Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 décembre 2015 4 24 /12 /décembre /2015 17:29

« Les rats taupiers vont nous bouffer » … En Octobre, déjà, nous avions été intriguées par ces affichages sauvages dans les prairies qui bordent la montée du Col de la Fageole dans le Cantal or en ce mois de décembre, dès notre arrivée à Besse, rebelote ! « Bienvenue au pays des rats taupiers », « Pays des Arts taupiers »...

Invasion de lilliputiens

Il est vrai que nous avions remarqué depuis un certain temps que les champs se couvraient de taupinières, nous ignorions que les bâtisseurs n'étaient pas des taupes mais des campagnols terrestres autre nom des rats taupiers.

Depuis quelques mois ces animaux envahissent tout. Des pratiques agricoles inadaptées associées à l'extermination incontrôlée de leurs prédateurs naturels sont en partie responsables de cette infestation.

En partie seulement parce qu'il est avéré que des écologistes, pris en flagrant délit, au nom de la biodiversité, en ont lâché sur certaines zones indemnes.

Ces petites bêtes, aux taux de reproduction vertigineux, colonisent les meilleurs terres ; des prairies aux jardins potagers, rien ne leur résistent. Les productions de fourrage ont chuté entre 80 et 100 %.

Les prairies perdant leur couverture végétale, les ruminants (entre autre) avalent de la terre que l'on retrouve dans la panse des bêtes, dans le lait, avec un impact sur la production de fromage. La chaîne alimentaire est contaminée !

Lac Chambon
Lac Chambon

Leur invasion a atteint les zones urbaines, des châteaux d'eau ont été investis, les bêtes y ayant crevé, l'eau est devenue impropre à la consommation.

A Allanches, les rats ont envahi les rues un jour d'orage.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne/cantal/le-pays-d-allanche-15-en-guerre-contre-les-rats-taupiers-822271.html

Jusqu'à peu, la seule réponse autorisée a été écologique. Cela a pris la forme de lâchers de buses et de vipères ... La peste pour soigner le choléra ?!

Blog oblige, nous avons interrogé plusieurs personnes, agriculteur, éleveur, citadin.

Tous racontent la même chose.

En 1905, une prolifération du même type s'était produite, l'utilisation de gaz, injectés dans les nids, leur empoisonnement avait eu raison de cette menace, en un temps record.

110 ans plus tard la donne a changé, certaines pratiques qui avaient fait leur preuve, certains produits ont été interdits. Les gaz autorisés sont inopérants, la nouvelle formule, plus volatile que l'ancienne ne pénètre pas les galeries les plus profondes. Ils s'évaporent vers la surface, se diluent dans l'atmosphère avant d'avoir atteint leur cible. Des appâts empoisonnés ont finalement été préconisés, mais les dosages autorisés sont infimes ! Risibles ?!

Dans un souci de préservation de l'environnement, soit disant !

De préservation des prédateurs des rats taupiers ?! Je pensais de toute façon que les animaux ne chassaient pas les bêtes malades !

Qui plus est aucune indemnité n'est versée aux éleveurs et agriculteurs. Les plus argentés achètent du fourrage, mais les autres ?!

Invasion de lilliputiens

Les autorités se mobilisent et autorisent la chasse aux loups (espèce pourtant totalement protégée).

Les éleveurs sont indemnisés pour les dégâts causés aux troupeaux sans vraiment que l'on soit sûr qui des loups ou des chiens errants sont responsables ! Il est vrai que dans ce cas de figure le lobby des chasseurs est très actif. Le loup est un sérieux concurrent !

Deux poids, deux mesures !

Lorsque l'on regarde les directives relatives à la chasse, sujet qui nous intéresse en notre qualité de randonneuse, nous découvrons que plein d'espèces ont été déclarées nuisibles et peuvent donc être chassées.

C'est le cas des tourterelles, pies, geais des chênes, mais aussi des renards, fouines, belettes, grands dévoreurs de petits mammifères dont le campagnol terrestre. Par contre ce dernier n'y figure pas ?!

Qu'y comprendre ?

Comment est-il possible que de nos jours des situations de crise soient aussi mal gérées ? Bêtise, intégrisme écologique ou complot, pourquoi pas !

Do

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
(Il n'y) A plus de chats, (il y a) plus de rats...
C'est tout... ou rien... Patrick Mioulane qui n'est pas à ma connaissance un suppôt des produits phytosanitaires promet des jours noirs en raison de la suspension brutale de tout produit et ce quelque soit le problème. Parfois ne suffirait-il pas de savoir raison garder ?
Répondre

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche