Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2019 4 17 /01 /janvier /2019 17:20

Superbe film que nous venons de découvrir et que nous vous engageons vivement à visionner.

Le ton est juste, pas d’effets inutiles, la vie simple de ceux qui n’ont plus rien et qui en prime doivent affronter la mauvaise foi de ceux qui détiennent le pouvoir de décider de ce qui est bon pour eux. Des décideurs qui auraient bien besoin de se retrouver un beau jour dans la rue pour comprendre où mène le cynisme de leurs jolis discours bien pontifiants, un peu de la veine de ce que sort notre président de la République !

Manu

Manu et Audrey, travailleuses sociales, apprennent qu’elles ne disposent que d’un petit sursis de 3 mois avant que le centre d’accueil municipal qu’elles gèrent ne soit fermé !

Audrey

Pas rentable ! Le verdict est sans appel et scandaleux comme ces propos émanant de leurs supérieurs qui les invitent à cesser de « materner » ces femmes que la vie a jeté dans la rue. Prétexte invoqué, leur faire retrouver la niaque pour se reprendre en main. A plusieurs reprises dans ce film l’envie vous saisit d’enfiler pour le coup un « gilet jaune » et d’aller en découdre !

Le bien pensant, le politiquement correct est assez dur à avaler et impossible de se rassurer en pensant que cela ne nous concerne pas ! Ces femmes étaient cadre, psychothérapeute, expert comptable, femme au foyer … et un jour leur vie a basculé ne leur laissant comme « chez soi » qu’une misérable tente de camping !

Mais même cela gène, la misère est supportable à condition qu’elle ne se voit pas ! D’ailleurs pourquoi croyez vous qu’en ville, les bancs ont disparu quand ils n’ont pas été trafiqués pour que d’aucuns puissent y dormir ?!

En quittant la salle je me suis dis que pour le « Grand débat » j’aurais au moins une revendication à exposer : Abandonner tout critère de rentabilité pour tout ce qui touche à l’humain.

L’Education Nationale, les services d’accueil pour personnes en difficulté, les EPADH, les structures hospitalières etc. n’ont pas pour vocation de générer des bénéfices, elles sont là pour donner du sens à la vie, créer du savoir, du lien et de la solidarité et suppléer aux carences affectives, matérielles.

Enfin je vous rassure dès le moment où je me suis lâchée sur le papier, j’ai trouvé plein d’autres choses à dire !

Bonus, un avant goût du film !

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19580196&cfilm=261561.html

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Bonjour,<br /> Michelle a bien aimé, moi je suis resté sur ma fin, je pense que ce film ne reflète pas complètement la vie de ces femmes, ce n'est qu'un divertissement commercial.
Répondre
D
Divertissement ? Pas vraiment il y a quand même matière à réflexion et beaucoup de disfonctionnements des institutions et de leurs représentants sont pointés. par ailleurs on voit bien à de nombreux détails que la misère se doit d'être cachée. En fait je trouve que cela reflète bien la tendance actuelle où l'on se gargarise de grandes phrases et l'on se fout complètement de l'autre ayant tendance à lui faire porter la responsabilité de sa propre déchéance. Non au final je ne suis pas du tout d'accord !

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche