Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 19:50

Connaissez-vous le syndrome de la rousquille ?

Et en premier lieu, connaissez-vous les rousquilles ? (Ben quoi ? Tout le monde n’est pas catalan !) La rousquille est une spécialité de chez nous, un petit gâteau tout rond, du genre biscuit, en forme de couronne, souvent enrobé de sucre glace. Vous trouverez les meilleures à Arles sur Tech, chez Touron, mondialement connu dans le département (prononcez « touronne »). Notre voisine, Conchita, en fait également de délicieuses; mais c'est moins connu.

Industrielles (Lor, Le Tech) ou artisanales, elles ont généralement un trou au milieu (sauf celles de chez Touron, justement). Le détail a son importance pour la suite de l’article.

Le syndrome de la rousquille est une maladie qui, depuis plusieurs années, frappe nos villes et nos villages. Quels en sont les symptômes ? Tout comme à Perpignan, cela commence par une croissance démographique quasiment nulle, mais une surface urbanisée en pleine expansion (multipliée par six entre 1968 et 1990). Les zones pavillonnaires explosent en périphérie, enrichies de gigantesques mails commerciaux. Le centre ville se vide ; les commerces s’effondrent et ferment les uns après les autres. Le cœur se désertifie. C’est le trou de la rousquille.

Aujourd’hui, la surface les centres commerciaux implantés à la périphérie de Perpignan représentent 300 hectares, soit la superficie de l’ancien centre ville. C’est énorme.

Dans les villages, même combat. Les lotissements se multiplient ; les commerces de bouche, les boulangeries notamment, les pharmacies s’installent à la périphérie afin d’offrir aux clients la possibilité de se garer plus facilement et le centre des villages se meurent, au grand désarroi de ceux qui y résident encore et n’ont pas de voiture, les personnes âgées en particulier. Mais qui s’en soucie puisque économiquement, elles ne sont pas rentables, mis à part pour les laboratoires pharmaceutiques ?

Ce phénomène n’est pas exclusivement français et nous avons pu l’observer à l’étranger, en Allemagne, en Autriche et au Luxembourg. Ne cherchez pas un commerce de bouche au centre de Salzbourg (nous, c’est une boulangerie que nous voulions)! Il n’y a que des magasins pour touristes.

Bref, la situation, ici à Perpignan, a atteint un niveau critique et ils ont l’air de commencer à s’intéresser au problème. Tout n’est peut-être pas perdu.

Parce que les rousquilles, c’est délicieux, mais pas en matière d’urbanisation !

Fredo

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Hé hé, ça, c'est vrai !!!
Répondre
J
Bien vu ! J'ajouterai que par curieux phénomène, la nature ayant horreur du vide, le trou de la rosquilla se remplit de kebab, sauce blanche, oignons ou de points chauds spécialistes du jambon beure depuis 2014 !
Répondre

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche