trois… Gabriel a eu cette réponse : le but était de guérir… de  nous guérir, toutes les trois. Pour lui, Jeannine est la guérisseuse familiale, celle qui provoque les situations destinées à faire évoluer, progresser, guérir. C’est pour cette raison que c’est elle qui a eu le coup de foudre en premier pour les Pyrénées Orientales. Elle est notre guide terrestre et s’est volontairement mise en danger, sachant toutefois qu’elle était épaulée, aidée entre autre par notre père … D’ailleurs fréquemment elle nous signale sa présence à ses côtés, présence que nous « sentons » (au sens propre du terme) aussi à la maison.

 

Epilogue

Aujourd’hui le temps a passé depuis le dernier soin, Jeannine a récupéré psychiquement, physiquement et mentalement. Elle est apaisée même s’il y a de temps à autre des « récidives ». Sachant que nous l’avons aidée à se débarrasser des parasitages qui « troublaient » sa fréquence, nous avons compris que nous devions aussi lui laisser assumer le choix de vie qu’elle a fait en venant au monde. Si elle refuse certains soins, c’est son droit et il est de notre devoir de respecter ses choix de vie, et il en va de même pour tout individu.

Nous avons admis qu’elle avait encore de la route à faire ; sera-t-elle centenaire ? Nul ne le sait (sauf elle, sans doute).

Quant à nous deux, maintenant que nous savons quel est notre « rôle », nous commençons à y réfléchir plus intensément et ce qui est évident, c’est que l’on nous sème fréquemment sur notre route des indices qui tous convergent dans la même direction : le catharisme. Même dans les endroits les plus invraisemblables, nous remettons nos pas dans ceux des cathares !

Queribus--7-.JPG 

Nous creusons donc et ferons tout notre possible à notre humble niveau, pour apaiser ce passé douloureux … plus pour nous, c’est fait, pour les autres, et pour la région !

Do

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche