Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 19:06

Parce que nous avons découvert tout dernièrement qu’il y avait encore des personnes qui ne connaissaient pas le Mandat de Protection Future, voici quelques précisions sur le sujet et d’autres infos en lien avec.

En préambule, une petite histoire. Vraie ! Je précise.

C’est l’histoire d’un vieux monsieur qui vit dans une délicieuse villa sous le soleil du Vallespir. Comme bien des couples, il est la tête pensante du tandem. Madame n’a jamais conduit, travaillé … pour quoi faire ?

Et puis un beau jour, tout a basculé.

Une grosse douleur dans le bras gauche, des nausées et le trou noir, le vieux monsieur s’est réveillé à l’hôpital, seul !

Cette solitude a duré quelques jours, jusqu’à ce qu’une petite nièce, émancipée et (donc) dotée d’une voiture, accompagne son épouse à l’hôpital …

Le temps a passé et un funeste jour de décembre, notre vieux monsieur a reçu un courrier étrange du tribunal. Le cabinet du juge des tutelles lui faisait part de sa mise sous tutelle à la demande de l’Assistance Publique ... En ce qui concerne la suite de l’histoire, je vais vous la jouer brève ... La famille a pris la situation en main et l’affaire a été éclaircie.

Seulement voilà, si pour cet homme tout s’est bien terminé, d’autres n’ont pas cette chance.

Des personnes mises sous tutelle à la demande de la famille, de voisins,  cela est somme toute courant, les romans en sont pleins, notre famille aussi !

Ce qui est nouveau, c’est que de nos jours des personnes hospitalisées, âgées et apparemment seules, isolées et sans visite, se retrouvent sous tutelle à la demande de « l’Administration », soucieuse de les protéger… et inutile de vous préciser que généralement les « candidats » sont sans descendance directe.

  210px-Marionnette

Un homme de loi nous a parlé le premier de cette pratique et puis un jour la petite histoire du début est parvenue jusqu’à nos oreilles. Que faire ?

Et bien voilà une parade relativement récente aux mises sous tutelle non justifiée : le Mandat de Protection Future.

Assez peu onéreux, il est, le plus souvent, rédigé auprès d’un notaire. Il suffit de désigner une (ou deux personnes), plus jeune(s) que vous, pour se substituer à vous si un jour vous êtes « déclaré » dans l’incapacité de vous assumer.

Goggle vous informera plus amplement sur la question.

Le jour où nous en avons entendu parler, « Bon sang, mais c’est bien sûr ! », nous nous sommes senties légères, nous avions la parade pour court-circuiter de futurs abus sur nos personnes.

Bon, me direz-vous, nous voyons loin, certes, mais il en a toujours été comme cela. Ainsi, pour notre premier voyage en avion, aux alentours de la trentaine, nous avions rédigé un testament chacune !

Nous avions décidé du devenir possible de nos « petites choses » (la question du compte en Banque ne se posait pas, nous terminions chaque mois plutôt « raides » et nous n’étions propriétaires de rien) souhaitant que nos amours gardent le souvenir ému de nos personnes. Nous avions réparti nos bijoux, livres, disques, véhicules … enfin tout ce que nous possédions et le jour J, mon amour à moi, nous avait accompagnées en dodoche à l’aéroport.

Seule Jeannine n’avait pas « testé » à l’époque, à mon avis elle devait déjà savoir qu’elle dépasserait les 99 ans !

 

Depuis, nous avons peaufiné la chose à l’aide des conseils éclairés de notre notaire ! Si vous décidez de rédiger un testament, sachez qu’il faut le faire enregistrer auprès d’une étude notariale. Du coup, vous pourrez bien partir à « Pétaouchnok », le fichier central des dispositions testamentaires en retrouvera toujours la trace ! Mais gardez quand même sur vous la copie du reçu du dépôt.

Autre point ! Si par hasard vous souscrivez une assurance-vie, bien que ce ne soit plus très intéressant, ne faîtes pas l’erreur de désigner nommément les bénéficiaires, inscrivez dans la rubrique concernée « les bénéficiaires désignés par moi par testament ».

Et Hop ! Le tour est joué, cela vous laisse, entre autre, la possibilité de changer d’idée avec le temps, mais ne le(s) prévenez pas, le notaire s’en chargera le jour J !

Enfin, sachez que si vous n’avez pas d’héritier direct et que cela vous fait mal au ventre d’imaginer ce que l’Etat se mettra dans la poche à votre décès, les donations à des associations reconnues d’utilité publique sont libres de droit. En plus, cela fait des heureux chez les malheureux !

Impec, non ?

 

Quant à moi, je vous donnerai un dernier conseil.

Vivez !

Vivez l’instant présent pleinement après avoir, comme nous, suivi à la lettre les conseils du notaire.

Do

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche