Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 13:34
Passeur d'âmes

Allez ! Hop ! Un pavé à (tenter de) lire jusqu'au bout !

Il y a quelques années, alors que nous avions entamé tout un travail en psycho généalogie dans le but de pacifier notre arbre généalogique, nous nous sommes retrouvées au prise avec une entité familiale récalcitrante. Petit à petit, il est devenu évident que nous pourrions bien tout tenter, nous ne réussirions pas à nous en délivrer sans faire l'économie d'un travail sur nous mêmes. Lorsque finalement nous avons compris qu'il manquait une petite pointe d'amour pour colorer ce que nous mettions en œuvre, nous avons réussi à entrer en relation avec cette âme que la souffrance retenait.

En psycho généalogie, les petits faits sans importance se révèlent souvent les plus déterminants et c'est en recensant tout ce que nous avions pu emmagasiner au fil des ans comme souvenirs personnels, de tiers ou immortalisés sur de vieilles photos que petit à petit nous avons retrouvé la mémoire enfouie d'un drame dont nous n'avions été ni les témoins ni les acteurs mais qui continuait à déverser son poison. Du jour où nous avons compris cela, nous avons été capables d'entrer avec amour en communication avec cette âme et de la libérer.

La paix était revenue.

Pour un temps !

Passeur d'âmes

A cette époque nous avions encore à nos côtés notre mère. Dotée de dons extrasensoriels elle servait à son corps défendant de véhicule à des âmes errantes.

A croire qu'elles se passaient toutes l'information.

C'est à partir de ce jour que j'ai commencé à œuvrer régulièrement comme passeur d'âmes. Lorsque notre arbre généalogique a été clean, je me suis dis que c'était tout bon, que la mission était terminée. Mais non.

Au fil du temps ma perception s'est aiguisée, celle de Frédo aussi. Des odeurs inexpliquées divines ou exécrables, des bruits que rien n'explique, des ressentis impressionnants comme ce jour récent où subitement j'ai eu l'impression que quelqu'un s'était assis sur mes pieds. Pas de chien à l'horizon, personne et ce contact qui perdurait ! Travaillant chacune avec un pendule, nous interrogeons parfois en double aveugle. Cela nous est nécessaire pour nous assurer que nous ne rêvons pas. Mêmes questions avec une syntaxe mûrement choisie, un vocabulaire précis et des réponses que nous notons à part avant de confronter les résultats. Seule ou à 2 pour interroger, selon le constat j'officie si l'âme veut partir.

Depuis quelques temps les choses se sont accélérées. Au début, nous ramenions souvent des âmes restées en panne dans des lieux particuliers, églises et cimetières, sites historiques, hôpital ou maison de retraite. Là, c'est vraiment la cata !

Petit à petit le phénomène s'est amplifié et j'ai réalisé qu'une émotion forte n'était pas anodine. C'est en juillet 2014 que le déclic s'est fait. Le « journal d'ici » relatait le cas d'un homme qui s'était immolé par le feu sur le village où j'avais officié comme directrice. Une émotion violente m'a saisie, j'avais toujours eu grand plaisir à discuter avec lui et son attitude pondérée qui tempérait efficacement les prises de décision de la Municipalité en matière d'affaires scolaires était précieuse. J'imaginais sa détresse et ne pouvait m'empêcher de me demander si, comme d'autres, je n'étais pas passée à côté de lui sans imaginer qu'il avait besoin d'aide ?

La journée et la nuit se sont écoulées sans que je prête attention à quoi que ce soit de particulier. Même en le sachant j'arrive toujours à zapper quelques indices. Au réveil le stress de Virgile ne m'a pas plus alerté, c'était le grand jour, on venait nous installer nos panneaux solaires ! Après coup, j'ai réalisé que les signaux s'étaient multipliés, en vain !

Toujours est-il que sur le coup de 14 heures ce fut le branle-bas de combat, la sirène intérieure de l'alarme s'est déclenchée, seule. Nous étions tous entrain de manger, les télécommandes, le clavier étaient hors d'atteinte, il n'y avait aucune perturbation météorologique, le calme plat. Frédo et moi avons compris, ce n'était pas la première fois qu'une présence générait ce phénomène. Tout est énergie !

L'interrogation au pendule a confirmé une présence, mais qui ? Vous qui me lisez aurez sans doute deviné mais à ce moment là, j'étais à 100 lieux de la vérité. J'ai collecté une foule de renseignements avant d'avancer, timidement un nom. J.B ! Mon émotion avait attiré cet homme que je n'avais pas vu depuis 7 ans ! Mais le plus formidable n'est pas vraiment cela. Ce qui m'a le plus marqué, ce sont les informations que j'ai reçu, de lui et concernant ce qui s'était passé car si pendant un temps nous n'avons rien su, lorsque l'enquête a été terminée, tout collait !

A partir de ce jour là, j'ai vérifié maintes fois que l'émotion que je ressens en apprenant le départ d'une personne que j'ai côtoyée, attire son âme si elle n'a pas réussi seule à ascensionner.

On comprend alors sans peine que nos ressentis peuvent empêcher un défunt de quitter notre sphère terrestre et que nos peines ajoutées à leurs sentiments personnels, peur, colère bloquent une quantité phénoménale d'âmes. C'est ce qui explique que certains lieux soient « chargés ».

On s'y sent oppressé, lourd. Maintenant je sais ! Je sais que lorsque je ressens une vague nausée, l'envie de bailler à m'en décrocher la mâchoire, il y a un rituel de libération à la clé. Pour en finir avec ce propos, je vous dirai 2 choses. La première concerne la circulation des émotions. Tout est énergie et rien ne l'arrête, elle circule utilisant tous les artifices possibles pour atteindre un but. Il y a peu j'ai constaté que mes propos par le biais du téléphone avait attiré une âme. Une de nos amies se plaignait d'entendre marcher sur sa mezzanine, cette personne étant convaincue de la survivance de l'âme j'ai tenté de lui expliquer comment mener à bien un rituel pour solutionner son problème, avant de raccrocher. A partir de cet instant elle n'a plus entendu ce bruit mais chez nous, oui !

Camp en Roussillon
Camp en Roussillon

La seconde est relative aux lieu dit chargés, chez nous les endroits ayant accueilli les camps de réfugiés espagnols sont parfois très lourds. Virgile refusait de rester en un lieu bien précis de Saint Cyprien plage où par ailleurs certains se plaignaient de drôles de sensations. Un grand ménage y a été fait, c'était un vrai lieu de transit pour âmes en attente de libération, maintenant c'est clean, mais le rituel fut un grand moment ! Si vous habitez un de ces endroits et que votre ressenti ne laisse pas de place au doute, faîtes vous aider pour qu'il soit « nettoyé ». C'est un cadeau que vous leur faîtes, que vous vous faîtes et faites au monde. L'Amour, la paix n'ont pas de prix. Et vive la légèreté de l'âme ! Do

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche