Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 novembre 2019 3 27 /11 /novembre /2019 16:09

Nous avons rechaussé les godillots, repris le sac à dos et renoué avec les belles randos. 6 heures dans nos Albères de « fontane » en « fontane », de « collada » en col dans un décor d’automne somptueux sous la tutelle bienveillante du Canigou !

De Montesquieu nous avons gagné en empruntant un petit bout du sentier botanique les jardins de Marty Fort. Dès le XIe siècle la gestion de l’eau a été une priorité et des canaux d’irrigation, des bassins ont été aménagés afin de permettre l’irrigation de parcelles destinées à la culture, aux pâturages (les devèses, nous connaissons enfin aujourd’hui la signification de ce mot !), parcelles délimitées et soutenues par d’imposants murs de pierres sèches. Le dernier usager, habitant de Montesquieu, ayant pris soin de ses jardins fut Marty Fort, l’espace lui est aujourd’hui dédié.

A partir de là c’est la grimpette qui prédomine, alternant pistes, parfois défoncées, chemins de chèvre glissants d’humidité et

une superbe sente très pentue par moments se faufilant en crête pour nous mener non loin du Col de l’Espinasse.

Site stratégique avec les cols de Llinas, Taula, La Branca et La Cortalette pendant la guerre franco-espagnole (1793 – 1796) une batterie de canons fut installée là comme aux autres cols. Pas besoin de discours, en débouchant à l’extrémité de la plate-forme le panorama qui s’offre à nous parle de lui-même.

Décoiffant, la vue sur l’Espagne porte jusqu’au mirador des volcans de Garrotxe, tous les monts du Vallespir, le Canigou, le Costabonne se laisse admirer !

Fin du XIXe un casot dit du soldat fut érigé, à la fois réserve à vivres et accueil des blessés, il fait aujourd’hui office de refuge.

C’est donc dans cette superbe salle à manger que nous avons fait halte, dégustant par avance cette pause bien méritée qu’un groupe de motards est venu troubler. Ne peuvent ils profiter de la montagne autrement que sur ces engins pétaradants qui en plus dégradent les sols !

Alors que de plus en plus les véhicules thermiques sont diabolisés, que l’on parle d’en restreindre l’usage*, ne pourrait-on au moins les interdire en montagne, partout où la nature reste encore sauvage. Ils sont repartis tout aussi bruyamment qu’à l’arrivée projetant autour d’eux pierres et graviers que les récentes pluies avaient déposés dans les ornières de la piste. Idem pour les chasseurs dont on retrouve les 4/4 en tout lieu, d’ailleurs c’est en repérant un de leurs affûts que nous avons compris que l’infernale grimpette allait bientôt se terminer, la piste ne pouvait qu’être à proximité ! Gagné !

Ligne de crête empruntée

 

La descente finalement plus longue que prévu et plus éprouvante que la montée nous a permis de découvrir d’autres vestiges militaires et de perfectionner nos connaissances en botanique sur le dernier tronçon du parcours.

Do

* petite aparté à l’intention de Nicolas Hulot qui m’escagasse de plus en plus, c’est bien joli de vouloir nous faire abandonner notre voiture pour les transports en commun, encore faudrait-il ne pas mettre la charrue avant les bœufs et faire en sorte que le réseau soit partout déployé équitablement !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche