Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 octobre 2020 1 26 /10 /octobre /2020 21:29

Nous voici donc revenues après un séjour entre Lot et Dordogne. Nous avons surtout passé ces quelques jours à arpenter pour notre plaisir le Causse du Quercy. Il fut un temps où nous aurions volontiers posé nos valises à Limogne, avec le Ptibus cela est devenu aisé et dès que l’envie nous en prend, nous y filons. Il manquait juste à notre bonheur un endroit où stationner, c’est chose faite, notre quincaillière préférée (ex æquo avec celle de Laguiole) nous a tuyautées.

Le Lot est généreux en paysages d’une grande diversité et son patrimoine architectural est remarquable. Pigeonniers, cazelles (orry, borie, capitelle, cabane les dénominations sont variées mais toutes désignent une construction en pierre sèche), fontaines, mas … la liste est longue et d’ailleurs j’en oublie même les dolmens.

Les phosphatières sont également l’un des points forts de cette région, je vous renvoie à notre excellent article sur ce sujet accessible avec ce lien :

http://histo-arts.de.brebis.over-blog.com/.../les...

Parmi les nombreuses fontaines recensées sur le territoire de Limogne, deux figurent sur un des circuits de randonnée.

La première, la fontaine de Buzou est d'une grande complexité.

Outre la fontaine en elle-même accessible grâce à ouvrage de pierres sèches inclus dans le coteau d’où sourd l’eau, elle se compose d’un abreuvoir, d’un lavoir.

Quant à la fosse où patouillent gaillardement quelques amphibiens, je pense qu’elle fut au temps jadis nettement plus remplie car comment auraient opéré les lavandières ? Déjà lors de notre première visite nous avions déploré l’absence de renseignements car c’est intrigant. En tout cas elle s’est offert un sérieux lifting. 5 jours de restauration menés en juillet de cette année par l’Association Découverte et Sauvegarde du Patrimoine de Limogne pour remédier aux dégâts occasionnés par les fortes pluies de Juin.

Entre pigeonniers et cazelles, la fontaine de Malecargue signe quant à elle le dernier tronçon du circuit, là où nous rejoignons le mythique GR65 qui loin, très loin nous mène à St Jacques de Compostelle. Dire que nous y étions en juin 2019, dans une autre vie. Marrant de pouvoir mettre des images sur ce but, douloureux de se demander si l'on y retournera un jour !

Dans un passé récent cette fontaine assurait encore la survie des troupeaux. Deux grosses pierres levées protègent l’accès à l’escalier vertigineux qui permet d’atteindre la source en elle-même. Magistral !

Le retour se fait par le sentier botanique, un sentier très très caillouteux mais ô combien agréable.

A l’arrivée les chevreuils que nous avions croisé juste à l’entrée du village avaient déserté les lieux. Pas farouches et très décontractés ils avaient pris la pause, de vrais stars. En tout cas à Limogne, il est possible de randonnée sans se faire canarder, les jours sans chasse, ça existe là-bas.

Et maintenant pour le plaisir des yeux ! Le gardien du Causse.

Do

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche