Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2020 4 23 /04 /avril /2020 20:20

Depuis le début du confinement nous voyageons !

Tous les jours ou presque !

A vélo !

En premier lieu, cap à l’Est pour découvrir, enfin, Samarcande et Boukhara. En 1983 nous leur avions préféré les provinces du Caucase et l’Azerbaïdjan.

Au terme de ce premier périple, nous avons chaussé nos godillots et suivi le camino Francès de Saint Jean Pied de Port jusqu’à Santiago de Compostela. Nous y étions l’an passé en Juin, je ne vous dis pas l’émotion, un subit ras de marée en les voyant arriver en ville. Ensuite la Méditerranée nous a offert l’occasion de mettre nos pas dans ceux d’Ulysse.

Briefées par notre amie Alice Bussières sous la houlette de Sylvain Tesson nous avons redécouvert Homère, un personnage incroyablement moderne, un visionnaire. Je vous renvoie au « post » d’Alice sur Facebook .

Puis petit saut ébouriffant à Ouessant et le choc !

Il y a peu lorsque tout s’est arrêté le 16 mars je me disais avec satisfaction qu’au moins je pouvais me réjouir de n’avoir aucun regret notamment en matière de voyage à un détail près. Une destination m’a toujours fait rêvée, l’Île de Pâques !

J’ai lu des tas de publications, livres sur le sujet, je m’étais même plongée dans le déchiffrement des tablettes Rongo-Rongo, cette écriture mystérieuse dont le sens n’a jamais été percé ! J’étais jeune, je me voyais Champollion !

Et bien voilà la messe est dite, toute envie m’a abandonnée. Alors que les reportages traditionnellement montrent une île battue par les vents, des moais énigmatiques fichés sur les flans d’un volcan, cette fois c’est une immersion dans la vraie vie qui m’est tombée dessus !

Un tourisme mal maîtrisé, des tonnes et des tonnes de déchets, une énorme décharge en plein air et une population majoritairement complètement acquise à la société de consommation. Le flot de visiteurs ne tarit pas, les paquebots ancrent à quelques encablures et depuis que la NASA a créé une piste d’atterrissage d’urgence pour les navettes spatiales (qui n’y ont jamais atterri) les avions tous plus imposants les uns que les autres en font bon usage ! 

 

Et puis il y a ces énormes 4/4 partout, ce qui a de quoi surprendre quand on sait que l’île fait 24 kilomètres de long sur une dizaine de large !

Île au destin tragique décidément !

Sa découverte et les premiers « civilisateurs » signèrent la mort d’une partie de sa population non aguerrie aux microbes, virus des découvreurs ! Par la suite la domination chilienne parqua la population indigène dont la culture ne résista pas au métissage imposé par le Chili. Lèpre, consanguinité les anciens pascuans disparurent presque totalement et tout un pan de leur culture, essentiellement orale, avec eux.

Aujourd’hui le Chili est plus que jamais présent et une petite majorité d’autochtones cherchent à faire renaître leur culture, un combat que l’on sent perdu d’avance. Pour loger les touristes l’habitat secondaire explose impactant durement les ressources de l’île. Pas ou si peu de cultures, l’eau reste un problème et tout ou presque est importé !

Aujourd’hui je me pose cette question, et si la pandémie actuelle était une chance pour les pascuans ? Et si en coupant net l’afflux de touristes ceux qui militent pour un retour à de vraies valeurs de partage, solidarité, sobriété étaient enfin entendus.

Jusqu’à présent leur credo était Boycott, plus d’achats, plus de pouvoir !

Du coup je me prends à rêver, l’île de Pâques étant aux dires des vrais pascuans une planète en réduction s’ils réussissent leur pari de tourner avec succès le dos à la mondialisation, peut-être nous montreront ils la voie ?

En tout cas toutes ces destinations ont un point commun, elles ne doivent leur développement et leur opulence relative qu’au tourisme, d’où la nécessité de trouver un exutoire !

Ceci dit ce n'est pas la peine d'aller aussi loin, nous sommes une région touristique !

Do

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche