Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2021 2 09 /02 /février /2021 21:06

En ce moment il est de bon ton d’énoncer qu’il serait préférable de tout miser sur les jeunes dont la situation est jugée dramatique et donc de faire en sorte qu’ils soient prioritaires pour bénéficier de toute décision allant dans le sens d’un mieux en matière d’avenir (soins, aides diverses, vac-cination...) !

A entendre une majorité de personnes (sont-elles tous sincères notamment quand elles entrent dans la catégorie visée par d’éventuelles mesures discriminatoires ?) il aurait été plus juste de se pencher sur le cas des plus de 75 ans en dernier recours, soit !

Personnellement j’en ai ras le bol de cette manière de mettre les personnes dans des cases notamment en matière d’âge. Nous sommes entrain de créer de multiples fractures au sein de notre société en opposant les personnes les unes contre les autres, de créer des « castes ». Du train où vont les choses les « vieux » vont bientôt se retrouver les intouchables de notre société et pourtant si nous nous donnons la peine de réfléchir leur jeunesse en a vu des « vertes et des pas mûres (guerre 39 – 45, guerre d’Algérie ...). Les EHPAD ressemblent déjà à des ghettos et nous avons vu qu’entre mars et mai 2020 beaucoup n’ont pu être hospitalisés afin de préserver l’accès en réanimation aux plus jeunes. Jusqu’où cela va t’il aller ?

Il y a de sinistres antécédents, ne pourrions nous nous en souvenir tant qu’il est temps ?

Pour rappel, le manque de lits d’hôpitaux a une cause identifiée et nous connaissons tous celui qui a orchestré la casse de l’Hôpital public … Ca… Cas… Casse-tête.

Les vieux ont ils à en faire les frais ? Ils appartiennent selon ce qu’on entend dire à cette catégorie de français argentés (et que l’on n’hésite pas à inciter à se délester de leurs biens aux profits des plus jeunes sous forme de dons !) mais n’ont ils pas acquitté sous forme d’impôts leur droit à être soignés comme tout un chacun ?

Toute vie est précieuse et doit être préservée, il n’y a pas d’âge à partir duquel nous puissions décider que l’on aura ou pas accès à des soins, quels qu’ils soient.

C’est une question de priorité dans les choix de gouvernement.

A 90 ans la mère d’une amie avait dû batailler avec le personnel de la maison de retraite où elle résidait pour obtenir un rendez-vous afin de se faire refaire son appareil dentaire. Compte-tenu de son âge, les soins étaient évalués en terme de rentabilité ! Elle a tenu bon et pendant 5 ans a pu jouir de cet appareil !

Déjà bien mis à mal le lien social est entrain de s’effondrer et plus que jamais il est évident que l’on cherche par tous les moyens à opposer les générations entre elles, diviser pour régner ! Encore une stratégie de manipulation !

Moi qui suis l’autre voix de l’Ecritoile sans avoir atteint les 75 ans fatidiques je fais partie de ceux que l’on qualifie d’aînés même si ce n’est pas du tout mon ressenti. Mon âge ne cesse de me surprendre non que je me refuse à vieillir mais parce que, à 71 ans, j’ai non seulement le même potentiel qu’avant mais je progresse.

J’ai éradiqué les douleurs de dos et de genoux en revisitant mon alimentation au prix de certains sacrifices. Le sac à dos ne me pèse pas et j’avale les dénivelés les doigts dans le nez ! Je m’impose une certaine discipline, gym et moments de méditation quotidiennement. Du coup à force de faire les choses en conscience j’ai l’esprit clair, vif ma foi, pas de trou de mémoire … et côté tête j’ai dû regagner des neurones en me remettant au piano. Je mémorise les partitions sans problème et déchiffre de nouveau aisément en clés de sol et de fa. Je conceptualise, analyse, synthétise tous les documentaires, conférences, textes, bouquins qui nous dévorons, le blog et Facebook étant les prétextes parfaits pour tout mettre au clair.

Je « m’entretiens » comme nous le conseillait Jeannine - notre mère était une puriste en matière de santé physique, spirituelle et intellectuelle (elle qui jusqu’à 96 ans faisait sa leçon d’anglais ou d’espagnol tous les jours) - pour la joie de me sentir vivante, à l’aise dans mon corps, mon esprit et mon âme.

Ces efforts sont donc avant tout gratifiants pour moi (et la MGEN) mais je revendique le droit lorsque j’aurai atteint un âge respectable de ne pas être considéré comme un « sous produit humain » par rapport à plus jeune que moi !

La grosse majorité des anciens a trimé dur et passé de nombreuses épreuves, comment ne pourrait elle ne pas avoir droit au respect ! Aujourd’hui nous ne pouvons leur demander d’être résilient, cette capacité est quand même le propre de la jeunesse. Aidons ces derniers à mobiliser les forces nécessaires pour rebondir, à ne pas se laisser enfermer dans la spirale du découragement, à faire de ces épreuves une occasion de chercher ce qui est essentiel dans leur vie et à donner corps à leurs rêves.

Les plus âgés d’entre nous ont le droit et nous avons le devoir de les laisser VIVRE et non pas SURVIVRE au même titre que quiconque quel que soit son âge !

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche