Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 16:55

Préambule

Art plastique (art pictural, sculpture), art brut, land art, mail art … globalement nous sommes friandes de tout ce qui peut être proposé à notre curiosité, néanmoins nous revendiquons différentes façons de découvrir et d'apprécier ce qui nous est donné à voir. De par ma formation et parce que j'ai été jusqu'à la mutation maître relais en art plastique en région parisienne, j'ai pris l'habitude de parcourir les manifestations artistiques un peu comme les enfants que j'ai eu à former. Je pense qu'il n'y avait pas une bonne ou une mauvaise manière de découvrir une exposition, un musée, un château …

Vivre l'expérience en étant le plus disponible possible à ce qui nous est proposé me semble la condition essentielle pour profiter de l'instant.

Du coup, comme le professe Daniel Pennac (Comme un roman aux éditions Gallimard) dans une exposition, nous nous autorisons le droit de grappiller, pour tirer profit (profiter) des richesses exposées. Ce n'est donc, à mon sens qu'après coup que l'on peut savoir si l'expérience a été enrichissante et que l'on peut dire si l'on a aimé, ou non !

Aux enfants je proposais souvent un livret de découverte que j'avais au préalable réalisé à leur intention. Ce livret n'était pas un carcan qui leur imposait telle ou telle forme de visite, c'était plutôt un support qui leur offrait une vision globale de ce qu'ils allaient découvrir et qui leur permettrait ensuite de fixer leurs ressentis. Sans doute est-ce pour la même raison que nous récupérons toujours une foule de documents lors de nos visites.

Puy du Chambourguet Sancy
Puy du Chambourguet Sancy

En ce qui nous concerne nous avons vécu à peu de temps d'intervalle trois expériences passionnantes. La première fois ce fut lors d'une randonnée dont le but avoué était une bonne cueillette de champignons mais cela fera l'objet d'un prochain article.

Les deux autres découvertes artistiques ont eu lieu lors de notre virée dans le Nôrd et sont aux antipodes l'une de l'autre, l'une dans un musée et l'autre en pleine nature !

Musée des Arts Premiers, jardins
Musée des Arts Premiers, jardins

Si je ne peux nier avoir préféré la seconde plus conforme à mes aspirations, l'autre a suscité de nombreux questionnements.

Redescendant de Paris, nous avons fait halte dans la région du Sancy pour nous régaler des Rencontres « Horizons, Arts Nature », comme cela avait déjà été le cas par le passé. Cette année nous avions sélectionné 3 sites pour ce qu'ils offraient à voir mais aussi parce qu'ils permettaient de belles balades : une tourbière, un puy volcanique, un tour de lac bucolique.

Lac de Bourdouze, pappus lactés
Lac de Bourdouze, pappus lactés

Le lac de Bourdouze et ses Pappus lactés fut notre première halte. Inspirée par un conte d'Auvergne, le bon géant qui aimait les fleurs, l'artiste a peuplé un champ d'aigrettes de pissenlits géantes au milieu desquelles déambulent visiteurs et bovins.

Pappus, détail
Pappus, détail

Un coup de cœur que ces fleurs faites de bouteilles de lait et qui culminent à presque 5 mètres de haut et nous font sentir lilliputiens. L'idée est marrante et l'ensemble s'intègre parfaitement dans le site et rehaussent même les teintes que la Nature a posé au cœur de la tourbière.

Zone de turbulences
Zone de turbulences

Notre seconde découverte se fit au terme d'une grimpette au puy de Chambourguet, voisin du Sancy. A l'intérieur de l'ancien cratère, faite de planches de bois récupérées dans les scieries du département, gît une carcasse d'Airbus explosée.

Si l'artiste a voulu suggérer que progrès techniques et scientifiques nous mènent peut-être droit dans le mur et nous amener à réfléchir à nos propres limites, chacun est libre d'y voir ce qu'il veut ! Zone de turbulences, un titre bien vu pour cette œuvre qui annonce à plus d'un titre la couleur car de là-haut le panorama qui se dévoile sur 360° est à couper le souffle !

Lac de Gayme
Lac de Gayme

Comme il nous restait un peu de temps nous avons fini la journée au bord du lac de Gayme pour découvrir une création intitulée Walden Raft !

Sympa, sans plus, car si le visiteur est sensé pouvoir se fondre dans le décor en pilotant cette maison radeau, encore faudrait-il pouvoir y accéder !

La fragilité de l’œuvre, incapable sans doute de résister aux ardeurs des nombreux visiteurs, la cantonne maintenant à quelques encablures du bord. Une frustration pour qui se prépare à faire l'expérience d'un cocon flottant !

Si cette manifestation vous intéresse, 3 clics pour découvrir les œuvres dont je viens de vous parler tout en sachant qu'il y en a 8 autres tout aussi étonnantes.

https://www.youtube.com/watch?v=J6DbLDDFNrc

https://www.youtube.com/watch?t=46&v=eovinBPGGsk

https://www.youtube.com/watch?v=dI_b4p3El3I

De l'Art, encore de l'Art !

Je finirai cet article avec notre découverte du Musée des Arts Premiers, quai Branly à Paris. Venus pour découvrir une exposition intitulée l'Inca et le conquistador et consacrée à Pizarro et Atahualpa, nous avons vite quitté les lieux pour partir à la découverte des collections permanentes. Trop de monde pour une exposition qui ne pouvait se lire que selon un sens prédéfini. Résultat, des pékins massés devant vitrines et affichages et l'impossibilité, en tout cas pour nous, de ressentir une quelconque émotion, pas de Liberté dans la découverte.

Cercueils
Cercueils

Les autres collections (Océanie, Papouasie, Amazonie, Amériques) nous ont par contre beaucoup parlé et interpellé après coup. En visionnant les photos que nous avons faites, nous avons découvert que la grande majorité des objets étaient en lien avec la mort.

Statuette support pour jeter des sorts
Statuette support pour jeter des sorts

Possession et sorts, cultes des défunts, rituels funéraires, armes ... une immersion dans une autre dimension qui surprend un peu d'autant que l'ensemble des salles est relativement plongé dans la pénombre.

De l'Art, encore de l'Art !

Si nous n'avons pas réussi de l'espace intérieur du Musée à gagner la façade végétalisée, nous avons par contre déambulé avec plaisir dans les jardins extérieurs.

Parfaitement conçus et aménagés pour se remettre (en ce qui nous concerne en tout cas) des perturbations ressenties au sein de cet espace fermé qu'est le Musée, investir ces jardins plantés d'espèces peu exigeantes en soin et acoutumées au climat parisien, pourvus de transats, poufs nous a permis de récupérer des effets de la climatisation qui n'est vraiment pas notre amie !

Quel bonheur de découvrir différentes installations culturelles au milieu des prêles, bambous, euphorbes, magnolia ...

N'attendant rien de particulier de cette visite, nous en retirons la satisfaction d'avoir découvert un lieu que nous ne connaissions pas où les contrastes sont de mises et la certitude que la Nature est le plus beau musée qui soit.

Du positif donc !

Do

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche