Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 octobre 2021 7 24 /10 /octobre /2021 19:28

Une fois parties, ce fut parti pour nous !

Nous avons quitté Noirmoutier décidées à nous laisser porter par nos envies, ce qui s'est traduit par le tour de nos coups de coeur bretons.

Un petit arrêt à Saint Cado sur la Ria d'Etel et le grand largage des amarres.

Ce qui est chouette en Bretagne, entre autre, c'est qu'une auto-via en fait le tour GRATUITEMENT. Il faut dire que régulièrement, dans les premiers temps de vie de ce qui aurait dû être une autoroute, les bretons ont fait sauté les postes de péage, du coup il est aisé, peu onéreux et rapide de se rendre d'un point à l'autre.

Nous nous sommes donc arrêtées à Camaret tout au bout de la presqu'île de Crozon. Camaret c'est un chouette port avec ses deux stars que sont la Chapelle Notre Dame de Rocamadour et le Fort Vauban.

De vieux bateaux s'y reposent à proximité en attendant leur fin insufflant au cadre un charme très nostalgique.

Le GR34 qui part du Mont St Michel pour rallier Saint Nazaire passe par là et s'élève au-dessus de Camaret à la hauteur de la plage du Corréjou où l'on peut voir les vestiges d'une ancienne plage fossile, vieille de quelques dizaines de milliers d'années. Ce qui est tout à fait remarquable, c'est que l'on s'aperçoit qu'à cette époque le niveau de la mer était nettement plus haut !!! de là à en conclure que même si en ce moment cela remonte, cette variation de niveau s'inscrit dans un mouvement de va et vient il n'y a qu'un pas, que je franchis.

Ne fréquentant plus les campings pour notre plus grand bien, nous nous sommes basées tout au-dessus de la ville sur l'aire de camping-car municipale, non loin des alignements de Lagatjar

et des vestiges du manoir de St Pol Roux, un écrivain marseillais d'origine mais amoureux de Camaret.

Le manoir a perdu de son lustre mais les ruines au couchant sont très romantiques. A partir de là, nous avons enfilé le GR34 pour gagner la pointe de Pen-Hir et le Tas de Pois, des vestiges de la falaise érode par le temps.

Un paysage à couper le souffle, des falaises plongeant de 70 mètres dans la mer d'Iroise dont le bleu n'avait rien à envier à la Méditerranée.

Le soir la lande qui tapisse le sol nous a accueilli pour jouir d'un coucher de soleil sublime.

Nous étions foule, nichés dans les creux du sol à nous régaler de ce spectacle offert sans avoir à présenter de Passe !

The big foot !

Régalez vous !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche