Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2015 5 15 /05 /mai /2015 16:24

Nous avons relaté plusieurs randonnées sur ce blog, nos préférées, mais nous ne vous avons jamais présenté une de nos balades favorites, vivifiante, apaisante, et ressourçante, une merveille : le « rec dels molins », à Laroque des Albères, à trois kilomètres de chez nous seulement. Laroque des Albères, joli village surplombé d’une tour médiévale au pied des Albères, est un petit paradis pour le randonneur. Il vous suffira d’une heure, aller et retour, pour découvrir parcours enchanteur et bien ombragé. On ne peut pas se tromper, il suffit de suivre le chemin de l’eau !

Garé à la chapelle San Sebastia, on commence par descendre en direction des jardins de la Florentine, déployés au pied du vieux village, dans une courbe de la rivière de Laroque. Au printemps, c’est une explosion de couleurs, un enchantement pour les yeux. Après la passerelle franchissant la rivière, on attaque la grimpette d’un jarret ferme et déterminé en direction de l’église ; à la hauteur du portail récemment restauré, on tourne à droite vers la montagne, dépassant rapidement les dernières maisons du village pour pénétrer dans le sous-bois. Le sentier grimpe sans équivoque le long d’un ruisseau facétieux, en direction d’une première curiosité, le moulin de la Pave.

le moulin de la Pave
le moulin de la Pave

Mentionné pour la première fois en 1306, ce moulin a fermé ses portes en 1870 après cinq siècles d’activité. Récemment restauré, le bâtiment épouse la déclivité du terrain et se développe sur trois niveaux. En haut, le logement du meunier, le « casal » ; en dessous la salle des meules, et en bas, la « carcabà », pièce voûtée qui contenait la roue horizontale actionnée par l’eau chutant de la « bassa », un bassin du 19ème siècle construit au dessus du moulin, d’une contenance de 365 m3, encore bien visible aujourd’hui, quoiqu’asséché et en partie comblé.

le bassin
le bassin

Continuant à cheminer et à grimper, on ne tarde pas à arriver à la font dels Ocells, où une petite halte rafraîchissante s’impose. Il parait que l’eau est délicieuse, mais elle n’est pas contrôlée. A vous de voir !

la font dels ocells
la font dels ocells

La grimpette se termine au bassin creusé en 1897, à 150 mètres en amont du moulin de la Pave, pour les besoins de l’ancienne usine électrique à laquelle ce réservoir était relié par une conduite en fonte encore visible par endroits. Hé oui ! Il y en a eu des choses, à Laroque des Albères, dans le temps jadis : une usine électrique et pas moins de six moulins : un moulin drapier, un à huile, et quatre à farine ! Tout cela fonctionnant grâce à l’eau du « rec », ce joli canal d’irrigation creusé au 13ème siècle pour approvisionner le village, arroser les jardins et faire fonctionner les moulins. Il prend son eau dans la rivière de Laroque, au lieu dit « les Caranques », vers lequel nous nous dirigeons à présent, en suivant son cours facétieux. C’est un pur bonheur. Et c’est plat !

Le rec dels Molins à Laroque des  Albères

On y fait parfois de curieuses rencontres...

au fil de l'eau
au fil de l'eau

Aujourd’hui, le « rec » n’est plus utilisé que pour l’irrigation des jardins, mais il n’en reste pas moins important. Il y a du reste toujours des préposés à l’entretien qu’il nous arrive de croiser régulièrement, et il est bien dommage de constater à maintes occasions, surtout en été, que certains promeneurs indélicats font vraiment parfois n’importe quoi ; que de fois n’avons-nous pas œuvré à défaire les barrages qu’ils s’étaient amusés à construire sur son cours, pour s’amuser, tout simplement. Alors vous qui mettrez vos pas dans les nôtres, s’il vous plaît, respectez-le !

Chemin faisant, nous arrivons aux Caranques, site particulièrement prisé des rocatins aux heures chaudes de l’été : là, la rivière dévale la montagne en une succession de cascades et de piscines naturelles, pour la plus grande joie des petits et des grands, sans parler des chiens !

les Caranques
les Caranques

Arrivé là, plusieurs solutions. On peut tout simplement revenir sur ses pas, mais il est possible dans ce cas de bifurquer sur sa gauche à mi chemin du canal pour descendre jusqu’à la « fontaine minérale », autre curiosité rocatine. On peut aussi s’offrir une autre grimpette, en suivant sur une courte distance la direction du col de l’Ullat ; on passera devant une autre fontaine, la « Vallaury », avant de redescendre sur Laroque par un adorable sentier en corniche, resplendissant de cette végétation méditerranéenne dont on ne se lasse jamais : cistes, chênes verts, genêts…

le chemin du retour
le chemin du retour

Au bout du compte, on retrouve le bassin et on remet ses pas dans ceux de l’allée pour revenir à San Sebastia. Vraiment, le rec dels molins, on ne s’en lasse pas !

Fredo

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
Merci de votre article, nous avons facilement trouvé cette promenade très agréable.
Répondre
D
Nous en sommes ravies !
F
Le rec était bien plus joli autrefois
et puis un jour d'avril 2010, la municipalité a décidé de nettoyer les abords du canal
les herbes folles, cela ne fait pas propre pas propre...
depuis on note une lente prise de conscience vis à vis des produits phyto-sanitaires dans la commune
le glyphosate est abandonné depuis deux ou trois ans mais la repousse est lente !
http://petitsdeparts.hautetfort.com/archive/2011/06/17/descartes-deconne.html
Répondre
H
Une promenade que je refais régulièrement pour le plaisir de marcher sur les pas de mon enfance
Répondre
L
Super votre blog...les caranques...et la fontaine minérale; quand j'étais ado, j'y allais à vélo puisque j'habitais alors Montesquieu. Je me régale avec ce blog
Répondre
D
Avez-vous trouvé mon commentaire pour soigner Icare ? Va t'il mieux ?
A bientôt
A
Hi ! très belles photos et bons textes
...sur le même canal à Laroque

http://petitsdeparts.hautetfort.com/archive/2011/06/17/descartes-deconne.html
Répondre

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche