Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2015 6 18 /07 /juillet /2015 16:10

De tout temps, La Nature a été notre « tasse de thé » et les animaux ont fait partie de notre vie. Des chats mais aussi, venus de nos classes, des cochons d'inde, lapins, hamsters, poissons, tortues, poules et poussins, nous avons même eu un élevage de grillons et une nursery à papillons !

Hormis Kiwi, superbe angora noir, chat de la famille qui n'avait pas hésité à faire des kilomètres à pattes pour revenir chez nous et fut ensuite un chat campeur, les chats sont souvent arrivés dans notre vie à l'improviste.

Visiteurs qui s'installaient un temps chez nous pour repartir un beau jour ... mais pas n'importe quand !

Ils semblaient remplir une mission !

Macoco s'est installé aux côtés de notre père qui souffrait d'une méchante fracture après avoir été renversé par un camion. Resté avec lui tout le temps de son immobilisation, il s'en est allé le jour où il a pu se lever. Quelques années plus tard, rebelote. Traversant une période sombre après le décès de notre père, Jeannine et Frédérique malades, nous campions dans un minuscule pavillon où bien peu de notre mobilier avait pu nous suivre quand Moustique est arrivé. Il a squatté la maison, dispensant ses attentions avant de disparaître lorsque nous avons commencé à reprendre goût à la vie.

Visiteur
Visiteur

D'une manière générale aucun de nos rapports avec les animaux n'a été anodin et nous avons constaté qu'il était aisé d'instaurer de la complicité avec chacun d'eux, quelle que soit l'espèce à laquelle ils appartenaient. Nous sommes même entrain de découvrir qu'il en va de même avec le monde végétal !

Ainsi depuis un an, nous voyageons avec un bonsaï ! Végétal délicat, le bonsaï est réputé « casanier », supportant mal les changements d'environnement, d'exposition …

Souvent par monts et par vaux, une amie s'étant mis la rate au court bouillon parce que notre bonzaï, confié à ses soins, dépérissait, nous avons décidé de l'emporter en voyage et à notre grande surprise il affiche une santé florissante dès lors qu'il est sur la route avec nous !

Une vie de chien ! Un enseignement

Vous l'aurez donc compris, nous entretenons des liens particuliers avec le monde qui nous entoure et ce n'est pas de l'anthropomorphisme !

Avant Virgile nous n'avions jamais eu de chien puis un jour il est entré dans notre vie. Nous avions une idée très précise de ce que nous voulions vivre avec lui.

Nous savions que nous renoncions à certaines choses comme les destinations lointaines à moins qu'elles ne soient accessibles en camping-car, que nous n'irions plus au Royaume Uni, quarantaine oblige, notre but était de vivre au quotidien avec lui et c'est ce que nous avons toujours réussi à faire. Nous n'avions juste pas imaginé que ce mode de vie était « beauf » et nous coûterait une vieille amitié, mais bof ! Un peu indigeste reconnaissons-le comme expérience mais formateur.

Attente !
Attente !

Il est évident qu'il était habitué à nous attendre selon les circonstances. Il se perchait comme un chat pour surveiller et gardait la position jusqu'à notre retour. Comme le montre les petits films mis en ligne sur notre « chaîne des brebis »

https://youtu.be/1oFHt9g2Y20

https://www.youtube.com/watch?v=_5YD5udD-Fo

Virgile a globalement partagé chaque moment de notre existence et lorsqu'il a commencé à ne plus pouvoir marcher dans la durée (7 heures de rando parfois), pour la raison très simple que nous n'avions personne à qui le confier, hormis une amie habitant trop loin, nous avons déployé des trésors d'invention pour randonner avec lui. Jusqu'à Alphonse, le roi des bricoleurs, qui nous a construit un chariot à une roue pouvant avaler tous les terrains.

Le chariot de rando d'Alphonse
Le chariot de rando d'Alphonse

Pour certaines personnes s'émouvoir à propos d'un animal est de la sensiblerie.

Nous, nous avons le sentiment très fort de nous être ouvertes à l'indicible.

J'aime encore plus les personnes depuis que j'ai regardé vivre Virgile.

L'animal ne triche pas et si le dressage ne l'a pas abîmé (je ne parle pas d'éducation) il se donne intégralement sans même attendre de retour. D'ailleurs n'est-ce pas cela le don de soi ? L'animal n'est pas lâche, il aime ou pas, se soumet ou non. A sa manière il sait dire NON. Il ne laisse pas croire, ne travestit pas.

Certes, il nous est conseillé à nous humain de mettre dans nos refus un peu moins de force brute mais c'est Virgile qui m'a amenée à m'interroger sur la difficulté qu'il y a à être vrai.

Savoir dire NON avec élégance pour se respecter et respecter l'autre.

Vivre avec lui a été une leçon de vie et ce ne fut que du bonheur. Un bonheur qui adoucit la douleur du départ !

Une jolie citation tirée du film "Les ombres du cœur" de Richard Attenborough.

La douleur à venir fait partie du bonheur présent, la douleur présente fait partie du bonheur passé.

Do

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Bonjour,<br /> <br /> serait-il possible de demander à ton ami Alphonse, s'il serait dans la possibilité de fabriquer un chariot, je suis intéresser !<br /> <br /> Bien à toi
Répondre
D
Nous en avons un de disponible, si cela peut t'intéresser mais où es tu ? prière de répondre sur le mail Longville.bergerie@orange.fr<br />
J
De jolis mots... pour un joli compagnon...<br /> Compagnon du bonheur c'est une chouette distinction !
Répondre
D
Joli titre ! Un corps auquel donner vie !

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche