Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2015 7 27 /09 /septembre /2015 17:34
Rire ! JAUNE !

Lorsque la « crise des migrants » comme on l'appelle a débuté, un bel élan de générosité s'est emparé de nos politiques (entre autre).

France et Allemagne ouvraient grand les bras et quelques jours plus tard, alors que le flot de personnes déplacées semblait ne plus devoir tarir, les politiques et citoyens stigmatisaient les pays qui fermaient leurs frontières, se barricadaient derrière des barbelés de sinistre mémoire, quelle honte !

Les voix qui s'élevaient pour faire remarquer, comme Michel Rocard au temps jadis, que l'on ne pouvait accueillir toute la misère du monde, étaient vite couvertes par un concert de beaux discours tous plus pontifiants les uns que les autres.

Certains, j'en étais, bien que touchés par le drame qui se jouait, se demandaient quand même comment on allait faire pour gérer la situation alors que le problème actuel des sans-papier, des SDF, etc. n'était toujours pas solutionné ?!

Sarkozy était conspué parce qu'il prônait pour les migrants l'obtention d'un statut de réfugié de guerre qui aurait sous-entendu qu'à la fin du conflit ils auraient réintégré leurs pays d'origine ! Honnêtement, un remontage de bretelles pour Sarko ne me gêne pas quand cela me paraît justifié mais en l'occurrence, cela me paraissait plein de bon sens !

Quelque temps plus tard, l'ego de la France en prenait un coup, les réfugiés nous boudaient ! Le gouvernement français envoyait des émissaires promettre monts et merveilles aux récalcitrants et dans nos campagnes nos bons maires, comme celui d'Argelès sur Mer encore aujourd'hui, annonçaient qu'ils mettaient à disposition des logements vacants (donc il y en a !) et tout un éventail de dispositions pour les accueillir, rappelant que le Roussillon est une terre d'accueil !

Camp de réfugiés espagnols sur la plage d' Argelès sur Mer
Camp de réfugiés espagnols sur la plage d' Argelès sur Mer

A Paris, il y a peu la précédente vague de réfugiés de 2014 était évacuée du quai d'Austerlitz où elle campait depuis des mois dans des conditions précaires. Des jours meilleurs les attendaient. C'est vrai que pour les nouveaux arrivants cela aurait fait tâche !

Migrants installés depuis plusieurs mois sous le parvis de la mode
Migrants installés depuis plusieurs mois sous le parvis de la mode

Enfin, aujourd'hui, que lis-je dans l'Indèp ?

Déjà, j'apprends que l'Europe fait marche arrière choisissant de décourager les candidats à l'asile comme l'Allemagne qui ferme ses frontières.

Les flots de migrants vont être contenus aux frontières de leur pays d'origine et les 28 pays européens vont débloquer plus d'un milliard d'euros en faveur des voisins de la Syrie déjà surbookés !

Une partie de ces euros iront aussi à la Grèce et l'Italie pour leurs « hot spots » (j'imagine que cela désigne les points névralgiques, comme l'île de Lesbos, où accostent les migrants) ! Déjà que la Grèce battait de l'aile !

Mais franchement ce qui m'a le plus fait rire, jaune, c'est la déclaration de François Hollande. Si vous ne l'avez pas entendue, la voilà :

« Nous souhaitons que ces réfugiés restent le plus près possible de leur pays d'origine car ils ont vocation à y revenir dès que les circonstances le permettront ! ».

Du Sarkozy pus jus !

Mais alors, monsieur le président, pourquoi ce qui était honteux il y a peu, est honorable aujourd'hui ?! Do

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
j'ai du mal à comprendre le sens de ce post, <br /> <br /> mais 1) fermer après avoir ouvert les portes, ce n'est pas faire marche arrière, juste quand il y a assez d'eau dans la baignoire, je ferme le robinet, <br /> <br /> et 2) c'est bien que de l'argent aille soutenir les hots spots de Grèce et d'Italie. Pour ces 2 pays, il est normal, comme ce sont des "portes" qu'ils soient soutenus par l'ensemble des 28 pays.<br /> <br /> enfin, n'oublions pas que la croissance (cf. Piketty) passe par une démographie positive. Comme le taux de fécondité d'une allemande est inférieur à 2, depuis longtemps, il faut --faut, des forces vives.
Répondre
J
A essayer de revoir, l'intervention de Michel Onfray à "On n'est pas couché"...<br /> https://www.youtube.com/watch?v=Ba9CSe6aspw
Répondre

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche